Olivier L.

MARCHE BLANCHE
par (Librairie l'Esperluète)
24 janvier 2020

Terrifiant

C'est un livre terrible. Celui d'un enlèvement de petite fille. Et si on ne sait pas grand chose de ce qui s'est passé, c'est pour accroître encore l'horreur de ce que vous pouvez imaginer. Le pire, selon chacun. Et selon la mère de cette petite fille, qui imagine sans rien savoir depuis 10 ans. Qui ne ressent plus que le manque de sa fille.

Le monde n'existe pas
par (Librairie l'Esperluète)
13 janvier 2020

Entre délire et complot

Adolescents, Adam et Ethan étaient les meilleurs amis du monde. Pour Adam, c'était même un peu plus que ça. Alors, quand il apprend que Ethan est accusé de viol et de meurtre, il va ,retourner dans sa ville d'enfance pour enquêter. Et puis, tout devient trouble, étrange, incompréhensible. S'agit-il d'un complot ? Adam veut-il faire coller la réalité à sa conviction ?
Thriller angoissant et fixation amoureuse à la fois, ce livre vous inquiètera, mais vous ne pourrez pas le lâcher.

Vie de Gérard Fulmard
par (Librairie l'Esperluète)
13 janvier 2020

Le plus fort

Quand un satellite s'écrase sur le centre commercial voisin, et que dans la catastrophe son propriétaire perd la vie, ça arrange assez Gérard Fulmar, car il a quelques loyers de retard. Quand, après une carrière erratique, il décide de s'installer comme détective privé, et que des clients étranges font appel à ses services, ça l'arrange encore. C'est après que tout se complique...
Un livre drôle jusque dans la tournure (brillante) des phrases. Une perle dans cette rentrée d'hiver. Echenoz est toujours aussi doué.

Tout ce bleu
22,50
par (Librairie l'Esperluète)
27 novembre 2019

Percival Everett

Comme à son habitude, Percival Everett se renouvelle pour nous proposer sans doute l'un des livres les plus personnels de l'auteur, qui est aussi peintre. Il écrit comme on fait un fond, puis une esquisse, puis des sujets. Comme on vit une vie.

Souviens-toi des monstres
par (Librairie l'Esperluète)
29 mai 2019

Fantastique et plus

Ce livre est étonnant : fantastique, il fait son classique en forçant la comparaison avec l’Enfer de Dante, rien de moins. Pour nos contemporains, il peut faire penser au « Monde selon Garp » de Irving, au « Tambour » de Grass ou aux « Météores » de Tournier. L’humour est très contemporain, le style énergique, l’histoire, baroque, et n’hésite pas à emprunter à Pirates des Caraïbes. C’est dire que l’on fait le grand écart, du plus littéraire à la culture pop.
On jubile à suivre l’histoire de frères siamois, ni tout à fait 2, ni tout à fait seuls, qui ont le pouvoir de changer la vie, et même la mort, lorsqu’ils chantent. Entourés de frères pirates peu recommandables, dans un monde où les sirènes existent à côté de meurtriers dignes de jeux vidéo, nous allons vivre leur vie duelle, leur vie de monstres aussi détestés qu’adulés, tour à tour fauteurs de révolutions ou bien rois. C’est une fable qui tient du mythe de la fabrication des héros, inatteignables et faillibles, un conte sombre et lumineux, un livre empli de tous les contraires, qu’on nous dit aussi complémentaires. L’un ne va pas sans l’autre, rien ne va sans l’autre.