Laurence B.

Les Vaisseaux Frères
par (Librairie Dialogues)
22 février 2018

Les Vaisseaux Frères

Zubaïda est une jeune paléontologue d’origine bangladaise qui a fait ses études à Harvard. Quelques jours avant de quitter les États-Unis pour participer à une mission scientifique au Pakistan et mettre à jour un fossile vieux de cinquante millions d’années qui pourrait combler un chaînon manquant de l’évolution, elle rencontre Elijah. Il est américain, musicien, et une communion d’âmes s’établit immédiatement entre eux. Mais Zubaïda est déjà fiancée au Bangladesh avec Rachid, son amour de jeunesse, et elle ne peut imaginer de casser ce lien qui constitue une racine d’autant plus importante pour elle qu’elle ne connaît pas ses origines : lorsqu’elle avait neuf ans, ses parents lui ont dit qu’elle avait été adoptée, mais elle n’a jamais posé aucune question à ce sujet.
Dans "Les Vaisseaux Frères", à travers un long récit adressé à Elijah, Zubaïda raconte sa quête d’identité, qui passera notamment par la découverte des terribles conditions de vie et de travail des ouvriers des chantiers de démantèlement de porte-conteneurs et de navires de croisière au Bangladesh. Au fil des pages se dessine aussi progressivement l’affirmation de ses choix à l’encontre des codes traditionnels de la haute société bangladaise.
Un roman puissant et intime sur l’amour et l’identité, qui nous permet de découvrir le Bangladesh d’aujourd’hui.

Un certain M. Piekielny
par (Librairie Dialogues)
20 septembre 2017

Un certain M. Piekielny

Par un heureux concours de circonstances, en mai 2014, François-Henri Désérable se retrouve dans les rues de Vilnius, en Lituanie, et passe devant l’immeuble où a vécu Romain Gary lorsqu’il était enfant. Lui revient alors à l’esprit une phrase de La Promesse de l’aube : « Au n°16 de la rue Grande-Pohulanka, à Wilno, habitait un certain M. Piekielny. »Mais qui était ce M. Piekielny ? Comment a-t-il vécu ? Qu’est-il devenu ? L’écrivain se lance dans une enquête pleine de rebondissements, tour à tour historique, littéraire et personnelle, à travers laquelle se dessine petit à petit le personnage fascinant de Romain Gary. Porté par une plume précise et malicieuse, ce roman est un bel hommage à la littérature, ses pouvoirs et ses vérités.

La disparition de Josef Mengele, Prix Renaudot 2017
18,50
par (Librairie Dialogues)
29 août 2017

La disparition de Josef Mengele

C'est le parcours d'un personnage glaçant qu'Olivier Guez a choisi d'explorer à travers ce roman très documenté. En 1949, Josef Mengele, médecin tortionnaire d'Auschwitz, arrive à Buenos Aires. Caché derrière un pseudonyme, il croit pouvoir s'inventer une nouvelle vie dans l'Argentine bienveillante de Perón. Mais ses crimes le rattrapent et il va errer de planque en planque, déguisé et rongé par l'angoisse, mais sans jamais exprimer aucun remords...
Une plongée au cœur des ténèbres.

Underground railroad
Neuf 22,90
Occasion 3,80
par (Librairie Dialogues)
9 août 2017

Underground Railroad

Géorgie, XIXe siècle. Cora, 16 ans, est une jeune esclave née sur une plantation de coton. Sa mère, Mabel, est la seule à avoir réussi à s’en évader six ans auparavant. Encouragée et accompagnée par Caesar, un autre esclave qui a connu une liberté relative dans son enfance, Cora va fuir à son tour vers les États libres du Nord, au péril de sa vie. Son odyssée, rendue possible grâce à un réseau d’entraide et une route ferroviaire souterraine, sera semée d’embûches et remplie de violence, révélatrice de l’horreur du racisme. Traquée sans relâche par Ridgeway, impitoyable chasseur d’esclaves, Cora devra se battre pour poursuivre ce sombre chemin. Avec, au bout du tunnel, la lumière ?
Colson Whitehead livre un roman puissant, lauréat du National Book Award en 2016 et du prix Pulitzer en 2017.

Notre vie dans les forêts
par (Librairie Dialogues)
9 août 2017

Notre vie dans les forêts

Une femme, cachée dans la forêt, nous parle. Elle n’a que peu de temps pour nous raconter son histoire, car son monde et son corps s’écroulent. Sa parole, urgente, est envoûtante. Elle nous embarque de bout en bout dans un récit dont les causes et les conséquences se dessinent simultanément. Marie Darrieussecq nous offre une dystopie dans la lignée de "1984" ou "Fahrenheit 451". Un texte troublant et bouleversant. Une piste de réflexion sur notre monde actuel.