www.leslibraires.fr

Gurvan (librairies de Port-Maria)

Ouedraogo, Roukiata

Slatkine Et Cie

17,00
10 septembre 2020

Un premier roman touchant, émouvant, drôle. La (entre autre) chroniqueuse Rokiata Ouedraogo écrit comme elle parle et c'est un vrai plaisir de lecture.

Petit Blanc

Nicolas Cartelet

Mnémos

17,00
31 août 2020

Avec ce conte cruel empreint de magie et de fantastique, Nicolas Cartelet nous confronte à la bestialité de la colonisation, à sa violence envers les populations colonisées mais également envers ces milliers d'ouvriers et de sans grade partis en quête d'un Eden qui ne sera finalement qu'un Enfer de plus.
Un beau roman sombre qui n'est pas dénué de lumière. Une belle découverte.

Requiem pour une apache
20,00
28 août 2020

Et un de plus, un ! Un magnifique roman de Gilles Marchand. Un conte poétique et foutraque, une ode à la différence et à la juste révolte. Une utopie concrétisée dans un hôtel aux allures de cour des miracles.
On sort de ce livre déçu de laisser Jolène et ses camarades, mais l'on se surprend à entonner ces quelques paroles des Béruriers Noirs :
"Apache, apache
Jeunesse rebelle et les soldats du rock
Apache, apache
Couteau Calme et les les Cheyennes..."

Taqawan

Le Livre de Poche

Neuf 7,40
Occasion 4,22
16 juillet 2020

Québec, juin 1981. Une réserve mig'maq attaquée par la police pour détruire les filets de pêche de la communauté, sa principale source de subsistance. Une jeune autochtone disparaît, un agent de la faune claque la porte de son administration et rencontre une jeune française qui découvre, peu à peu, la réalité sociale de ces natifs. Racisme, violences policières, spoliations, enlèvements, disparitions... Dans ce roman noir à l'écriture irréprochable (on y entend même l'accent de nos cousins d'Amérique!), Plamondon nous narre par le menu les conditions de (sur)vie de ces sous citoyens à la culture millénaire. Un livre dur, plein de poésie, de douleur et terriblement nécessaire.

Oblomov
8,10
8 juillet 2020

Chef d'oeuvre

Drôle, émouvant, utopiste, rêveur, mélancolique et langoureux... « Oblomov » est à lui seul le symbole de l'âme slave. Ce roman magistral de Gontcharov est un grand classique incontesté parmi les innombrables classiques de la littérature russe.