Par amour
20,00
5 mars 2017

Un roman puissant et bouleversant !

«Par amour, n'importe quel être humain peut se surpasser. On tient debout, pour l'autre plus encore que pour soi-même.» V.T.C.
Que peut-on faire Par amour lorsque le chaos règne, lorsque la mort rôde, lorsque des choix à l'opposé de ceux souhaités, s'imposent ? Avec ce roman puissant, bouleversant, Valérie Tong Cuong répond avec brio à cette question. De Muguette à Émelie, de Joffre à Jean, de Marline à Anton, de Lucie à Joseph, la romancière ouvre le journal intime de chacun, afin de conter les privations, le calvaire, les secrets, l'engagement, l'exode, la maladie, les déchirements d'une famille havraise sous l'occupation.
La rencontre avec Muguette, Emelie, Joffre et les enfants -sans oublier Mouke !- est si forte, qu'ils deviennent au fur et à mesure des membres de notre famille, des aïeux que nous souhaitons voir sauver de cet enfer qui broie leurs espoirs, leurs rêves.
Les éloges lus à de multiples reprises sur ce roman sont mérités, car ce celui-ci est un chef d'œuvre, une splendide partition qui vous emporte grâce à la puissance de l'écriture, à la finesse des mots choisis.
Ma rencontre avec « Par amour» est l'une des plus belles découvertes littéraires en ce début d'année 2017
© Les Chroniques de Mlv - 05-03-2017
http://www.slog.fr/les_chroniques_de_mlv/11510/blogs/LES-CHRONIQUES--DE-MLV-PAR-AMOUR

Villa Taylor

Canesi, Michel

Anne Carrière

19,00
5 mars 2017

Dépaysant !

Lorsque Moune décède, elle lègue l'ensemble de ses biens à sa petite-fille, Diane. Au cœur de ceux-ci, la «Villa Taylor», un joyau architectural situé à Marrakech. De Winston Churchill à Yves Saint-Laurent, chaque visiteur a laissé son empreinte dans cette Villa, tout comme le fantôme de la mère de Diane...
Ne voulant renouer avec ce passé responsable de ses blessures les plus profondes, Diane s'octroie une seule journée à Marrakech ; son unique but : se débarrasser de ce lourd héritage, afin de retrouver au plus vite le rôle qu'elle s'est forgée à force de ténacité : celui d'une femme d'affaire implacable, au sein d'une banque parisienne. C'est sans compter sur l'ensorcelante «Villa Taylor», prête à livrer les secrets de son enfance déchirée...
Voyage littéraire captivant et dépaysant, je ne peux que vous conseiller la lecture de ce roman qui vous propulse en quelques pages au cœur de l'histoire d'une demeure mystérieuse, de ses jardins, de ses pièces regorgeant de trésors. À l'image d'un livre d'or, la demeure légendaire égrène ses souvenirs, et livre à ses lecteurs, les dernières pièces du puzzle, afin de libérer ses fantômes...
© Les Chroniques de Mlv - 18-02-2017

Une bouche sans personne
Neuf 17,00
Occasion 10,00
15 février 2017

Un roman pudique, à ne pas manquer

Tous les soirs, le narrateur rejoint quelques amis dans le bar tenu par Lisa. Il ne livre rien de sa vie, sauf son métier : il est comptable. Rien sur ce que cache son écharpe savamment posée sur son visage, rien sur LA cicatrice, celle qui lui interdit toute autre vie que celle qu'il mène, rien sur le sentiment amoureux qu'il porte à Lisa. Le passé lui interdit un avenir plus doux.
«Une bouche sans personne» est un roman qui vous emmène dans l'histoire d'une famille frappée par la folie des hommes, dans les pas d'un grand-père qui s'est reconstruit grâce à son imaginaire des plus poétique, afin d'assurer la survie de son petit-fils, en l'entraînant dans un monde plus doux, pour grandir malgré le choc, la cruauté de la vie.
L'histoire de cet homme qui va se livrer peu à peu -en public- d'une façon émouvante, drôle, poétique se lit en apnée, avec cette chanson en ritournelle, et de l'autre, l'envie de découvrir le livre-miroir qui sert de fil rouge au narrateur : La Conscience de Zeno, d'Italo Svevo.
Gilles Marchand signe un roman brillant, touchant, pudique, un roman à lire, si cela n'est pas encore fait.
© Les Chroniques de Mlv - 15-02-2017

JE L'AI FAIT POUR TOI

Scalese Laurent

Belfond

Neuf 19,00
Occasion 14,90
4 février 2017

Fluide et percutant !

Jade Grivier, romancière à succès, s'est suicidée dans le bureau de la demeure familiale ; elle y vivait aux côtés de son mari, de sa belle-fille, et du chat Moog. C'est au commandant Samuel Moss qu'est confiée cette enquête, il sera accompagné d'une nouvelle co-équipière : Cheyenne Calvera.

Pour lui, son instinct ne le trompe jamais, ce suicide n'en est pas un ; aussi, c'est en parcourant les rues de Lazillac à bord de sa voiture fétiche, allant de la superbe demeure de la victime (l'Hôtel particulier du Duc de Guise) aux bureaux des Éditions Janus, qu'ils démasqueront l'identité du criminel, selon la Troisième loi enseignée par Samuel Moss à ses élèves du cours de criminologie : «L'enquêteur doit donc concentrer ses efforts non pas sur le crime mais sur le criminel».

Séducteur, hypocondriaque, légèrement pourvu de tocs, le nouveau héros de Laurent Scalese est attachant, tout comme sa nouvelle co-équipière : Cheyenne Calvera.

Au final, cette première intrigue à l'écriture fluide et au rythme percutant est un régal littéraire, dont il ne faut pas priver !

Vivement une suite !

http://www.slog.fr/les_chroniques_de_mlv/11493/blogs/LES-CHRONIQUES--DE-MLV-JE-L-AI-FAIT-POUR-TOI-

© Les Chroniques de Mlv 04 02 2017

Dalida

Lelait-Helo, David

Éditions Télémaque

Neuf 18,00
Occasion 7,00
22 janvier 2017

Ciao amore...

Des racines de la famille Gigliotti aux rues de Choubra où naquit la petite Yolanda, en passant par l'éclosion du papillon Dalida sur la scène parisienne, jusqu'à ce funeste mois de mai 1987 ; ce livre retrace avec lucidité, le chemin (douloureux) fait d'ombres et de lumières d'une femme passionnée, cherchant la paix dans les multiples voyages professionnels, intellectuels, amoureux, que lui offrit sa vie de star, tout cela dans une France en pleine mutation politique, et sociale.
Un livre émouvant, nostalgique.

© Les Chroniques de Mlv - 22-01/2017