www.leslibraires.fr

Collectif des lecteurs masqués

Les lecteurs masqués œuvrent incognito...et viennent se greffer aux librairies en poste afin de vous apporter les critiques de leurs dernières lectures.

Neuf 19,00
Occasion 12,00
par (Librairie-Papeterie Peiro-Caillaud)
19 janvier 2022

Ce récit d'une jolie rencontre débarrassée des oripeaux prosaïques du désir amoureux, conté avec des élans de poésie très personnelle m'ont laissé espérer un premier roman plein de grâce.....
Hélàs, au lieu d'évoquer le climat familial par touches légères, D. ARBO PARIENTE, creuse le trait et sacrifie à l'exigence de vérité en déballant quelques détails sordides, et le charme se rompt.....
Alors, Une Nuit après nous va juste rejoindre la cohorte d'ouvrages exposant le vécu intime sur la maltraitance et la violence impensable de l'inceste aux regards complaisants des médias….Loin de servir la ''Cause des enfants'' la multiplication des récits de ces désolations d'enfance tristes n'en banalise t'elle pas le message?
Quoiqu'il en soit….Une petite perle s'est perdue.....

Neuf 21,00
Occasion 20,00
par (Librairie-Papeterie Peiro-Caillaud)
19 janvier 2022

Un joli titre qui sent l'enfance qui s'en va , pour cette plongée dans l'adolescence d'aujourd'hui, biberonnée aux réseaux sociaux, aux fake news éphémères, aux SMS truffés d'émoticônes..... à l'illusion groupale du plein d'amis....

La chute n'en est que plus rude. Une ado magnifique s'y perd par inadvertance, pour avoir voulu être ''likée'' par les copines, qui n'en sont pas toujours...... Le monde virtuel n'en est pas moins féroce. Dure leçon de vie qui renvoie la jeune Garance à un face à face brutal et terrifiant avec elle même....
Un premier roman assez addictif, et plutôt juste .

par (Librairie-Papeterie Peiro-Caillaud)
19 janvier 2022

Un joli titre qui sent l'enfance qui s'en va , pour cette plongée dans l'adolescence d'aujourd'hui, biberonnée aux réseaux sociaux, aux fake news éphémères, aux SMS truffés d'émoticônes..... à l'illusion groupale du plein d'amis....

La chute n'en est que plus rude. Une ado magnifique s'y perd par inadvertance, pour avoir voulu être ''likée'' par les copines, qui n'en sont pas toujours...... Le monde virtuel n'en est pas moins féroce. Dure leçon de vie qui renvoie la jeune Garance à un face à face brutal et terrifiant avec elle même....
Un premier roman assez addictif, et plutôt juste .

9,80
par (Librairie-Papeterie Peiro-Caillaud)
19 janvier 2022

En ouvrant la petite fenêtre de ce qui semble être sa généalogie personnelle, Alice Ferney, mêlant l'intime au factuel, parcourt un siècle de la Grande Histoire.
L'auteure s'attache à suivre les mutations sociétales intriquées dans les faits de guerre, et s'interroge .
En quoi Verdun, Vichy, l' Indochine et l'Algérie ont changé les représentations des familles bourgeoises et catholiques du 20ième siècle? En quoi ces guerres ont préparé mai 68, la chute du mur de Berlin, la loi Neuwirth, la légalisation de l'avortement ?
En quoi les valeurs classiques de la bourgeoisie (retenue, honneur, dignité, discrétion jusqu'au '' Non-dit-qui- tue '')sont devenues surannées, voire obsolètes, en ce début de 21 siècle ébouriffé, où le linge sale de la politique comme celui des familles, s'étale à perte de vue ?

En contrepoint de l'illusion du patriarcat bourgeois et catholique de s'inscrire dans un monde stable et immuable, A Ferney rappelle le passage du temps qui nous ramène, vers l'acceptation de la mort inexorable et de l'égalité fondamentale qui préside à toute vie humaine . Tout passe, tout lasse ,tout casse.... relativité des enjeux de chacun d'entre nous, bourgeois ou non......

Le lecteur retrouvera le regard chargé d'humanité de l'Alice Ferney du magnifique Grâce et dénuement, ou de Dans la guerre, quand le détail arraché à une histoire singulière , crée plus d'empathie qu'une liste de morts sans visage. A Ferney a l'art d'écrire ce lien intime de la vie ordinaire, qui nous rapproche les uns des autres et nous rend perméable à la souffrance d'autrui .

A lire en novembre, au temps des commémorations pour ne pas oublier les remaniements profonds de ce siècle en mouvement.

La véritable histoire de lady chatterley

Pocket

8,50
par (Librairie-Papeterie Peiro-Caillaud)
19 janvier 2022

Elle nous fait bien de la peine, cette belle Frieda allemande, débordante de vitalité et de fantaisie, la ''scandaleuse'' baronne de Richtenhoff, douée pour le bonheur simple, mais si mal mariée à cet Anglais de professeur, taciturne et pudibond.
Frieda s'applique puis s'affranchit, s'échappe, se nourrit de la toute jeune psychanalyse et ose . Jette le corset par dessus l'épaule, et roule toute nue dans les feuilles, en éclatant de rire, avec son nouvel amant . Mais le patriarcat aux divers visages veille, la domination masculine archaïque, censure, punit, détruit la femme trop libre.
Dangereuse pour l'ordre établi .

Que devient Frieda et sa quête de liberté légitime? entre le professeur austère et prétentieux et le poète irascible et maltraitant, entre le chagrin immense et définitif d'enfants brisés et la liberté sexuelle, Frieda a t'elle fait les bons choix? Certes, elle devient la muse qui inspire à DH Lawrence, sa ''Lady Chatterley'' . Mais tout ça, pour ça?
Roman historique qui nomme avec lucidité les acquisitions fragiles des droits des femmes, les balbutiements de leurs libertés chèrement acquises et qui restent toujours à défendre ici ou ailleurs.....puisque
ce jour , les talibans entrent dans Kaboul..... et les Afghanes vont devoir remettre la burqa et rentrer à la maison...

Un beau portrait de femme ,touchante par sa candeur