www.leslibraires.fr

Grégoire C.

http://www.librairie-obliques.fr/

A la tête de la belle librairie Obliques depuis 2011.

Ni ce qu'ils espèrent, ni ce qu'ils croient
par (Librairie Obliques)
15 avril 2016

Etoiles autour du feu

Il en faut du talent pour transmettre autant d’émotion en racontant une histoire où il ne se passe presque rien. Un équilibre, une justesse, une ambiance, une recette qui tient à peu de choses mais qu’Elie Treese exécute à la perfection. Dans ce court texte, où pas une ligne n’est de trop, quatre hommes, qu’on devine au crépuscule de leur vie, se lancent dans une équipée nocturne pour extraire du ventre d’engins de chantier endormis leur précieux carburant. On boit des coups, on devise sur le quotidien et sur l’infini, on s’invective et on se fait peur. Un morceau d’humanité, un touchant plaidoyer pour toutes nos carcasses qui rampent sur la terre.

Ni ce qu'ils espèrent, ni ce qu'ils croient
Neuf 6,20
Occasion 3,53
par (Librairie Obliques)
15 avril 2016

Etoiles autour du feu

Il en faut du talent pour transmettre autant d’émotion en racontant une histoire où il ne se passe presque rien. Un équilibre, une justesse, une ambiance, une recette qui tient à peu de choses mais qu’Elie Treese exécute à la perfection. Dans ce court texte, où pas une ligne n’est de trop, quatre hommes, qu’on devine au crépuscule de leur vie, se lancent dans une équipée nocturne pour extraire du ventre d’engins de chantier endormis leur précieux carburant. On boit des coups, on devise sur le quotidien et sur l’infini, on s’invective et on se fait peur. Un morceau d’humanité, un touchant plaidoyer pour toutes nos carcasses qui rampent sur la terre.

À Suspicious River

Le Livre de Poche

Neuf 7,70
Occasion 4,50
par (Librairie Obliques)
2 avril 2016

Gouffre

De mémoire de libraire, il est peu de romans aussi sombres que cette Suspicious River, entrée fracassante en littérature d'une romancière qui ne cessera par la suite de creuser irrémédiablement le sillon des névroses et déviances humaines.

Leila, ange tragique, héroïne insaisissable de cette histoire, pourrait être de ces cadavres anonymes dont la découverte ferait l'objet de quelques phrases dans la gazette locale. Elle n'est rien pour personne, pas même pour elle-même, spectatrice d'une vie qui ne lui a rien épargné. Et pourtant, elle a marché sur la même terre que nous autres, elle a vécu à nos côtés, respiré le même air, écouté chanter les mêmes oiseaux. Elle était quelqu'un et tout l'enjeu de ce roman sera d'essayer de saisir le mystère de cette femme évanescente, qui semble ne jamais être vraiment là, même quand elle vous serre dans ses bras. A-t-on des rêves quand tout est gâché d'avance ? Espère-t-on quoi que ce soit quand on n'est pas pas certain de savoir aimer ?
Implacable, radical, sans issue, "A Suspicious River" parvient par la grâce d'une écriture imagée et poétique, à tenir le lecteur en haleine, même empêtré dans le plus abyssal des désespoirs. Ce roman est un gouffre, c'est un morceau de charbon qui s'enfonce dans une flaque de pétrole par une nuit sans lune. C'est désespéré, étouffant, terrible et magnifique à la fois.

Les Temps perdus

Éditions Actes Sud

15,99
par (Librairie Obliques)
26 mars 2016

Chien chaud

Tout le monde croit que le vieux Teo écrit un roman mais c'est faux, nom d'un chien ! Foutez-lui la paix maintenant, c'est compris ?

Déjà qu'il doit composer toute la journée avec les grabataires de son immeuble qui le harcèlent pour participer à leur groupe de lecture, avec les cafards infernaux qui prennent sa cuisine pour un parc d'attraction, avouez que c'est pas une vie. Alors si en plus il faut se coltiner la Recherche du temps perdu de Proust, non merci. Teo, la lecture, il s'en moque comme de son premier sombrero. Toute sa vie, il l'a passée à préparer des tacos. Succulents, les tacos, même s'il vaut mieux ne pas demander avec quelle viande ils sont préparés, nom d'un chien ! Si vous voyez ce que je veux dire.
Et puis comme si ça ne suffisait pas, il commence à se passer des choses bizarres à Mexico. Des choses pas bien naturelles, des choses qu'on ne voit que dans les livres. Alors finalement, il l'écrit ce roman, ou pas ?
Entre réalisme magique, burlesque sardonique et belles envolées sentimentales, le roman de Villalobos est une merveille de lecture pour plonger, le temps d'un roman à tiroirs, dans un Mexique fantasmatique et touchant. Pépite !

Les Temps perdus
par (Librairie Obliques)
26 mars 2016

Chien chaud

Tout le monde croit que le vieux Teo écrit un roman mais c'est faux, nom d'un chien ! Foutez-lui la paix maintenant, c'est compris ?

Déjà qu'il doit composer toute la journée avec les grabataires de son immeuble qui le harcèlent pour participer à leur groupe de lecture, avec les cafards infernaux qui prennent sa cuisine pour un parc d'attraction, avouez que c'est pas une vie. Alors si en plus il faut se coltiner la Recherche du temps perdu de Proust, non merci. Teo, la lecture, il s'en moque comme de son premier sombrero. Toute sa vie, il l'a passée à préparer des tacos. Succulents, les tacos, même s'il vaut mieux ne pas demander avec quelle viande ils sont préparés, nom d'un chien ! Si vous voyez ce que je veux dire.
Et puis comme si ça ne suffisait pas, il commence à se passer des choses bizarres à Mexico. Des choses pas bien naturelles, des choses qu'on ne voit que dans les livres. Alors finalement, il l'écrit ce roman, ou pas ?
Entre réalisme magique, burlesque sardonique et belles envolées sentimentales, le roman de Villalobos est une merveille de lecture pour plonger, le temps d'un roman à tiroirs, dans un Mexique fantasmatique et touchant. Pépite !