Laurence G.

Un travail à finir
19,00
par (Au moulin des Lettres)
22 mars 2018

Un très bon premier roman policier qui remue le passé depuis Nancy

Un nouvel auteur, Eric Todenne, a réussi à piquer notre curiosité dès les premières pages de son premier polar paru chez Viviane Hamy il y a quelques jours.
Mais peut-être devrais-je écrire « nouveaux auteurs » car il semble que ce roman ait été écrit à quatre mains.
Quoiqu’il en soit, le duo de flics de la brigade criminelle de Nancy, le lieutenant Philippe Andreani et son coéquipier, Couturier, s’avère des plus sympathiques.
Nous cueillons Andreani au réveil dans un état plus ou moins comateux ; il est suivi par une psy après avoir utilisé son arme à mauvais escient lors d’une mission de surveillance et se trouve en congé d’office jusqu’à ce que le médecin décide qu’il pourra reprendre le travail. Il n’en perd pas pour autant sa curiosité pour les cas louches et lorsque sa fille, en service civique dans un Ehpad, lui apprend qu’un résident est mort et qu’il n’avait pas de numéro de Sécurité sociale, cela lui semble tout de même fort étrange. Le cas se corse quand elle lui dit qu’il avait un numéro de code tatoué dans le cou. S’ensuit une enquête qui fera resurgir des histoires vieilles de 70 ans, liées à l’Algérie. Le duo va devoir plonger dans le passé et dans des dossiers qui ont une fâcheuse tendance à être classés « Secret Défense ».
Que ce soit du côté des personnages principaux ou secondaires, tous crédibles et attachants, ou du côté de l’enquête elle-même, les auteurs ont su donner une âme à leur histoire. Andreani, grand amateur de jazz (un hommage à Harry Bosch ?), reste le personnage central que l’on aura beaucoup de plaisir à retrouver, on l’espère, très prochainement…

La révolte des Valtis
par (Au moulin des Lettres)
13 mars 2018

Une BD à lire dès 14 ans

Coline faisait partie d’une des plus importantes familles. Depuis que les Drix ont pris possession de la Terre, elle est orpheline et contrainte de travailler à l’usine pour survivre. Le jour où elle rencontre Jann, un fils de mineur qui fait partie d’un gang de rebelles, sa vie va changer. Lorsque sa nièce, Lucy, qu’elle pensait disparue, est retrouvée elle fait tout pour la protéger. Accompagnée de son collègue Tim, Coline va peu à peu entrer dans la résistance.
Coline, Lucy et Jann, forment une famille, ensemble ils vont se battre pour leur liberté et Coline va s’autoriser à aimer à nouveau.
Une BD sur la résistance face à un oppresseur, le courage, sur la famille, l’importance de vivre.
Léa

Akkinen / zone toxique

Lepingle, Iwan

Sarbacane

Neuf 19,50
Neuf à prix réduit 19,50
Occasion 12,00
par (Au moulin des Lettres)
13 mars 2018

Une BD engagée sur la pollution des sols

Quand Gaspar perd son travail, il part avec sa fille adolescente Tessie à Akkinen, une ville du Grand Nord. Son frère y tient une usine d’extraction de sables bitumineux et lui propose un poste. Durant 15 jours, Tessie va découvrir seule la ville et ses alentours sur son vélo. Elle rencontrera Aslak et Pekko, tous deux concernés par l’impact écologique désastreux de l’usine.
Lorsque Pekko disparaît, Gaspar commence à enquêter.
Un thriller écologiste sur le lobbying des industries, leur impact écologique, leurs pratiques...
Le trait est fin, la couleur totalement en harmonie avec l'intrigue bien menée. Le pays n'est pas clairement précisé mais peu importe. Le sous-sol regorge de sable bitumineux et l'appât du gain de l'homme entraîne une dégradation totale et irréversible de l'environnement. Les personnages sont originaux, l'histoire à rebondissements mise en scène avec un très beau dessin: bref, un joli moment de lecture et une BD terriblement d’actualité ! Léa et laurence

Abattez les grands arbres

Guillaumot, Christophe

Points

7,50
par (Au moulin des Lettres)
9 mars 2018

Méfiez-vous: quand vous ouvrez la porte sur un crime, vous pouvez en dénicher un autre planqué dans le placard

Les éditions Points ont eu l'excellente idée d'acheter les droits du roman policier de Christophe Guillaumot "Abattez les grands arbres" qui n'était plus disponible en format broché. Cela nous permet de (re)découvrir le géant du commissariat de Toulouse, dit "le Kanak". Renato Donatelli est un pur et dur; il ne supporte pas les magouilles de ses camarades de travail de la brigade des Stups et va s'atteler à découvrir le meurtrier d'une famille rwandaise Hutu. Renato et ses acolytes -un jeune lieutenant frais émoulu de l'école de police, et une médecin légiste répondant au doux nom d'Avril- créent un trio des plus sympathiques et vont résoudre une histoire de vengeance, qui comme vous le savez, est un plat qui se mange froid. Mais quand on soulève le couvercle d'une marmite, on ne sait jamais trop ce qu'on va y trouver...

Les Adeptes

Johnsrud, Ingar

Robert Laffont

21,00
par (Au moulin des Lettres)
26 février 2018

Une nouvelle série norvégienne et une secte pas catholique!

Par très très grand froid et alors que les vacances vous laissent des heures de farniente chaque jour, que peut-on faire si ce n'est plonger dans un bon gros roman (conseillé par votre libraire, bien sûr) ?
Au rayon Policiers, après l'islandaise Yrsa Sigurdadottir et son "Adn" dont je vous parlais il y a quelques jours -publié chez Actes Sud- je viens de découvrir un auteur norvégien qui, j'en suis sûre, vous plaira: Ingar Johnsrud, publié en France par les éditions Robert Laffont dans l'excellente collection "La bête Noire".
Deux enquêtes du commissaire Fredrik Beier sont déjà disponibles en français, le premier épisode venant tout juste de sortir en poche, intitulé "Les adeptes". Notre commissaire traîne une blessure douloureuse, au propre comme au figuré, et sa hiérarchie ne lui fait plus vraiment confiance. Il va cependant être amené à enquêter sur une secte dont les raisons d'être ne collent pas vraiment avec les préceptes de l'Eglise que ses membres sont censés défendre... Un très bon polar et un commissaire auquel on s'attache rapidement.