www.leslibraires.fr

Annaïk K.

Je suis libraire chez Dialogues depuis 1995. J'ai officié dans presque tous les départements de la librairie, avec une préférence certaine pour le rayon Policier-SF-Fantasy, dans lequel je partage mes lectures et mes coups de coeur. Cette passion ne me quitte pas. Il m'arrive aussi d'animer des rencontres entre les auteurs et leur public et c'est un vrai bonheur.

Neuf 9,70
Occasion 2,52
par (Librairie Dialogues)
4 juin 2009

Jack Fitzgerald est un excellent flic à Auckland, en Nouvelle-Zélande. Ses manières sont rudes, rien ne lui fait peur, sauf l'idée de ne jamais réussir à élucider la disparition de sa femme et de sa fille voilà 25 ans. Dans chaque crime il cherche un lien avec le passé, dans chaque regard peut-être le regard de celles qu'il a perdues...
Lorsque j'ai refermé ce livre, dans lequel je me suis plongée sans interruption pendant 24h,
un seul mot m'est venu à l'esprit : Impressionnant! Je n'ai jamais rien lu de tel, son auteur est jeune, français, mais c'est en Nouvelle-Zélande qu'il nous emmène, au coeur des légendes maoris, vivre une intrigue violente, hallucinante mais crédible dont personne ne se relève au final, lecteur compris...

Une enquête de Jack Taylor

Folio

Neuf 8,60
Occasion 2,75
par (Librairie Dialogues)
4 juin 2009

On a pu faire connaissance du personnage haut en couleurs et terriblement humaniste de Jack Taylor dans "delirium tremens", mais c'est véritablement dans "Toxic blues" qu'il est à son apogée. Cet irlandais de Galway, ex-guardia, (ex-flic donc), en conflit permanent avec les autorités policières ou cléricales, l'alcool, les drogues, les femmes(surtout sa mère), est désormais enquêteur privé-profession qu'il est a priori malvenu d'exercer en Irlande-. Ce deuxième volet, dans lequel Jack Taylor fraie avec le monde à part et redouté des tinkers, est particulièrement émouvant et percutant. Quand on a eu le bonheur de découvrir Ken Bruen, on lit toute son oeuvre, c'est un écrivain inclassable mais incontournable.

7,30
par (Librairie Dialogues)
28 avril 2009

lumière sur...."ténébreuses"

Axel Ragnerfeldt, autrefois prix Nobel de littérature, et aujourd'hui vieillard invalide espérait le passé mort et enterré. Mais le jour où, Gerda, son ancienne gouvernante décède, l'on découvre au domicile de celle-ci les livres du grand auteur sauvagement raturés et déchirés. Quel terrible secret se cache-t-il derrière ce comportement haineux? Et qui est ce jeune homme à qui Gerda versait de l'argent tous les mois depuis plusieurs années?
Tout doucement la vérité se profile au cours de ce roman plutôt intimiste mais le choc du dénouement est puissant...

Albin Michel

9,34
par (Librairie Dialogues)
25 février 2009

Paul Becker possède un cabinet médical en Floride. Une nuit de tempête, l’inspecteur Cole, réputé pour être brutal mais aussi le meilleur ami de Paul, débarque avec un homme amoché qui se promenait nu sur la plage. Ce dernier, fort peu désireux de se laisser saisir, parvient à se défaire de ses menottes. Dans la bagarre qui s’ensuit, un téléphone portable est éjecté. Quelle n’est pas la surprise de Paul Becker le lendemain lorsqu’il y découvre la photographie d’un enfant disparu ainsi que celle de son propre père… Tout comme le premier excellent roman policier de Patrick Bauwen, "L’oeil de Caine", "Monster" est haletant et regorge de rebondissements.

Neuf 21,30
Occasion 7,00
par (Librairie Dialogues)
5 février 2007

1980 : L'Amérique mène un combat éperdu contre la drogue. Llewelyn Moss, lors d'une chasse à l'antilope sur les rives du Rio Grande, se retrouve sur le lieu d'une tuerie entre traficants et s'empare d'une mallette contenant 2 millions de dollars. Ce don du ciel va rapidement se révéler un piège du destin, car pour le jeune homme et sa femme, une cavale infernale commence. Les voilà traqués par une meute d'hommes de main, par un ange exterminateur de principes nommé Chigurh (prononcer Sugar), par un ancien officier des forces spéciales...Sans compter le shériff Bell, qui s'est fixé pour mission de les protéger mais en semble bien incapable. Les méditations de ce dernier, terrassé par tant de sauvagerie, alternent tout au long du récit avec les scènes d'embuscades, de fusillades aveugles et sanglantes.Cormac McCarthy se manifeste à nouveau après sept ans de silence. Ce nouveau roman très noir portant le titre d'un vers du poète Yeats, "no country for old men" , à la prose dépouillée mais magnétique porte un coup puissant au mythe américain du nouvel homme, de la renaissance. En effet, pour aucun des personnages ou presque, il n'y aura de deuxième chance, le postulat étant établi que "ce qui a été fait laisse sa marque pour toujours".