Lady K "http://antredeslivres.blogspot.com"

http://antredeslivres.blogspot.com/

Que dire, que dire ?
Et bien tout simplement que je suis mordue de lecture, je ne peux tout simplement pas m'en passer ... J'adore la lecture depuis toute petite ! C'est un vrai moment de détente.
Depuis quelques temps je tiens un blog qui fait part de mes lectures et ressentis à ceux qui me liront ... j'aime partager les impressions sur nos lectures ! Alors n'hésitez pas, je vous répondrais !

Hiver indien
15,95
13 septembre 2018

Touchant et prenant

Manon se prépare pour un énième Noël en compagnie de sa famille dysfonctionnelle. Ces réunions familiales sont une vraie plaie pour elle, lui laissant l’impression d’être insignifiante, transparente et inutile. Invariablement, elle doit subir l’indifférence générale et les quelques piques cruelles lancées à son encontre. Rien de très excitant et c’est bien pour ça qu’elle y va à reculons. Cependant, cette année tout va changer grâce à l’arrivée de Nadia, marraine de son père. Cette dernière, violoncelliste de renommée mondiale, va la prendre sous son aile et l’aider à reprendre confiance en elle en renouant avec la musique que la jeune fille a abandonnée un an plus tôt.

Que dire, si ce n’est : lisez-le ! Hiver Indien, c’est avant tout une magnifique histoire sur les relations humaines, sur la musique et les bienfaits qu’elle nous apporte lorsqu’on s’y abandonne. L’histoire de Manon est touchante. Dès les premières pages, j’ai été happée par le récit. En découvrant ce que la jeune fille devait subir, mon cœur s’est serré. Puis Nadia est arrivée, et j’ai commencé à sourire, appréciant de plus en plus cette marraine « bonne fée ».

Ce qui m’a le plus marquée, c’est la grande complémentarité entre les dessins et le texte. C’est concis, les mots sont choisis avec soin pour faire mouche. Charlotte Bousquet va à l’essentiel. C’est ensuite le dessin qui prend le relais, qui apporte des précisions ou aiguille le lecteur. Il peut d’ailleurs se passer plusieurs vignettes sans aucune bulle ou cartouche. Il n’y en a pas besoin car toutes les informations nécessaires passent par le coup de crayon de Stéphanie Rubini.

En conclusion, "Hiver Indien" offre une histoire percutante, celle de Manon, une jeune fille touchante qui va trouver sa voie grâce à la musique… aidée par une femme exceptionnelle. Une réécriture moderne de Cendrillon où la libération ne vient pas du prince charmant, mais de la musique !

Cinq amies au soleil
11 septembre 2018

Cinq ami(e)s au soleil

Le monde de Linn s'effondre le jour où elle rentre chez elle avec un peu d'avance pour y découvrir son chéri et sa meilleure amie emboîtés de manière assez gênante. Elle a à peine le temps de se remettre du choc, qu’une autre nouvelle tout aussi fracassante lui tombe dessus : Dorothy, une vieille tante au deuxième degré, vient de décéder et lui lègue une magnifique maison dans les Hamptons. Sans plus attendre, elle saute sur ce prétexte pour embarquer dans le premier avion disponible et ainsi fuir le chaos qu’est devenue sa vie. Sur place, elle fait la rencontre des anciens colocataires de Dorothy. En les côtoyant, elle apprend à connaître et apprécier cette tante dont elle n’avait jamais entendu parler, tout en succombant doucement aux charmes de la vie de bohême que mène cette petite communauté.

"Cinq ami(e)s au soleil" est un roman qui fait du bien au moral. La partie romance est effacée, mais ce n’est pas plus mal… Cela laisse plus de place au reste de l’intrigue. Ainsi, j’ai adoré partir sur les traces de Dorothy en compagnie de Linn. À travers cette quête, sur une femme qu’elle n’a jamais connue mais qui lui ressemble par bien des aspects, la jeune fille se dévoile. Des barrières tombent et elle ose enfin être honnête avec elle-même, ce qui lui permet de se reconstruire après le choc causé par l’infidélité de son fiancé. Les seniors l’aident également beaucoup dans cette renaissance par leur soutien et leurs expériences qu’ils partagent volontiers avec elle.

Linn se remet beaucoup en question et s’interroge. Il faut dire que sa situation n’est pas simple. En quelques heures, elle a tout perdu avant de se retrouver propriétaire d’une maison qui vaut des millions ! Elle ne sait pas quoi faire, tiraillée entre son envie de vendre pour repartir en Allemagne mener sa vie avec un joli pécule et celle de rester aux États-Unis en trouvant une solution pour garder la maison malgré la somme astronomique que lui réclame le fisc… Quel que soit son choix, elle ne sera pas la seule impactée et c’est très intéressant de la voir débattre avec sa conscience.

En conclusion, "Cinq ami(e)s au soleil" est une excellente lecture. Ce roman est plein de vie et de joie, malgré les obstacles qui ne manquent pas. J’ai adoré faire la rencontre de Linn, mais également des seniors qui l’accompagnent tout au long du récit.

Gloutons & dragons

Kui, Ryoko

Casterman

8,45
8 septembre 2018

Excellent !

Laïos et ses compagnons sont parvenus à terrasser le dragon et sauver Farynn, mais ils n’ont pas le temps de profiter de leur victoire, ni de se reposer. En effet, alors qu’ils se pensaient tirés d’affaire, ils s’aperçoivent que ce n’est que le début des ennuis. Entre d’anciens compagnons qui réapparaissent, des groupes d’aventuriers concurrents qui les ont pris en grippe et un étrange mage… ils ne sont pas au bout de leurs surprises !

Soyons bien clairs : cette série, je l’adore depuis le premier volume. Mais là, ce cinquième tome c’est juste de la bombe. On sort un peu du manga parodique, où les héros ne pensent qu’à bouffer du monstre. Cet aspect est bien entendu encore présent puisque c’est ce qui fait le charme de la série… mais on a le droit à plus. Ce tome-ci marque un tournant dans l’aventure : les choses sérieuses commencent. Cela sent le roussi pour nos compagnons et j’ai hâte de voir ce qui va leur arriver.

En conclusion, Gloutons & Dragons n’arrête pas de me surprendre et s’améliore de tome en tome. L’histoire est de plus en plus captivante et il me tarde de connaître la suite !

La Mort dans les nuages (Nouvelle traduction révisée)
4 septembre 2018

Excellent

Mme Giselle est morte empoisonnée au cours d’un voyage en avion. Le lieu n’est déjà pas banal mais en plus le crime a été commis sous les yeux des autres passagers. Un crime audacieux qui va donner du fil à retordre aux enquêteurs. D’ailleurs, Poirot est bien embêté. Il était présent lorsque le meurtre a eu lieu, mais il n’a rien vu… car il dormait ! Pire, incapable de fournir un alibi sérieux, il fait partie des suspects. Inacceptable pour notre petit Belge qui va alors se mettre en quatre pour trouver le coupable et prouver son innocence.

C’est ainsi que commence un étrange huis clos entre Paris et Londres. Le meurtrier était forcément dans l’avion et fait donc partie des passagers ou du personnel de bord. Ce qui réduit la liste des suspects à une douzaine de noms. Secondé par la sémillante Miss Grey, Poirot enquête sur chaque suspect à la recherche du mobile, car à première vue, personne ne connaissait la victime… À force de fouiner, le détective soulève de sombres secrets, à commencer par la véritable identité de Mme Giselle !

Une fois n’est pas coutume, Agatha Christie nous offre ici une enquête prenante et originale. Et encore une fois, je me souvenais du coupable, mais ses motivations restaient floues. J’ai donc pris plaisir à me rafraîchir la mémoire ! L’intrigue est si bien construite que ça en est bluffant.

Un petit mot, pour finir, sur notre détective préféré. J’ai tout particulièrement aimé son côté cupidon. En effet, il n’aime pas voir un amour contrarié et n’hésite pas à intervenir discrètement pour que la situation se débloque. Cet aspect de sa personnalité est attendrissant et m’a fait sourire au cours de ma lecture.

En conclusion, une enquête à ne pas rater. On y retrouve tous les ingrédients qui font un bon Agatha Christie : un meurtre insoluble (en apparence), des suspects irréprochables (en apparence) et Hercule Poirot !

Eh bien, dansez maintenant !

Nicodeme Beatrice

Nathan

5,95
2 septembre 2018

Excellente découverte !

À Vaux-le-Vicomte, les préparatifs pour la fête d’inauguration battent leur plein. Perrette s’y est infiltrée car sa mère lui a confié une tâche de la plus haute importance : prévenir le maître des lieux, Nicolas Fouquet, qu’on cherche à le tuer. Mais, bien évidemment, il est introuvable. Elle va heureusement tomber sur La Fontaine, en qui elle va trouver un allié aussi imprévisible qu’inattendu.

Ce petit roman jeunesse a été une vraie bonne surprise. J’ai adoré faire un bout de chemin aux côtés de Perrette. C’est une jeune fille simple mais touchante. Elle prend sa mission très au sérieux et ne se laisse pas décourager par les obstacles qui lui barrent la route ! Autre personnage que j’ai apprécié : La Fontaine, bien entendu. On le rencontre avant qu’il n’ait commencé les Fables que nous connaissons bien, mais il y pense déjà. Et c’est très amusant de repérer les références qu’il fait à ses futures œuvres tout au long du roman.

En conclusion, une belle lecture que je recommande aux petits mordus d’Histoire. Ce roman permet d’y plonger, de revivre la soirée qui a contribué à la perte de Nicolas Fouquet et de rencontrer un des plus célèbres poètes français.