Librairie coiffard

Réelle

L'Observatoire

Neuf 20,00
Neuf à prix réduit 20,00
par (Librairie Coiffard)
13 septembre 2018

Conseillée par Carole, Rémy, Célia et Stéphanie

"Il n'y a de réel que ce que nous voyons" clame Don Quichotte.
Johanna Tapiro, l'héroïne de "Réelle" n'a jamais lu Cervantès.
Non. Johanna a été élevée à la télévision allumée 24h/24 et aux magazines people.
Alors rêver de devenir Ophélie Winter est-ce vouloir toucher à la réalité? Le tube de la "chanteuse bimbo" ne s'intitule-t-il pas "Dieu m'a donné la foi"?
Johanna est une petite fille qui veut vivre son conte de fée : passer de l'autre côté du petit écran. Mais à l'adolescence c'est la réalité du corps qui la rattrape : ce qu'il renvoie, son usage, son exploitation. La volonté de Johanna se fait plus forte encore. Elle veut prouver qu'elle existe à ceux qui l'ignorent, la rejettent, la méprisent.
C'est le début des années 2000 et l'arrivée de la téléréalité sur nos écrans. Johanna y survivra-t-elle?
Guillaume Sire nous offre un roman terrible par sa lucidité. Mais "Réelle" n'est pas uniquement une critique de ces années 2000 et de la perversité du système, c'est aussi une photographie sociale d'une époque, de la confrontation de milieux sociaux différents, du rapport au sentiment amoureux et au sexe, du désir d'exister. C'est le portrait "réel", troublant et magnifiquement juste de Johanna Tapiro.

Frère d'âme
Neuf 17,00
Neuf à prix réduit 17,00
par (Librairie Coiffard)
30 août 2018

Conseillé par Quentin

On oublie souvent que la première Guerre Mondiale a traîné de nombreux jeunes hommes africains hors de leurs villages natals pour les abandonner dans les tranchées exigües et boueuses des champs de batailles. Parmi ces hommes qui servaient sous le drapeau français, nombreux étaient ceux qu'on appelait les tirailleurs sénégalais.
Féroces soldats, ceux-là étaient envoyés au front comme de la chair à canon. C'est l'histoire de deux d'entre eux, deux amis d'enfance : Alfa Ndiaye et Mademba Diop.
Quand son "frère d'âme" tombe, Alfa devient fou et revit sans cesse la mort de son ami, au point de devenir une impitoyable machine de guerre.
Entraîné par une langue presque scandée au son du tam-tam, le lecteur plonge dans la psyché de ce soldat traumatisé par la Grande Guerre.
Un livre qui prend aux tripes.

Heineken en Afrique / une multinationale décomplexée
par (Librairie Coiffard)
30 août 2018

Conseillé par Quentin

"Heineken en Afrique" est le fruit d'une enquête choc de plus de 5 ans à travers 12 pays sur les pratiques de la multinationale néerlandaise créée en 1873.
Dès le début de son implantation en Afrique, la compagnie a racheté des brasseries les unes après les autres, tout en soutenant les pires travers des dictateurs africains. Soutien des génocidaires rwandais qui consommaient énormément de bières pour "oublier" ou pour "se donner du courage". Soutien au dictateur tunisien Ben Ali en échange d'argent. La compagnie a, pendant longtemps, fermé les yeux sur les viols répétitifs que ces hôtesses africaines ont dû subir. etc.

Avec une écriture simple mais incisive, Olivier Van Beeman nous plonge dans l'enfer de la bière en Afrique.

KO

Buchet-Chastel

15,00
par (Librairie Coiffard)
30 août 2018

Conseillé par Stéphanie, Manon et Rémy

Le roman s'ouvre par une rencontre.
Sitam, jeune homme en fuite et Archibald, clochard céleste. Dans la vieille cabane au fond du parc du Château, Sitam raconte son histoire au vieux musicien malade et parfois vociférant.
Difficile de dire cette histoire. Impossible de retranscrire le rythme nerveux de cette langue. Il faudrait vous le lire à haute voix pour que votre oreille accroche à la musicalité du texte. Il y a une urgence dans ce roman "écrit comme une partition" confie Hector Mathis. Il y a la banlieue en point de départ et point d'arrivée. Il y a du mouvement, un voyage physique et linguistique. Il y a une évocation de l'amitié, de l'entraide, de la maladie, de la mort aussi. Ce livre est un OVNI, le grand chaos d'un homme, et à travers lui le chaos d'une société qui vous mettent K.O., cela va sans dire...
Premier roman d'un jeune homme de 24 ans, une très belle découverte que nous avons sélectionnée pour notre Prix du roman Coiffard 2019

Là où les chiens aboient par la queue
Neuf 19,00
Neuf à prix réduit 19,00
par (Librairie Coiffard)
30 août 2018

Conseillé par Stéphanie et Manon

Antillaise de la deuxième génération, celle née en Métropole, la voix d'Estelle-Sarah Bulle est une voix rare. Non sans humour, elle interroge sa propre identité à travers quatre personnages d'une même famille qui se répondent, et permettent d'explorer la Guadeloupe et l'exil avec des ressentis différents.
Tout débute dans les années 40 "là où les chiens aboient par la queue", comprenez "dans un trou perdu" de la Guadeloupe rurale. Antoine a 16 ans lorsqu'elle décide d'aller tenter sa chance à Pointe-à-Pitre, premier exil. Première originalité, qui dit cependant beaucoup du personnage : Antoine est une femme. Farouchement indépendante, elle nous entraîne de façon pétillante dans le tourbillon de ses choix et de sa vie. Dans la famille Ezechiel, on suit également Lucinde et "Petit-frère", la fratrie d'Antoine.
"Là où les chiens aboient par la queue" se lit comme une saga familiale, teintée d'une langue aux sonorités créoles. Un grand coup de coeur pour ce premier roman que nous avons sélectionné pour notre Prix du roman Coiffard 2019.