www.leslibraires.fr

Patrick B.

  • 1
  • 2

Sabine Wespieser Éditeur

8,00
par (Librairie Papeterie Aux Lettres de Mon Moulin)
22 mai 2022

Le déni des hommes !

Un style agréable, fluide. Un texte bref et troublant dans lequel l’auteure pointe les comportements de certains hommes, inconscients de la portée de leurs actes et de leurs mots.
Une nouvelle où tout semble banal au départ mais où les choses vont se fracturer au fil des pages.
Claire Keegan nous donne le point de vue de Cathal sur sa rupture avec Sabine peu de temps avant leur mariage. Le quotidien de Cathal est émaillé d’une succession d’attitudes méprisables envers les femmes. Incapable de réaliser l’impact de ses propos, il ne peut que se diriger vers un échec. Une déroute amoureuse qui ne l’incitera même pas à se remettre en question. Un homme qui attend beaucoup mais ne donne rien en retour !

par (Librairie Papeterie Aux Lettres de Mon Moulin)
22 mai 2022

Une délicieuse plume fougueuse !

« Ecoute la pluie tomber » nous transporte dans une nouvelle envolée romanesque aux côtés de Carmen, une des sœurs Ruiz Monpean, déjà héroïnes du premier roman d’Olivia Ruiz, la commode aux tiroirs de couleurs. Carmen a quarante ans quand dans le café de Marseillette en 1977, elle pleure la jeune Cali, sa nièce adorée. Le chagrin la ramène à son parcours de vie, nous dévoilant ce chemin entre France et Espagne, sa soif de liberté, ce besoin vital de sortir du carcan familial. Mais aussi la confrontation à la perversité des hommes, au franquisme et à l‘univers carcéral, à ces destins empêchés par l’exil.
Un texte fort sur l’émancipation, la liberté de la femme, écrit dans un style alerte et sensible.
Un second roman confirme la délicieuse et fougueuse plume d’Olivia Ruiz !

Neuf 20,90
Occasion 5,90
par (Librairie Papeterie Aux Lettres de Mon Moulin)
12 août 2019

Vaincre le mal

Dans une joie féroce, Sorj Chalandon nous surprend une fois de plus !
Toute la force du roman tient dans le talent de l’auteur à se mettre dans la peau d’une femme. Il y insuffle par les mots tout le ressenti de celle qui souffre dans sa chair.
Le roman s’ouvre sur une vraie connerie, c’est l’acte que s’apprête à commettre Brigitte, Mélodie, Assia et Jeanne. Quatre camarades de douleur qui se sont rencontrées sept mois plus tôt. Jeanne, est une libraire passionnée mais discrète. « Jeanne pardon » comme la nomme ses amies car elle s’excuse sans cesse. Mariée à Matt, avec qui elle forme un couple fragilisé par la mort de leur enfant cinq ans auparavant. Lorsque Jeanne apprend qu’elle a une tumeur dans le sein, Matt n’a pas les mots pour la rassurer, ni les gestes pour la soutenir. Il se sent incapable de rester à ses côtés, trop dur dit-il, il n’a pas le courage. Il fuit et laisse Jeanne seule face à ses peurs. La solidarité sera féminine ! Brigitte, Asia et Mélodie ont connu les mêmes déferlantes. Des femmes puissantes et lumineuses, combattantes qui feront tout pour ne pas laisser Jeanne perdue sombrer dans le silence. Grâce à leur soutien et leur présence, Jeanne va trouver la force de mener un combat face à ce camélia installé dans son corps. Elle emménage avec les autres dans l’appartement de Brigitte puisque son mari n’est plus qu’un fantôme qui ne se soucie pas d’elle. Grâce à l’infinie douceur et parfois la colère de ses amies de cœur, Jeanne réalisera qu’elle n’est coupable de rien, que la maladie ne les a pas choisies. Jeanne va se tenir désormais en position de combat, décidée à mener sa guerre. Elle ne s’effacera plus face à l’adversité. Puisque Jeanne est complètement intégrée dans le club des K, elle est prête à entendre le passé de chacune. Elle comprend alors le plan complètement fou que préparent les filles pour aider Mélodie, elle se sent prête à tout elle aussi ; y comprit à s’impliquer dans ce projet dément élaboré par ses sœurs de bataille.
Pour se venger de leur mal, elles vont se battre pour la vie !
(cf Page 197)

Neuf 17,50
Occasion 16,00
par (Librairie Papeterie Aux Lettres de Mon Moulin)
9 août 2019

Fulgurant !


Premier roman Fulgurant !
Une quête identitaire.
Une plongée dans les racines d'un peuple secret.
Une soif de vie à y perdre son corps !
Parution 21 août.

Neuf 18,50
Occasion 8,20
par (Librairie Papeterie Aux Lettres de Mon Moulin)
9 août 2019

Vaincre !

Abebe BIKILA a 28 ans quand il va courir le marathon, ultime épreuve des jeux olympiques de Rome en 1960.
Un berger, un soldat, une panthère prête à bondir !
Un jeune Éthiopien décidé à venger son pays mis à genou par Mussolini vingt ans plus tôt.
Dans " Vaincre à Rome" Sylvain COHER nous entraîne au rythme des pieds nus du coureur Abebe d'une force mentale incroyable qui lui permettra de distancer tous les concurrents y compris ceux considérés comme les plus forts. Le temps de dévorer les 42 kilomètres, la Petite Voix d'Abebe nous raconte son histoire, celle qui l'a mené aux Jeux, comment l'appel de la liberté peut rendre invincible.
Un jeune africain, sa peau noire, son short rouge sang, son maillot vert au dossard numéro 11, dans l'ombre du peloton pendant la majeure partie de la course, d'une foulée majestueuse, sera couronné d'or au sprint final ! Héroïque !
"Vaincre à Rome" de Sylvain COHER Éditions Actes Sud parution 21 août.

  • 1
  • 2