www.leslibraires.fr

Simon G.

Impossible

Gallimard

16,50
par (Fontaine Auteuil)
13 octobre 2020

Un homme part seul en haute montagne, loin de ses semblables, afin d'éprouver les vertiges de l'immensité et ressentir le frisson de sa tragique vulnérabilité.
Mais le hasard agit parfois curieusement, et dans ces étendues dépeuplées, il croise le chemin d'une vieille connaissance, un souvenir de ses jeunes années militantes : un ancien ami qui l'a trahi et qui l'a conduit vers une longue peine d'emprisonnement.
Le cadavre de ce même homme est retrouvé au fond d'un ravin par la police, et les soupçons se portent naturellement sur notre narrateur.
Le voilà donc face à un magistrat à l'obstination particulièrement retorse, dans un huis-clos en forme d'interrogatoire judiciaire.
Constitué d'un unique dialogue tout en tension, ce texte subtil interroge avec brio la notion de responsabilité puis s'en éloigne progressivement pour s'élever vers des hauteurs quasi philosophiques. Se dessine alors une passionnante réflexion sur la justice, la politique, la liberté ou encore l'amitié.
La brièveté attachée à la forme du dialogue évite une narration fastidieuse et le risque d'une pensée rhétorique figée et écrasante. C'est tout en mouvement que l'on suit les inflexions de cet échange, à la fois grave et léger, mais toujours captivant. Un coup de maître d'Erri De Luca.

Nord-Est

Fosse aux ours

18,00
par (Fontaine Auteuil)
9 septembre 2020

Que l'on est heureux de retrouver la délicatesse et la pudeur de la plume d'Antoine Choplin. Dans un pays qui n'est jamais nommé, mais qui ressemble fort à une ancienne dictature, des hommes décident de quitter leur condition misérable en quête d'un ailleurs fantasmé, ces fameuses plaines du nord-est, où la vie semble plus paisible.
Cette épopée, aux accents doucement apocalyptiques, met en scène des hommes empreints de simplicité, aux rêves parfois dérisoires, mais si touchants dans leurs aspirations muettes.
Comme souvent chez Choplin, la narration discrète permet de laisser s'épanouir un art maîtrisé du dialogue à travers duquel se dessinent des caractères subtils et habités de nuances.
Avec des mots simples et choisis, tout en retenue, Choplin nous touche au cœur. Une langue qui réchauffe l'âme, assurément !

Les Beatles / quatre garçons dans le siècle
par (Fontaine Auteuil)
8 mai 2020

Et si nous sortions quelque temps de la fiction et de l'actualité littéraire, pour nous pencher sur l'un des plus grands phénomènes musicaux et culturels de la seconde moitié du XXe siècle ?
Cette somme est en effet un passionnant condensé de l'histoire tumultueuse des "fab four", qui ont non seulement révolutionné la musique pop au début des années 1960 mais également provoqué un séisme sociétal sans précédent, plongeant la jeunesse du monde entier dans une euphorie collective souvent incontrôlable mais ô combien émancipatrice.
Car oui les Beatles, c'est tout cela à la fois : des génies incontestables de la musique, qui n'ont cessé de repousser les limites techniques de leur époque; des détonateurs, qui ont cristallisé autour d'eux et dans un même temps des enjeux politiques, sociaux et culturels qui les ont parfois eux-mêmes dépassés.
Une biographie parfaitement équilibrée qui ravira les amateurs de la première heure et intéressera sans aucun doute les nostalgiques et les curieux des années 1960.

Partiellement nuageux

Antoine CHOPLIN

La Fosse aux ours

10,99
par (Fontaine Auteuil)
20 mars 2020

Dans un Chili encore marqué par les séquelles de la dictature, Ernesto et Ema se rencontrent par hasard dans un musée de Santiago, devant le "Mur des disparus", qui rend hommage aux victimes de l'ancien régime totalitaire. Leurs regards se croisent, et très vite ils comprennent qu'ils partagent une même douleur enfouie. Une relation muette commence à se tisser...
Sans pathos, avec une langue simple et pudique, Antoine Choplin fait le récit de la rencontre entre deux êtres, avec leurs blessures et leurs secrets, et entrouvre la possibilité d'un nouvel amour. L'écrivain maîtrise à merveille l'art de dire beaucoup avec peu de mots et nous livre à nouveau un roman bref mais touchant, écrit dans une langue d'une grande finesse. C'est beau et lumineux.

Une machine comme moi
par (Fontaine Auteuil)
23 janvier 2020

Dans l'Angleterre des années 1980, le monde a pris un virage bien différent de celui que nous avons connu : Alan Turing est encore en vie, les Beatles sont toujours en activité, et les humains sont capables de créer des robots d'apparence humaine et dotés d'une intelligence hors du commun. C'est de l'une de ces machines dont notre héros fait l'acquisition au début du roman, dilapidant l'héritage maternel pour assouvir sa passion pour la technologie de pointe. Mais un facteur terriblement humain vient contrarier la vie qu'il s'était imaginée : une femme pénètre dans son quotidien et il en tombe éperdument amoureux. Se met alors en place une relation triangulaire complexe et captivante.
Une uchronie passionnante et un livre extrêmement intelligent, souvent troublant, qui nous interroge sur le rapport que nous entretenons aux machines et sur la manière dont l'histoire, politique et sociale, s'infléchit au rythme de nos progrès scientifiques et technologiques. Un vrai bonheur de lecture.