www.leslibraires.fr

Collectif des lecteurs masqués

Les lecteurs masqués œuvrent incognito...et viennent se greffer aux librairies en poste afin de vous apporter les critiques de leurs dernières lectures.

Dernier commentaire

Stefano Benni

Actes Sud

22,00
par (Librairie-Papeterie Peiro-Caillaud)
19 janvier 2022

Ecrire sur la vieillesse est toujours un exercice difficile qui risque de plomber le moral du lecteur ….trop larmoyant, trop serein, ou dégoulinant de bons sentiments, à défaut de se souvenir du nom de l'auteur, chacun se rappellera bien, un jour ou l'autre, cette petite phrase assassine, repoussée au fond de la conscience: '' la veillesse est un naufrage''.
Mais, quand Stefano Benni s'empare du sujet, le lecteur se régale. De toutes les richesses raconte le quotidien d'un vieux professeur, de presque 70 ans, ''âge vénérable s'il n'est pas sordide'' surnommé par lui même ''Touffeblanche'. Il vit seul dans une maison des Appenins(...) où ne résonne que le bruit de ses propres pas(....) avec le gros chien noir Ombra. Il écrit. S Benni plante un décor sobre , de solitude acceptée, à la croisée des chemins entre l'ére de ''l' Arobase sacrée '' , et la ''paléo-machine à écrire, et dés les premières pages le lecteur amusé , crayon en main, note les trouvailles socio- linguistiques.Ainsi, S Benni donne à voir un cœur en automne, avec la discrète nostalgie du temps enfui, qui s'accroche à la poésie du jour, aux regrets, aux souvenirs, aux fantasmes, au désir d'amour d'un cœur fatigué, délicat qui hésiter à aimer une fois encore.....Lucide, émouvant, De toutes les richesses n'est pas une lamentation romantique sur l'inexorable fuite du temps, et la vulnérabilité toute proche, car le ton est juste. ''Touffeblanche'' est digne, sa tête s'emballe mais son corps déjà vieux se retient, et s'éloigne, pudique, élégant dans son renoncement à l'amour physique, mais bien présent à sa vie, telle qu'elle est, engagé vaillament sur le petit chemin qui lui reste à parcourir. Comme dans Saltatempo, le lecteur retrouve l'écriture jubilatoire de S. Benni. Une écriture insolente, percutante, pleine de fantaisie, d humour et de tendresse pour l'humaine condition et qui défroisse bien la mélancolie toute proche .

Beau livre un peu douloureux .Souvent très drôle