Simon G.

Une machine comme moi
par (Fontaine Auteuil)
23 janvier 2020

Dans l'Angleterre des années 1980, le monde a pris un virage bien différent de celui que nous avons connu : Alan Turing est encore en vie, les Beatles sont toujours en activité, et les humains sont capables de créer des robots d'apparence humaine et dotés d'une intelligence hors du commun. C'est de l'une de ces machines dont notre héros fait l'acquisition au début du roman, dilapidant l'héritage maternel pour assouvir sa passion pour la technologie de pointe. Mais un facteur terriblement humain vient contrarier la vie qu'il s'était imaginée : une femme pénètre dans son quotidien et il en tombe éperdument amoureux. Se met alors en place une relation triangulaire complexe et captivante.
Une uchronie passionnante et un livre extrêmement intelligent, souvent troublant, qui nous interroge sur le rapport que nous entretenons aux machines et sur la manière dont l'histoire, politique et sociale, s'infléchit au rythme de nos progrès scientifiques et technologiques. Un vrai bonheur de lecture.

Le Cœur de l'Angleterre
par (Fontaine Auteuil)
4 septembre 2019

Quel terreau plus fertile pour l'imagination de Jonathan Coe que l'Angleterre des années 2010 et les soubresauts politiques qui la traversent ? Armé de sa plume si caractéristique, plus mordante que jamais, l'écrivain anglais compose une belle galerie de personnages originaux, aux personnalités et aux profils sociaux particulièrement variés. Comme toujours, Jonathan Coe ne se permet aucun jugement moral sur ses personnages, mais se contente de les mettre aux prises avec le réel en les regardant se débattre, pris dans leurs contradictions existentielles et politiques. C'est vivant, souvent drôle et plein d'esprit, et plus que jamais d'actualité. Un livre qui fait du bien !

Comme au cinéma

Sabine Wespieser Éditeur

23,00
par (Fontaine Auteuil)
21 mai 2019

Après la seconde Guerre Mondiale, Irene se retrouve veuve suite au décès de son mari aviateur et mort au combat. Dans une Nouvelle-Zélande en pleine reconstruction, elle doit se résoudre à accepter un travail physique et ingrat, loin de ses aptitudes littéraires, et se remarie à un homme rustre de peu d'éducation. De cette union naissent plusieurs enfants dont nous suivrons le destin sur plusieurs décennies dans un roman habilement construit par ellipses temporelles. Fiona Kidman dessine des portraits de personnages d'une grande finesse qui ont bien du mal à se remettre des soubresauts de leur enfance. Une écriture subtile, un roman passionnant.

Le convoi de l'eau
par (Fontaine Auteuil)
11 avril 2019

Akira Yoshimura, écrivain japonais encore peu connu des lecteurs français, est considéré dans son pays comme l'une des plumes majeures du XXe siècle. Ce court roman magnifique raconte le destin d'un homme étrange qui souhaite faire table rase de son passé et se porte volontaire pour participer à la construction d'un barrage au cœur des montagnes japonaises. Mais dans ces paysages immenses et splendides, à l'endroit où les travaux doivent commencer, l'inattendu se produit : les contours d'un village se révèlent, peuplé d'habitants qui semblent venir d'un autre temps.
Tout le conflit qui oppose nature et modernité, si présent dans l'imaginaire japonais, se trouve résumé dans ce texte terrible, à la poésie sombre, mais d'une beauté à couper le souffle. Bouleversant.

Partiellement nuageux
16,00
par (Fontaine Auteuil)
19 février 2019

Dans un Chili encore marqué par les séquelles de la dictature, Ernesto et Ema se rencontrent par hasard dans un musée de Santiago, devant le "Mur des disparus", qui rend hommage aux victimes de l'ancien régime totalitaire. Leurs regards se croisent, et très vite ils comprennent qu'ils partagent une même douleur enfouie. Une relation muette commence à se tisser...
Sans pathos, avec une langue simple et pudique, Antoine Choplin fait le récit de la rencontre entre deux êtres, avec leurs blessures et leurs secrets, et entrouvre la possibilité d'un nouvel amour. L'écrivain maîtrise à merveille l'art de dire beaucoup avec peu de mots et nous livre à nouveau un roman bref mais touchant, écrit dans une langue d'une grande finesse. C'est beau et lumineux.