www.leslibraires.fr

La Librairie Des Halles ..

26,50
par (La librairie des Halles)
17 mai 2022

Alors qu'elle a 5 ans, les parents de Yeowoo, jeune renarde, se séparent et l'envoient vivre à la campagne chez son grand-père et sa tante. Abandonnée par les siens, Yeowoo est une petite fille perdue et en colère. Jusqu'à sa rencontre avec Paulette, sa voisine, une poule qui ne peut pondre d’œufs. Grâce à cette amitié, la jeune renarde pourra apprendre à grandir et à s'aimer.
Un conte superbe et sublime, qui suit le parcours de la jeune Yeowoo de ses 5 à ses 16 ans, une histoire touchante et sensible à laquelle peu de mots peuvent faire honneur. Simplement magnifique !

Caroline

42,00
par (La librairie des Halles)
17 mai 2022

Aujourd’hui ce n’est pas Delphine mais sa doublure, Zerdust (accessoirement notre stagiaire du mois de mai) qui vous présente son coup de cœur ! 
Cartographie radicale est un ouvrage presque inclassable. Atlas, mais également étude et manifeste, sa singularité étonne. L’approche choisie par les auteurs détonne également : la carte, domaine réservé des souverains et de l’état-major renaît sous le prisme de la radicalité. Le lecteur est rapidement happé par la multitude des illustrations ; de toutes les couleurs, formes, époques, ces cartes nous réapparaissent grâce à l’analyse critique proposée par les auteurs. Elles forment une mosaïque, qui prend tout son sens politique. 
Evoluant progressivement en anthologie, cette radioscopie de notre monde est un cri d’alerte face aux altérités qui l’entourent. Face à la puissance normative du quadrillage, l’émancipation de l’objet carte se produit. La carte prend ainsi possession de son caractère politique et artistique. Elle n’est plus qu’une représentation du monde, elle devient un acteur de sa transformation. 

Zerdust

par (La librairie des Halles)
12 mai 2022

Le Bruit du monde, maison d'édition nouvelle, fait entendre une rumeur qui nous plaît infiniment. En effet, croisant littérature et sciences humaines, ses premiers choix éditoriaux revendiquent une vraie et belle singularité. Parmi ceux-ci, Le matin où j'aurais dû mourir, le beau texte du Bosniaque Semezdin Mehmedinovic, bouleverse par son humanité et sa justesse. L'écrivain et sa famille ont fui Sarajevo en état de siège au début des années 90 pour s'installer aux États-Unis. Pour le poète, l'exil durera une vingtaine d'années dans un pays et une langue dans lesquels il réside en étranger. C'est cette expérience, par le corps, par les mots, par le souvenir que restitue Semezdin Mehmedinovic dans ce récit en trois parties où il sera question de l'expérience de la maladie, de la relation père-fils ou de l'amour inconditionnel d'un homme pour son épouse affaiblie. En autant de pages sublimes, où l'humour le dispute à l'émotion, dans la mise à nu comme dans la pudeur, Semezdin Mehmedinovic excelle à dire la nostalgie de l'exilé, la mémoire impossible, la fragilité de l'existence, la tendresse pour conjurer la faiblesse des corps et des âmes en souffrance. En portant à la connaissance du lecteur français cet auteur et cette oeuvre virtuose, Le Bruit du Monde s'impose d'emblée comme un passeur inspiré et inspirant.

Sébastien

par (La librairie des Halles)
12 mai 2022

Jusqu'où une croyance peut-elle vous amener ?
[…] aux États-Unis, six cent mille personnes disparaissaient. La plupart sont retrouvées […], mais quatre-vingt-dix mille restant à jamais perdues…
Redwoods est la ville qui comporte le plus de disparitions inexpliquées. Pourtant, les habitants continuent de vivre sans s'y intéresser. Pourquoi ? Les personnes disparues sont toujours des étrangères…

Halana

par (La librairie des Halles)
6 mai 2022

Amande est un roman dans lequel nous suivons Yunjae, un jeune garçon incapable d'identifier et même de ressentir des émotions. Un événement tragique le laisse seul, jusqu'à ce que son chemin croise celui de Gon et qu'un lien atypique se tisse entre eux…
C'est une histoire particulière, quelque peu déroutante et qu'on a peu l'habitude de lire. Et surtout, par son imprévisibilité et ses personnages hors normes, c'est un texte percutant qui ne laisse pas indifférent…

Adélaïde