www.leslibraires.fr

L'Embarcadère -.

Conseillé par (l'Embarcadère)
10 février 2024

Noël 1985 en Irlande. Il fait très froid. Le livreur de charbon ne cesse de travailler. Un petit geste généreux par-ci, un autre par-là. On dit de lui que c’est un homme bon. Mais ira-t-il jusqu’à bousculer sa vie et celle de sa famille pour sauver quelqu’un ? Un conte de Noël d’une grande finesse.

Gwendoline

Neuf 8,90
Occasion 2,67
Conseillé par (l'Embarcadère)
10 février 2024

Un roman écrit au scalpel !

Un roman qui revient sur la question du genre et plus précisément sur la condition féminine des années 60 à aujourd’hui.
L’autrice démonte et démontre avec humour, cruauté parfois, tous les travers misogynes, qu’ils soient dans les mots du quotidien, les attitudes et les impostures.

Katia

Neuf 8,90
Occasion 1,75
Conseillé par (l'Embarcadère)
10 février 2024

Sylvain Prudhomme, avec une subtilité touchante et déconcertante, nous plonge dans l’intimité d’un triangle amoureux. Il y a d’abord Sacha, écrivain fraîchement installé dans le sud de la France. Il y a ensuite l’autostoppeur, personnage un peu rêveur, ancien ami de Sacha, qui régulièrement part sur les routes de France. Et il y a Marie, sa famme, d’une patience infinie… Cette reprise de contact va les interroger sur leurs vies passées et actuelles. Une ode juste et tendre à la liberté, à l’amour et à l’amitié.

Katia

Neuf 8,50
Occasion 3,99
Conseillé par (l'Embarcadère)
10 février 2024

Anne Pauly nous livre un ouvrage détonnant sur le deuil.
A la fois caustique et extrêmement touchant, elle nous dresse le portrait d’un père foutraque, illuminé, hanté par ses angoisses, sa mélancolie et ses erreurs passées.
Elle traite avec lucidité et ironie les traces que peut laisser une famille dysfonctionnelle sur les étapes du deuil et la reconstruction de soi.
Une écriture intimiste, mordante et d’une grande douceur. Un très joli livre et un bonheur de lecture !

Katia

Feuillets d'usine

Folio

8,30
Conseillé par (l'Embarcadère)
10 février 2024

Chef d’oeuvre !

Le narrateur, par ses pensées à la chaîne, écrites à la ligne, fait transpirer le labeur à l’usine où il effectue des missions d’intérim. Des journées qui s’éternisent sans fin et sans autre but que celui de ramener un salaire.

Sarah