www.leslibraires.fr

Rémi G.

Terra Ignota, 1, Trop semblable à l'éclair
par (Librairie La Fabrique)
16 juin 2020

Coup de coeur de Rémi

En 2400 et des poussières, le monde a bien changé. D'autant qu'avec l'invention de la voiture individuelle capable de joindre Paris et Tokyo en 2h, il n'a fallu que quelques générations pour que tous les socles explosent : Nations, État, Patrie, Famille.

Dans ce monde où les gens se regroupent par Ruches et par bash (en lieu et place de la famille), l'idée de Dieu est bannie. Mais Mycroft Canner croise un enfant capable d'opérer des miracles, et c'est tout l'équilibre du monde qui vacille.

Soyons franc. Ce bouquin se mérite, car la langue est inventive, et l'intrigue complexe. Tout n'est pas dit dans ce premier tome foisonnant, mais cela laisse entrevoir un univers fascinant et fragile. Au lecteur d'accepter de tâtonner un peu...

Mais c'est un texte génial, stimulant pour l'esprit et pour le coeur. Profond, ambitieux, vertigineux.

Il est des hommes qui se perdront toujours
par (Librairie La Fabrique)
5 mars 2020

Coup de coeur de Rémi

La langue française est riche de milliers de mots, et certains ne s’utilisent à bon escient qu’à de très rare cas. Prenez le mot « connard », par exemple.
Ce mot s’applique intégralement à Karl, le père des trois héros de ce livre. Du début à la fin, Karl ne vous décevra pas, ne vous surprendra pas. Il frappe, il humilie, il se sert de ses enfants, il les méprise, il ignore sa femme et ne nourrit de regret sur rien. Jamais.

Voilà dans quel milieu Karel, son fils, grandit, en banlieue marseillaise, avec son frère et sa sœur, ses compagnons d’infortune. Un souffle d’air viendra quand il s’aventurera dans la communauté gitane, à deux pas de chez lui, où il découvrira l’amour, l’amitié, l’aventure, mais pas encore la liberté, ni la confiance en soi, ni la paix, puisque, comme l’annonce le quatrième de couverture « la seule chose qui dure toujours, c’est l’enfance, quand elle s’est mal passée ».

Rebecca Lighieri signe un roman coup-de-poing sur une enfance massacrée. Le lecteur retrouvera, je crois, le portrait social d’une France fracassée dans les années 90 que l’on pouvait lire dans le Goncourt (lorrain) de l’an passé Leurs enfants après eux, mais nourrit de plus de noirceur, de violence, d’anormalité, de lubricité (en même temps, peut-on réellement faire un roman adolescent sans sexe ?), d’inquiétude.
Bref, ce livre est superbe. Vraiment superbe.

Le Champ

Sabine Wespieser Éditeur

21,00
par (Librairie La Fabrique)
16 janvier 2020

Coup de coeur de Rémi

Nous sommes à Paulstadt, petite bourgade sans histoire.

Les disparus de la ville s'expriment tour à tour, et résument le peu qu'ils leur restent de leurs vies entières : une impression, un souvenir, un sentiment, un détail, une anecdote, un drame. Une fois débarrassés de l'écume des choses, une fois le grand saut de la Mort effectué, ne leurs restent alors que la pulsation des moments forts d'une vie.

Au final , pleins de petits textes pudiques et émouvants, qui forment un tableau de la ville, certes, mais surtout de nos vies, avec simplicité, profondeur et empathie.
C'est sublime.

Franchement, ruez vous sur cette petite merveille.

Vraiment.

Aires
24,00
par (Librairie La Fabrique)
10 janvier 2020

Coup de coeur de Rémi

JE SAIS que vous adorez passer des heures sur l'autoroute, et vous arrêtez dans les odeurs de saucisses frites (au mieux) ou de pisse de routiers. Voilà qui tombe plutôt bien, car c'est l'invitation que vous propose Marcus Malte dans cette belle rentrée de janvier.

On ne m'ôtera pas de l'idée que le gaillard est audacieux, en proposant comme ça, un drôle de bouquin patchwork, où l'on suit tour à tour les destins ordinaires de français ordinaires, saisi à un tournant (ah ah! Tournant, Autoroute ah! ). Tantôt drôle, tantôt mélancolique, le tout est empreint d'une poésie inattendue, et d'une grande désillusion surtout.

Ce monde moderne qui nous promet tout, qui nous autorise tant de confort, est bien une hydre envahissante, sirupeuse, avec ces bip bip et ces pubs, et tout ce bazar incessant qui nous distrait si souvent du cours de nos vies.

Bref, c'est 'achment bien.

Lisez Marcus Malte !

Jardins de poussière
24,90
par (Librairie La Fabrique)
12 décembre 2019

Coup de coeur de Rémi

Avec Jardins de Poussière, Ken Liu confirme son talent exceptionnel d’écrivain. Après La Ménagerie de Papier, il y a quelques années, qui avait raflé tous les prix, Les éditions du Bélial’ rempile avec ce nouveau recueil de nouvelles.

Au programme : de l’anticipation, du transhumanisme, de l’archéologie spatiale, un gros tunnel, et le désarroi, évidemment, des petits cœurs vaillants face aux grands changements du monde.

Mais ne fuis pas devant l’ennemi, lecteur fébrile ! Voilà une SF accessible et riche, sans prérequis, sans long blabla scientifique, sans délire quantique, mais avec de la poésie, de l’humanisme, et une plume limpide et belle, qui plus est !

Ken Liu est un magicien, il sait tout faire, passant de l’exploration spatiale au conte merveilleux chinois, du journal de bord à la fresque ; et surtout, surtout, le résultat est un concentré d’intelligence, de sensibilité et de vertige. Indispensable !