Alex-Mot-à-Mots

http://alexmotamots.fr/

Alex L., lectrice compulsive, presque anonyme.
Ayant une préférence pour les bons polars, mais aimant aussi les autres genres (sauf la SF, pitié....)

Chats chats chats
1 avril 2012

bande-dessinée, chat

Loin du chaton de Chi, tout mignon mais tout perdu, ces chats-là ne donne pas leur part... au chien.

On se retrouve parfois dans certaines situations, on n'aimerai pas en vivre d'autres.

Bref, une avalanche de gags sans paroles, mais qui m'ont fait miauler de rire.

http://motamots.canalblog.com/archives/2012/03/14/23742989.html

La fille de l'hiver

Fleuve editions

1 avril 2012

Alaska

Voici un vrai "roman de l'hiver" à lire au coin du feu, avec un bon chocolat chaud (n'est-ce pas Valérie).

Un vrai dépaysement que ce roman : nous sommes en Alaska, avec ses coutumes, son mode de vie, et son climat glacial (brrr.....).

Une très belle histoire d'amour pleine de mystère mais à la fois si vraie.

Que dire de plus, sinon que j'ai été transportée.

L'image que je retiendrai :

Celle des repas quotidien : patates et viande de cerfs.

http://motamots.canalblog.com/archives/2012/03/12/23734227.html

L'histoire de l'amour
1 avril 2012

amour, shoah, écrivain

Après mon billet sur "La grande maison" du même auteur, beaucoup de commentaires me disaient que le premier roman de l'auteur était magnifique. Ni une, ni deux, je le réservais donc à ma BM préférée. Enfin disponible, je le commence.

Et là, stupeur : l'histoire de ce vieux juif de Brooklyn et de son voisin me disait quelque chose. Un fils écrivain, j'avais déjà lu cela quelque part. Coïncidence ? Oh que non. Continuant ma lecture, je me suis apperçue que j'avais déjà lu ce roman à sa sortie en 2006. Mais comme à l'époque je n'avais pas de blog, je n'avais donc pas écrit de billet (forcément).

Merci à tous vos commentaires de m'avoir permis de relire ce très beau roman sur l'amour.

Un récit foisonnant, juste et qui est resté gravé dans un coin de ma mémoire malgré tout.

Pas un coup de coeur pour cette année car il s'agit d'une relecture, mais un très beau récit que je ne saurais trop vous conseiller. (Je l'ai même trouvé meilleur que son dernier ouvrage).

L'image que je retiendrai :

Celle de ce livre-mystère-en-abyme autour duquel tout le roman se construit.

http://motamots.canalblog.com/archives/2012/03/10/23469796.html

Mississippi
Neuf 8,80
Occasion 4,00
1 avril 2012

racisme, Etats-Unis

L'histoire se déroule dans le Delta, là où les hommes sont enracinés à leur terre. A leurs principes, également.

Les femmes, elles, s'accrochent à la vie et à leur famille. Ainsi, les amitiés se nouent. Mais toujours la tradition reprend le dessus.

Une histoire de femmes, une histoire de fils aussi. Partis à la guerre, décorés, ils ont perdu les habitudes du Sud, ne les comprennent plus, ce qui précipite leur perte.

Malgré les personnages masculins qui s'agitent dans tous les sens, ne font rien ou plongent dans l'alcool, les personnages féminins décident lors de moments importants. C'est ce que j'ai aimé dans ce roman.

L'auteure donne à voir un Sud qui ne vit qu'au travers de ses traditions passéistes, et qui court ainsi à sa perte, tel le personnage de Pappy.

Un roman qui tourne également autour de l'amour qui se révèle plus fort que la couleur de peau, plus fort que les interdits sociaux.

Un très beau roman sur le courage.

L'image que je retiendrai :

Celle d'une terre noire fertile mais boueuse.

http://motamots.canalblog.com/archives/2012/03/08/23463838.html

Les voleurs de Manhattan, roman

roman

Éditions Gallmeister

Neuf 22,90
Occasion 18,00
1 avril 2012

suspens

Voici un roman passionnant, quoiqu'un peu difficile à suivre (parfois).

Il est question d'un écrivain en devenir qui va être amené à travailler sur le manuscrit d'un autre pour pouvoir être connu. Cet "autre", Jed Roth, est un ancien employé d'une grande maison d'édition new-yorkaise qui n'a pas réussi lui-même à se faire publier. Mais il connait toutes les ficelles et tout le monde.

Avec Ian, ils montent une arnaque pour faire vendre leur premier manuscrit afin que Ian puisse ensuite, grâce à sa notoriété, publier ses nouvelles.

Il s'agit donc d'un roman sur : comment devenir un écrivain célèbre tout en montant une arnaque littéraire.

A ce propos, chaque chapitre commence par le titre d'un célèbre roman qui a lui-même été une escroquerie littéraire. Bien sûr, nous français ne reconnaissons pas la moitié des titres, mais un glossaire à la fin de l'ouvrage donne une explication sur ces tromperies.

De même, le vocabulaire de l'auteur qui donne parfois à un nom commun le nom d'un grand écrivain. Par exemple, il est beaucoup question de "gogol" dans le roman, qui n'est autre qu'un grand manteau (comme en porte les russes et notament l'écrivain gogol). Pas facile à suivre parfois, je vous le disais. Certains termes m'ont d'ailleurs parfois échappé, d'autres sont plus faciles à trouver.

Des personnages parfois à la limite de la caricature, mais tellement haut en couleur qu'on finit par les aimer et compatir de leurs déboires.

J'ai donc, au final, passé un agréable moment de lecture avec ce roman plein des rebondissements ou, comme le personnage principal, je me suis parfois prise d'amitié pour les méchants alors que les méchants étaient en fait les gentils, enfin bref...

L'image que je retiendrai :

La morale de l'histoire : tel est pris qui croyait prendre...

http://motamots.canalblog.com/archives/2012/03/02/23641223.html