www.leslibraires.fr

Caroline P.

Conseillé par (Fontaine Victor Hugo)
31 mai 2024

En Autriche, aujourd'hui, Jakob est agriculteur : il porte sur ses épaules le travail, voire le labeur de chaque jour. L'héritage des terres à faire vivre est un horizon presque indépassable qui fige son âme, mais l'attache aussi indéfectiblement à sa famille. Un jour pourtant, une jeune artiste frappe à sa porte, c'est l'effraction dans sa vie monotone d'un possible bonheur... Mais l'existence se traverse comme un combat, et malgré une réussite que chacun lui envie, la mélancolie revient.
Reinhard Kaiser-Mühlecker nous donne un roman à la fois contemporain et ancré. Nous entraîne sur une terre et à cheminer avec les hommes qui l'habitent. Il illustre un combat universel dans un univers méconnu, le monde agricole, un monde qu'il rend romanesque et profond. Des pages écrites dans une prose précise et une construction de récit implacable.

Le vent léger

Beauchemin, Jean-François

Editions Québec Amérique

18,00
Conseillé par (Fontaine Victor Hugo)
16 mai 2024

Un émerveillement

Le vent léger qui souffle dans ce texte est celui qui entraîne le narrateur, ses frères, sa sœur et le père vers la mort de la mère mais aussi vers l’irrésistible appel à la vie. Chaque chapitre de ce court roman est un épisode qui surmonte le chagrin par une rencontre, un jeu de l’enfance, une discussion entre la fratrie ou avec le père ou la mère, un souvenir partagé. On les lit comme autant d’aphorismes, embarqué par la logique si particulière de la prose de Jean-François Beauchemin, qui fait éclater les sensations, la joie, la nature… la vie belle, la vie simple, un art à chacune de ces pages. Un émerveillement.

Marat Emil

Les Éditions Noir sur Blanc

23,50
Conseillé par (Fontaine Victor Hugo)
12 avril 2024

A Vilnius dans les années trente, Abba Kovner rêve de devenir peintre, la guerre et la persécution des Juifs lui imposent un tout autre destin. C’est cette vie épique ainsi que celles de ses camardes, hommes et femmes qui nous sont retracées dans ce roman historique impressionnant de détails, restituant l’incroyable force de vie de ses partisans. On est au cœur des forêts lituaniennes où l’ennemi mortel n’est pas que le nazi mais aussi le résistant nationaliste dont l’antisémitisme n’a rien à envier à celui des Allemands. On s’octroie un répit avec des figures alliées comme celle de Sœur Bertranda, qui au péril de sa propre existence protège la vie des fugitifs. On est plongé dans les débats furieux de la révolte des ghettos de Varsovie et de Vilnius et enfin dans le projet fou de vengeance du groupe Nakam, visant à empoisonner les prisonniers responsables du génocide. Emil Marat restitue avec panache l’aventure acharnée d’un groupe de combattants juifs par une écriture ciselée et parfois sinueuse comme le fut le quotidien hasardeux de ses héros.

Conseillé par (Fontaine Victor Hugo)
12 avril 2024

A la fin de sa vie, Sartre débat intensément avec son secrétaire Pierre Victor, jeune révolutionnaire d’inspiration maoïste, fondateur de la Gauche prolétarienne. Beaucoup au sein de l’aréopage du maître ont pris ombrage de cette relation particulière. Sartre aurait trahi toute sa philosophie en se laissant entraîner sur les rives de la religion et de la métaphysique en suivant les pas du jeune homme abandonnant les rangs révolutionnaires pour la mystique juive. Laurent Touil-Tartour prend le contre-pied de cette accusation et montre avec brio que c’est bien plutôt Sartre qui aurait révélé le jeune homme à lui-même en le menant sur le chemin de sa propre vérité… « Achever Sartre » se présente comme une véritable enquête qui montre, année après année, l’évolution des rapports entre les deux hommes et celle de leur pensée. Le portrait passionnant du parcours singulier de Pierre Victor, devenu Benny Levy rappelle aussi le foisonnement des débats intellectuels, les combats idéologiques dans la France des années 60-70.

22,00
Conseillé par (Fontaine Victor Hugo)
12 avril 2024

La Russie côté littérature est un immense continent où se bousculent les chefs-d’œuvre. Et pourtant la littérature en langue russe ne naît qu’à la fin du dix-huitième siècle avec Pouchkine. Paolo Nori, universitaire de son état, nous fait visiter ce jeune territoire accompagné de Fiodor Mikhaïlovitch Dostoïevski, l’écrivain qui changea sa vie. A travers les faits historiques, l’œuvre et la correspondance de l’auteur mais aussi ses propres souvenirs, c’est l’univers d’une création qui se dévoile, sa force et son pouvoir de transformation. Paolo Nori n’écrit pas un simple essai, il nous raconte avec une pointe d’humour une expérience vivante de la lecture et transmet cette inspiration si particulière aux écrivains russes.