Laure-Anne C.

Des gens comme nous
par (Librairie Dialogues)
3 janvier 2020

La famille ? Un joyeux bazar !

Dès la couverture, j'ai eu envie de le lire : les enfants qui jouent, qui lisent, qui regardent, les souris ou hamster, le désordre, la LIBERTÉ. Cela résonne avec cette phrase de la quatrième de couverture qui a fini de me séduire : "ce joyeux bazar parfois nommé famille."
Je vous invite à rencontrer Mantha, 8 ans, le bras dans le plâtre et de la suite dans les idées, Pim, le petit dernier, jusqu'à présent, un peu casse-cou, et Clem, la grande soeur idéaliste, Tom, l'ado qui se questionne, et Lloyd et... la tante Glad bien sûr, qui du haut de ses 90 ans, nous offre une sagesse et une plongée émouvante dans ses souvenirs...

La plus précieuse des marchandises, Un conte

Un conte

Jean-Claude Grumberg

Le Seuil

12,00
par (Librairie Dialogues)
28 août 2019

Si "six étoiles" était possible

On n'a jamais dit que les contes devaient être mignons, tendres et jolis. Bien au contraire, en décrivant le monde tel qu'il peut être, ils aident à grandir et à comprendre. Ici, on ne peut que saisir l'indicible, pleurer en silence et œuvrer pour un monde fait d'amour : parce qu'on a tous un cœur qui bat.

La Mer à l'envers
par (Librairie Dialogues)
28 août 2019

Comme elle nous intrigue Rose... Dans sa manière de mener une vie d'une troublante normalité, dans la façon qu'elle a de parler de ses enfants, de son mari, de ses patients, et dans cet extraordinaire pas de côté qu'elle fait en prêtant main forte à Younès, un jeune Nigérien débarqué en France qui rêve de rejoindre Londres et ses promesses de vie meilleure... Ce pas de côté ne devrait-il pas être la vraie normalité ? Comme elle immisce en nous de grandes questions Rose...

Le Ciel par-dessus le toit
par (Librairie Dialogues)
9 août 2019

"Les belles choses qu'on se dit à l'aube."

Si, si et encore si… « Il y a tant de possibles encore. » La vie aurait pu être différente. Mais elle est là, et Phénix, Paloma et Loup tentent d’y avancer. Non sans cassure, sans chute, sans blessure. Non sans solitude, questionnement, errance. Mais la vie c’est apprendre, apprendre que l’amour n’a pas de forme fixe. Et que malgré les si, on peut imaginer recréer ce qui semblait brisé. Quel beau roman.

Propriété privée
par (Librairie Dialogues)
6 août 2019

Déraillement

Quel doux rêve d'accéder à la propriété privée ! Ah oui ? Un rêve ? Sauf quand tout déraille, que le vernis social craque. Mais est-ce vraiment une sortie de route incontrôlée ? Lisons Julia Deck qui nous embarque dans une folie désinvolte et délicieuse !