www.leslibraires.fr

Hélène B.

Armitière -Rouen

Mon garçon

Xavier de Moulins

Flammarion

16,00
par (Librairie L'Armitière)
9 mars 2021

Si notre besoin de consolation peut parfois sembler impossible à rassasier, Xavier de Moulins, dans ce nouveau roman, nous démontre qu'il n'en est rien et que la parole, l'échange et l'écoute nourris d'amour indéfectible supplantent la douleur et le chagrin.
Vincent, père divorcé de Florence revient en urgence du Canada car leur fils Marcus a eu un accident de scooter. Cela fait deux ans qu'ils ne se sont pas vus. Il arrive à l’hôpital et embarque son ado pour un road trip vers la Camargue, lieu de sa future convalescence. Très vite Vincent comprend que l'accident n'en était pas vraiment un mais que Marcus est bien plutôt dévasté par un chagrin d'amour, celui qui donne envie de quitter la vie. Alors, petit à petit, Vincent se livre, se confie sur les douleurs qu'il a vécues au même age, sur ces mêmes failles qui ont pu le mettre à terre. Dans une atmosphère extrêmement sensible, émouvante le père réapprivoise par ses mots, sa confidence, la transmission de son vécu, son enfant, réinstaure la confiance, réaffirme le lien et...c'est juste beau et touchant. Grandir et apprendre à s'aimer est l'histoire de toute une vie, un chemin moins tortueux lorsque l' ancrage est véritable et présent...

Ce matin-là

Les Éditions Noir sur Blanc

17,00
par (Librairie L'Armitière)
11 février 2021

Ce nouveau roman de Gaëlle Josse est une source infinie de délicatesse, de justesse et d'échos en chacun de nous.
Alors que Clara a tout quitté autour d'elle, qu'elle semble glisser inexorablement, petit à petit, dans une dépression sévère sans horizon perceptible, elle se relève, se raccroche et se réapproprie sa vie...
Le cheminement est long, difficile, il sous tend une nécessaire acceptation du vide, de la perte, du manque, une nécessaire composition avec/sans, par un retour à la source - l'enfance - pour mieux revenir à Soi, un autre Soi, plus authentique.
L'auteure accompagne Clara pas à pas, au plus près des émotions, des sensations ressenties par une écriture ciselée, fine, Vraie.
Magnifique hommage rendu à l'existence et à l'humain, en toute simplicité.

Tout peut s'oublier
par (Librairie L'Armitière)
7 janvier 2021

Nous voici en cette rentrée littéraire face à un excellent roman d'Olivier Adam qui se lit d'une traite tant le rythme y est soutenu, l'intrigue prenante et qui émeut intensément.
Nathan, passionné du septième art ,gérant d'un cinéma, rencontre Jun, céramiste, au Japon lors d'un voyage. C'est le début d'une fulgurante histoire d'amour. Jun accepte de suivre Nathan en France, direction la Bretagne et son souffle maritime. De leur union naîtra Léo. Parce que le temps fait son œuvre et que l'amour n'est jamais un long fleuve tranquille, Jun et Nathan vont se séparer, reprendre leur vie chacun de leur coté se partageant en alternance la garde de leur fils. Le destin "ordinaire" de nombreux couples. Mais, un matin, Nathan, passant dans la rue, ne voit pas de lumière dans l'appartement de Jun et de Léo, l'atelier de céramique est fermé et l'institutrice appelle Nathan pour l'interroger sur l'absence de son enfant à l'école... S'amorce alors un véritable drame familial, Jun est repartie avec son fils dans son pays natal sans prévenir, sans avis ni la moindre attention. S'amorce alors une machine infernale alimentée par le manque, le doute, l'absence, le silence, la souffrance. S'amorce alors le difficile et tortueux parcours d'un père à la recherche de son fils. S'amorce alors pour le lecteur une immersion terrassante dans le sensible. S'amorce alors pour chacun de nous une réflexion profonde sur ce qui est essentiel, viscéral et ce qui l'est moins.
Évidemment rien ne peut s'oublier... à commencer par ce roman fort d'Olivier Adam !

Saturne, Roman

Roman

Seuil

18,00
par (Librairie L'Armitière)
25 août 2020

Emerveillement

Un émerveillant roman malgré sa noirceur et c'est bien là toute sa force !
L'on prend une réelle "claque" à la lecture de ce livre tant son sujet et son écriture "viscérale", nécessaire, vitale, concourent à créer une émotion rare et marquante.
Sarah Chiche y parle du deuil, du manque, du vide laissé, des "affres" de la famille et rend par la même un vibrant hommage aux vulnérables et aux endeuillés.
Immense coup de coeur pour "Saturne" : une rencontre littéraire de cet ordre est si précieuse et d'une grande valeur sur la route d'un lecteur....

Le Sel de tous les oublis
par (Librairie L'Armitière)
23 août 2020

Le sel du romanesque

" Certaines blessures atteignent la plénitude du malheur dès lors que l'on cherche à comprendre pourquoi ce qui a importé plus que tout au monde doit cesser de compter". Adem Naït-Gacem en fait l'épreuve, immodérément. Son épouse vient de le quitter, avec elle c'est tout son univers et ses repères qui s'écroulent. Il décide de tout laisser, abandonnant son métier d'instituteur, son logement, les siens, pour entreprendre une errance sans but, avec pour seul bagage sa douleur, sa rancœur, son déni. Il va faire pourtant bon nombre de rencontres singulières, avec des personnages hauts en couleurs, capables de lui ouvrir de nouvelles perspectives, d'autres horizons, de l'aider à surmonter et à apprendre beaucoup de lui, des autres, de l'existence. Antihéros rongé par la mélancolie, l'aveuglement et l'incompréhension, son cheminement sera pavé d'épreuves et hanté par des questionnements incessants, éprouvants, "stériles"...
"Nul orietur" sans acception, sans écoute et sans volonté farouche d'accéder à la paix .
S'offre au lecteur, par les voix de ces différents acteurs en présence, une très belle réflexion sur l'amour (le sel de la vie), sa puissance et sur la femme, ses droits, sa liberté et le respect qu'il convient toujours de lui allouer.
Quelle passionnante histoire narrée par Yasmina Khadra dont il est si bon de retrouver les mots, le ton, le talent : sans conteste une plume puissante de notre scène littéraire et de cette rentrée ! Incontournable.