www.leslibraires.fr

Marie B.

par (Librairie Dialogues)
8 février 2019

Pour un gorgeton de lait de chèvre

Jean-Claude Grumberg est un conteur efficace.
D'une langue fluide, aux accents de joie et de douleur d'une simplicité dévorante, il raconte une histoire d'amour.
L'amour d'une pauvre bûcheronne pour une marchandise tombée d'un train qui filait dans la neige. L'amour d'un père pour qui l'abandon de son enfant semblait le seul moyen de le sauver, et d'entretenir son propre espoir.
Écho à l'histoire familiale de son auteur, devoir de mémoire des déportations juives, ce conte est un appel à la tolérance et au bonheur de voir les enfants grandir.

par (Librairie Dialogues)
26 janvier 2019

Piquant !

Paru aux États-Unis en 1973, préfacé par Henri Miller qui reconnaît en ce roman la "version féminine" de son "Tropique du Cancer", "Le Complexe d'Icare" est une réflexion sur l'aspiration à l'indépendance d'une jeune écrivaine juive new-yorkaise.

Isidora Wing a un rapport privilégié voire obsessionnel avec la psychanalyse... et avec les psychanalystes ! Accompagnant son second mari à un congrès à Vienne qui rassemblera les plus hautes éminences de la profession, elle est tentée par une aventure adultère qui mettra en branle ses désirs tout en défiant sa capacité à se positionner en tant que femme libre de ses actions.

Sans concession, érotique, et drôle, ce roman invite finement à s'empêtrer dans les paradoxes de son héroïne, aussi nombreux que pertinents.

18,50
par (Librairie Dialogues)
25 janvier 2019

Une palpitante confession !

Le curé d'un village peut en entendre des vertes et de bien mûres. C'est peut-être ce qui fait (aussi) le sel de cette profession... mais deux vieilles dames qui se cherchent querelle par délations interposées au confessionnal, dans le but de pimenter une partie de scrabble, c'est une intrigue un peu lassante et de peu de consistance pour un séminariste amateur de sensations fortes.

Quand un virtuose du hacking se livre un jour à l'écoute recueillie qui règne entre quatre planches de vieux bois de la paroisse de Chantebrie, passant en revue des méfaits d'éclat à l'aune des sept péchés capitaux, le vertige de l'interdit et l'ivresse de l'aventure entraînent notre curé malgré lui sur une pente bien dangereuse...

Pierre Raufast est délicieux d'humour, et d'une précision de langage qui pourrait rendre familier le "dark web" aux plus récalcitrants. Une série d'injections de frissons glacés, un cocktail de réalisme et de fantaisie. Vous vous méfierez de votre ordinateur après !

16,00
par (Librairie Dialogues)
26 novembre 2018

17h56

Analyse précise et drôle de l'absurdité compulsive d'un cerveau en état de rupture amoureuse.

Le prétexte d'un dîner de famille ennuyant et de l'épée de Damoclès d'un SMS inopportun envoyé à l'être aimé, permet à Fabrice Caro de décliner aussi bien le mal-être identitaire et affectif d'un anti-héros auquel il n'est pas difficile de s'identifier, que les marques romantiques d'un amour poétique et moderne très beau bien que perdu.

Mosaïque intelligente et hilarante des péchés mignons du quidam amoureux véritable, "Le Discours", sous des airs de fatuité, délivre de quoi se bâtir une petite philosophie, et suscite autant de rires que de tendresse.

par (Librairie Dialogues)
26 septembre 2018

Un récit qui aspire !

Cette BD est un thriller d’une puissance cinématographique hors-norme, bourrée d’humour, très rythmée par des courses-poursuites à couper le souffle, explosives, sulfureuses, sanglantes…, découpée par des incartades publicitaires plus loufoques les unes que les autres.

On est plongé dans les États-Unis des années 1980 avec toute l’absurdité de son système de consommation, et on se délecte des dialogues, certes un peu archétypaux, mais qui ont le mérite de faire très « couleur locale ». Il y a là un art de la mise en scène parfaitement maîtrisé, qui fait littéralement sauter le regard d’une case à la suivante, à une allure frénétique.

Ce n’est que le premier tome, et le mystère reste (presque entier) concernant la véritable identité de Ramirez… l’apparente indifférence de ce anti-héros silencieux et touchant est relevée à la sauce piquante par les personnages hauts en couleur qui l’entourent…