www.leslibraires.fr

sandrine57

Lectrice compulsive d'une quarantaine d'années, mère au foyer.

Dernier commentaire

Le journal de Claire Cassidy

Elly Griffiths

J'ai Lu

Neuf 8,20
Occasion 7,87
29 mai 2021

Divorcée et mère d’une adolescente, Claire Cassidy enseigne l’anglais dans un collège public du Sussex. Pendant les vacances, elle y anime des ateliers d’écriture dont le thème est la littérature gothique à la manière de R.M. Holland, l’auteur de la célèbre nouvelle ‘’L’inconnu’’. Car si son collège ne jouit pas de la meilleure des réputations, il a la particularité d’avoir été la résidence du mystérieux écrivain. Son bureau est d’ailleurs toujours visible dans la partie ancienne de l’établissement. Une aubaine pour Claire qui travaille sur une biographie de Holland. La jeune femme mène donc une vie épanouissante mais routinière qui va se trouver bouleverser par une série de meurtres. C’est d’abord Ella, sa meilleure amie, professeure d’anglais elle aussi, qui est assassinée à coups de couteau. Près du corps, une citation tirée de ‘’L’inconnu’’. Un véritable choc pour les élèves et le corps enseignant. L’enquête est confiée au lieutenant Harbinder Kaur, une ancienne élève du collège et son collègue Neil Winston. Très vite, ils s’intéressent à Claire, surtout lorsqu’elle leur révèle que quelqu’un a annoté le journal intime qu’elle tient depuis de nombreuses années. Un inconnu s’est introduit chez elle, a violé son intimité ! Et les meurtres s’enchaînent, toujours inspirés de la nouvelle. Claire et sa fille Georgia sont-elles en danger ?

Un polar qui fait la part belle à l’écriture et la littérature. De Claire Cassidy qui rédige son journal à sa fille qui participe à un étrange atelier d’écriture et se confie sur internet, en passant par R.M. Holland et sa nouvelle horrifique, tous les personnages lisent et écrivent dans cette histoire. Et ce n’est pas la seule originalité du roman. Il y a aussi une dimension surnaturelle et mystérieuse avec une sorcière blanche, une usine désaffectée où brillent d’inquiétantes lumières, un collège hanté par le fantôme de la femme de l’écrivain. Tout cela participe à faire du Journal de Claire Cassidy un vrai bonheur de lecture entre polar et fantastique. Les personnages sont aussi particulièrement attachants, avec une mention spéciale pour Harbinder Kaur, la flic célibataire, sikh, lesbienne et qui habite encore chez ses parents à trente-cinq ans. Un brin cynique, volontiers critique, elle apporte une touche d’humour dans cette sombre histoire.
Avec ses références littéraires, son suspense bien mené et ses personnages bien campés, Le journal de Claire Cassidy est une petite pépite qui ravira les amoureux de la littérature. Un coup de cœur.