www.leslibraires.fr

Baptiste G.

  • 1
  • 2
Neuf 20,00
Occasion 4,39
par (Librairie L'Armitière)
1 octobre 2015

Vous vous rappelez de ces moments de terreur pure que vous ressentiez, étant enfant, face au monstre sous le lit ou à celui caché dans le noir? Ce sentiment oublié une fois adulte, resurgit soudain à la lecture de ce livre.

Un roman présentant le portrait de différents personnages à un moment précis, celui où l'on comprend qu'il est déjà trop tard, celui où l'on glisse de la banalité du quotidien à cette certitude que plus rien ne sera plus jamais comme avant. Au lecteur de rassembler ces fragments de vie afin de reconstituer une histoire, celle de la cruauté la plus pure. Rarement l'on voit des personnages aussi justes : chacun d'entre eux, même s'il ne sert que brièvement l'intrigue, est cohérent, a un passé qui sonne juste, une personnalité vraie. Une justesse qui permet de s'identifier et de s'attacher à eux immédiatement, créant une ambiance d'autant plus efficace. Un premier roman brillant d'une justesse terrifiante.

par (Librairie L'Armitière)
7 août 2015

QUAND LE RAMAGE SE RAPPORTE AU PLUMAGE

Des romans policiers, il en sort des dizaines par semaine. Des romans policiers qui se ressemblent, il en sort...des dizaines par semaines. On en vient à se dire que, ce qui importe, ce n'est pas tant l'histoire que la manière dont elle est racontée. Il suffit parfois d'une idée originale pour oublier que, dans le fond, toutes les histoires se ressemblent. La Mélancolie des corbeaux en est la parfaite illustration : une enquête classique transposée dans le monde des animaux de Paris, où les complots entre les chats, les chiens et les oiseaux menacent l'équilibre précaire qu'ils ont construit pour se protéger des humains. Pour mener l'enquête, un corbeau noir à l'aile atrophiée, personnifiant jusqu'au bout des ailes le vieil inspecteur désabusé des romans policiers classiques. Tout ceci dans le cadre verdoyant des parcs et jardins de Paris, avec ses évocations de fontaines et statues invitant à redécouvrir ses paysages de nature urbaine. Un policier très rafraîchissant, réinterprétant les codes et surtout les personnages du genre, qui se lit d'une traite.

par (Librairie L'Armitière)
16 mars 2015

Bienvenue sur le Disque Monde

En 1983 paraît la Huitième couleur, premier roman des Annales du Disque-Monde. L'on y suit les péripéties délirantes de l'incapable mage Rincevent ( quand on doit broder "MAJE" sur son chapeau, c'est qu'on a quelque chose à prouver) (et une orthographe déplorable) et de Deuxfleurs, premier touriste de l'histoire.
Typique du genre Fantasy parodique de Pratchett qui aime à démonter les incohérences du genre.
Un classique !

Spider ROBINSON, Jeanne ROBINSON

ActuSF

par (Librairie L'Armitière)
21 février 2015

Charlie Armstead est un ancien danseur très talentueux qu'une agression a rendu incapable d'exercer son art. Alcoolique cynique, il s'est reconverti dans la captation de spectacles de danse pour la compagnie d'une de ses amies. En rencontrant sa sœur, Shara, il va être subjugué par son approche de l'art. Seul problème, son physique ne correspond pas aux carcans de la danse contemporaine. Elle lui propose donc de devenir son opérateur attitré et, ensemble, ils vont révolutionner la danse en la libérant des contraintes de la gravité.
La danse et la science-fiction. A priori deux arts parfaitement incompatibles, et pourtant le couple Robinson s'en sort à merveille. Souvent pointue mais jamais technique, la danse n'est pas qu'un simple prétexte. Elle fait partie intégrante de cette ode au langage universel qu'est le mouvement, tout en le sublimant dans un cadre inédit : l'espace. Là où la communication devient la plus pure et où l'humain est transcendé.


Sorti originellement en 1977, ce roman délaisse la vulgarisation scientifique pour en faire une oeuvre passionnée et profondément humaniste et demeure aujourd’hui étonnamment moderne.
Si ce n'est déjà fait, précipitez-vous sur ce roman intemporel, indispensable pour son optimisme, sa simplicité et sa bienveillance.

9,00
par (Librairie L'Armitière)
9 février 2015

Coventry est une ville en ruine au sortir de la guerre. C'est dans ce décors que les six filles Vine et leur matriarche Martha vont prendre en charge l'éducation de Franck, le fils de la plus jeune des sœurs dont la naissance est entourée de mystère. Chacune d'elles accepte de s'occuper du nouveau-né à tour de rôle dès que la situation l'exigera.
On suit donc l'éducation de Franck qui grandit en même temps que la ville se reconstruit auprès tantes très différentes, de la communiste acharnée vivant dans une université dépravée aux sœurs jumelles passionnées de voyance.
Les portraits des membres de la famille se croisent au fur et à mesure que l'enfant grandit, mais tout gravite autour de sa mère et de sa grand-mère, l'une légère et l'autre responsable. Pas de grands enjeux dans ce roman, juste le portrait d'une famille enjouée et bienveillante, mâtiné d'une légère pointe de fantastique dans une époque où les idées évoluent au rythme de la reconstruction.
Une excellente introduction au genre, en plus d'un hommage à cette Angleterre méconnue, celle de l'après-guerre.

  • 1
  • 2