Caroline P.

Les frères Lehman
par (Fontaine Auteuil)
25 septembre 2018

Ce roman contient tout à la fois une saga familiale, récit intime d’une famille aux membres atypiques, un roman de l’histoire de la finance aux XIX et XX èmes siècles mais aussi un portrait de l’Amérique industrieuse, d’une communauté encore, celle des Juifs venus d’Europe sans un sou vaillant et inventant avec d’autres sur cette terre nouvelle le capitalisme qui façonne encore notre monde. Mais une épopée n’est véritable que, si faisant atteindre les sommets, elle vous fait découvrir l’abîme de la chute. La démesure accompagne l’aventure de l’entreprise Lehman et de ceux qui l’ont dirigée.
Stephano Massini use du lyrisme de la poésie pour donner une ampleur phénoménale à cette reconstitution historique rigoureuse. Le vers imprime un rythme particulier au texte et l’humour vient équilibrer les références formelles et les citations au texte biblique qui apparaît comme un écho à la religion de notre temps, celle de la finance.
Ne vous laissez impressionner ni par la taille du livre ni par sa forme – l’écriture versifiée - car vous vivrez un moment de lecture tout à fait exceptionnel !

Les cigognes sont immortelles
Neuf 19,50
Neuf à prix réduit 19,50
par (Fontaine Auteuil)
20 août 2018

En 1977, un jeune adolescent, qui pourrait bien être Alain Mabanckou lui-même, apprend sous le manguier au côté de son père l’assassinat de Marien Ngouabi, alors président du Congo. Avec ce sens du récit qu’on lui connaît, l’auteur déploie la vie de tout le microcosme du quartier Voungou à Pointe-Noire à l’aune de ce tragique événement national. Le jeune garçon découvre petit à petit la duplicité, la jalousie de ceux qui font son entourage ainsi que les méandres de la politique nationale et africaine. Qu’il s’agisse de la sphère familière ou des enjeux géopolitiques, le regard naïf du jeune homme jette une lumière crue sur les agissements des hommes avec lesquels il faut pourtant bien vivre tous les jours.
Le plaisir d’un texte de Mabanckou, c’est l’humour qui imprègne chaque ligne. Cette distance qui met au jour avec une sorte d’innocence l’implacable marche du monde sans la lourdeur de la démonstration alors que nous lisons ici le roman le plus engagé, le plus politique de l’auteur Congolais.

Voyages

Loti, Pierre

Bouquins

32,00
par (Fontaine Auteuil)
9 juin 2018

La collection Bouquins rend hommage à Pierre Loti, l'un des maîtres du récit de voyage en langue française. Écumeur des mers, il explore les quatre coins du globe en étant parmi les premiers à visiter l'île de Pâques. Du Maghreb à l'Extrême-Orient, des temples d'Angkor à Jérusalem il décrit avec toute la chair d'un orientaliste les hommes, les coutumes, les monuments qu'il rencontre. La richesse de la prose et le luxe inouï des détails transportent le lecteur comme dans un roman d'aventures. Pierre Loti déploie la fresque du monde dans ce recueil incontournable.

La Voie cruelle, Deux femmes, une Ford vers l'Afghanistan

Deux femmes, une Ford vers l'Afghanistan

Payot

9,20
par (Fontaine Auteuil)
7 juin 2018

C'est un périple dans les steppes de l'Asie centrale qu'entame en 1939 Ella Maillart, déjà célèbre pour ses explorations de contrées lointaines, avec Annemarie Schwarzenbach, journaliste et écrivain pour atteindre le pays des « hommes libres », l'Afghanistan. Une route périlleuse s'ouvre à leur Ford car certaines contrées n'ont jamais vu d'Occidentaux et encore moins d'Occidentales... Malgré les embûches multiples, des routes peu carossables aux frontières difficiles à passer à l'orée du second conflit mondial, elles avancent et traversent des territoires décrits admirablement : la connaissance du terrain comme la culture sont omniprésents dans ces pages. Il s'agit en plus d'un récit sensible sur le compagnonnage tant la traversée est cadencée par l'humeur de celle qu' Ella Maillart nomme Christina. Le périple entrepris doit guérir Annemarie-Christina de sa mélancolie et de ses addictions... L'échec est patent de ce côté-là mais le livre reste comme le témoignage d'une remarquable voyageuse, qui a devancé son compatriote Nicolas Bouvier sur les routes d'Asie.

L'amie des jours en feu

Rasy, Elisabetta

Le Seuil

19,00
par (Fontaine Auteuil)
12 mai 2018

On a peu l'occasion de lire des récits relatant la Première Guerre mondiale sur le front italien : les combats de position y font rage, faits d'attente, de bombardements, et d'assauts tout comme au Nord, cet insatiable succession macabre a produit les mêmes désastres humains entre Italiens et Autrichiens. Sous le prisme de la rencontre et de l'histoire d'amour insolite de deux infirmières volontaires se déroulent les jours de peur, de travail harassant pour sauver ceux qui peuvent l'être et aussi de désir surgissant de l'effroi. Chacune a ses raisons sociales, familiales pour se retrouver au cœur de la tourmente.
Car si la guerre est le lieu de l'horreur et de la souffrance, reléguant le superflu, il permet à ces deux femmes de ne pas mentir sur leur rencontre autant que sur leur rêve de médecine pour l'une et de photographie pour l'autre. La guerre éclaire tout d'une lumière crue interdisant les faux-semblants et faisant accéder à ce qui paraît inatteignable. La simplicité avec laquelle Elisabetta Rasy décrit ces réalités contradictoires rend son roman tout à fait remarquable.