www.leslibraires.fr
par (Librairie Page 36)
4 avril 2021

Le tabac Tresniek

Franz, qui n'a jamais connu que sa montagne natale, arrive à Vienne au tabac Tresnieck. Sa mère veut le soustraire à un avenir de labeur ouvrier et profite d'une liaison ancienne pour l'envoyer dans la capitale. Il apprendra rapidement toutes les subtilités du métier de buraliste et se liera d'amitié avec un illustre client, le professeur Sigmund Freud au faîte de sa gloire. Petit à petit les relations avec le voisinage se dégradent et l'intolérance et l'antisémitisme se répandent. C'est aussi la recherche de l'amour, souvent aveugle comme il se doit, qui accompagne Franz dans ses excursions nocturnes où l'on découvre des personnages insolites. Le cabaret ou Adolf Hitler est ridiculisé ne survivra pas à la marche de l'histoire, le fascisme et l'humour sont incompatibles.

Chantal Pelletier

Folio

5,00
par (Librairie Page 36)
3 avril 2021

Tirez sur le caviste

Un caviste trop exigeant !
La perfection en cuisine, même chez les meilleurs, ne peut hélas être constante. Essayez donc des artichauts à la barigoule, mal préparé c'est immangeable et mérite châtiment ! Un polar court et jubilatoire.

par (Librairie Page 36)
26 février 2021

A la recherche de la gloire littéraire

Ils avaient la bougeotte tous ces écrivains venus à Paris pour forcer le destin. La croyance en leur génie leur ont fait accepté quelquefois des conditions d'existence on ne peut plus précaires. De fréquents déménagements pour échapper aux créanciers comme Balzac où, au gré de leur bonne ou mauvaise fortune, ils habitèrent des hôtels ou des masures. Nous les accompagnons dans leurs déboires et leurs succès, de Chateaubriand décrivant les têtes au bout d'une pique à Georges Simenon, le Liégeois adepte de méthodes spectaculaires pour promouvoir ses ouvrages. Une promenade captivante dans la capitale.

Gilles Delabie

13 Editions

9,50
par (Librairie Page 36)
23 février 2021

Macabre découverte

En 1956, à Rouen marquée par la guerre, une découverte macabre dans la cathédrale entraîne le commissaire Bouvier dans une enquête qui ne semble pas la bienvenue. A quelques semaines de la visite du président Coty, on découvre une ville meurtrie aux quartiers délabrés. Ses recherches auprès de la hiérarchie du clergé et la haute bourgeoisie locale dévoileront des événements tragiques que personne ne semble vouloir exhumer d’un passé trouble.

par (Librairie Page 36)
21 février 2021

Etude planétaire

L’évêque Adalbéron de Laon est le premier à avoir illustré le chaos d’une société où l’ordre établi par la noblesse et le clergé serait bouleversé par une remise en cause qui verrait les évêques marcher derrière les charrues. Les lettrés étaient alors peu nombreux et l’éprouvante vie terrestre était somme toute supportable dans la perspective d’un royaume des cieux où s’épanouiraient les pauvres en esprit. La Révolution de 1789 si elle fit émerger le citoyen en lieu et place du sujet, sacralisa la propriété privée pour conduire à une concentration de richesses qui atteignit son paroxysme en 1914. Balzac dans ses romans mesurait fort bien les rentes qui assuraient le train de vie des plus riches. Il faut savoir que Paris était la ville où les inégalités étaient les plus criantes, on possédait des immeubles de rapport, on ne vendait pas d’appartements ! Les colonies ont aussi une part importante dans la puissance des nations occidentales surtout pour la France et la Grande Bretagne, et les États-Unis. L’abolition de l’esclavage indemnisa d’ailleurs les propriétaires, mais jamais les esclaves qui durent quelquefois continuer à travailler pour rembourser leurs dettes, en quelque sorte. L’exemple d’Haïti est le plus éloquent, Charles X imposa une contribution financière qui représentait environ trois années de PIB, cette dette avec les intérêts a été remboursée jusqu’en 1950. Les deux guerres mondiales, la naissance de l’état moderne et de la social-démocratie, au sens large du terme, ont fortement réduit les inégalités patrimoniales. Le livre regorge de graphiques qui mesurent la part des nantis et des plus défavorisés dans la répartition des patrimoines et des revenus. L’échec de la social-démocratie et l’effondrement de l’Union Soviétique ont laissé le champ libre à un capitalisme à nouveau orienté vers une concentration telle qu’elle existait au début du vingtième siècle. Ronald Reagan a fortement baissé les impôts en déclarant que l’état était le problème et non la solution. Il fut suivi par toutes les démocraties occidentales. Le paradoxe étant que la Suède qui possédait le système censitaire le plus inégalitaire du monde avait réussi une répartition des richesses inédite alors que la Russie, ancien pays communiste est devenu l’un des pays les plus inégalitaire. Nous constatons aujourd’hui les dégâts produits par cette idéologie néo-libérale et la destruction de la planète. Sur ce terreau il n’est pas exclu que le ventre d’où naquit la bête immonde, soit encore fécond. Ce que Piketty appelle le social-nativisme. Mais comme chaque époque et chaque pouvoir se doit de faire accepter l’ordre établi, le recours à la religion n’est plus de mise dans une société où l’éducation a fortement progressé. Sous le Second Empire l’analphabétisme régnait et il a fallu attendre la troisième République pour l’école obligatoire et plus récemment la massification de l’enseignement supérieur. Mais rassurons-nous le degré d’acceptation même s’il est de de plus en plus contesté repose sur l’économie, qui représenterait le soubassement de notre civilisation. Il est complété par la disparition des classes sociales où l’individu serait somme toute responsable de son propre sort . Ainsi les défavorisés et les malchanceux ont remplacé les damnés de la terre.