www.leslibraires.fr

Ludivine F.

Conseillé par (Lettre et merveilles)
14 septembre 2023

Profiteurs, justiciers et suceurs de sang

Le temps du communisme et de la dictature est révolu en Roumanie. Une jeune artiste peintre retourne dans la villa de sa grand-tante Margot où elle a de nombreux souvenirs joyeux et loufoques. La maison était autrefois remplie d'une foule bruyante d'invités, l'ambiance y était à la fête, on bavardait avec animation, on jouait au tennis, on goûtait à la vie douce des bourgeois, dans la petite ville de B. Cependant, lorsqu'elle revient, B. a changé. De nombreux jeunes sont partis s'installer ailleurs, en Europe de l'Ouest. Des maisons sont laissées à l'abandon. L'économie de cette région s'est cassée la figure et on raconte que le maire magouille et fraude. Suite à un tragique accident de randonnée, la narratrice et Margot enterrent une amie. Il est décidé de lui faire une place dans le caveau familial, que l'on réouvre pour l'occasion. A partir de là, les événements s'enchainent. On retrouve un corps qui n'a rien à faire là. On identifie l'une des vieilles tombes comme étant celle de Vlad Dracula. Sabin, le maire, se frotte les mains en pensant déjà à ce que cette annonce produira sur le tourisme folklorique. Haut-les-cœurs, la mort peut rapporter un gros paquet d'argent ! Notre héroïne, quant à elle, commence à sentir dans son corps des changements pour le moins troublants... Très bonne découverte aux éditions Les Argonautes de ce roman à la fois récit fantastique angoissant qui réécrit le mythe du vampire avec une grande originalité et fable politique sombre dont certains personnages brillent par leur cynisme ! L'autrice nous régale de la légende de Vlad l'Empaleur, prince des Valaques, que nous connaissons pour ses "exploits" sanglants mais dont on nous révèle aussi ici une autre facette. Il en va ainsi de beaucoup de personnages historiques, monstres pour les uns, héros pour les autres, une passionnante ambigüité du Bien, du Mal et de la notion de Justice !

Héloïse d'Ormesson

19,00
Conseillé par (Lettre et merveilles)
29 août 2023

De ces beaux hasards qui font battre le coeur

Henk a cinquante-six ans, il est infirmier en soins intensifs, divorcé, sans enfant, vivant seul avec son vieux chien Canaille. Henk est un grand lecteur, mais il lui est arrivé de se demander si cela lui rendait vraiment service. Après tout, à s'immerger ainsi dans les péripéties, la vie intérieure et les tourments d'autrui, ne dilue-t-on pas un peu plus à chaque fois ce qui constitue sa propre histoire et sa propre personnalité ? Il faut dire, il est comme ça, à se triturer les méninges pour savoir comment vivre, et pourquoi ceci, et que veut dire cela. Ce roman commence tôt un matin de juillet, un samedi plus précisément. Dans les dernières pages, dimanche pointe doucement le bout de son nez. Et entre temps, eh bien... il s'est passé énormément de choses, et en même temps, pas tant que cela. Une visite chez le vétérinaire, une invitation à un barbecue, quelques confidences à une nièce adorée, des souvenirs qui refont surface, une bonne quantité de vin et de fromage, une rencontre au hasard d'une promenade, des sentiments qui naissent, confus, une envie de vivre. Oui, c'est cela qui advient, la joie de vivre ! On vous recommande cette agréable lecture qui nous fait naviguer entre mélancolie et petits bonheurs au côté d'un personnage pour qui l'on éprouve immédiatement une douce sympathie.

18,90
Conseillé par (Lettre et merveilles)
28 août 2023

La naissance d'un étrange oiseau

Extrêmement prolifique dans son travail d'écrivaine, voici Amélie Nothomb de retour avec son traditionnel roman de rentrée littéraire. Une belle réussite tout en poésie où l'on retrouve son style à la fois très imagé, un brin fantastique mais également épuré : chez elle, pas de grandes phrases à rallonge ni de pavés plein de descriptions et de détails. C'est d'ailleurs, selon elle, la qualité des bons écrivains, ils savent se passer de fioritures et renoncent à en faire trop. Effectivement, force est de constater qu'en suivant ce principe, Nothomb parvient à créer de splendides romans qui nous embarquent dans son intimité et dans la richesse de son univers intérieur, fait à la fois d'épisodes de grande noirceur et d'épiphanies salvatrices porteuses d'espoir.
Dans Psychopompe, elle nous raconte la naissance de sa passion pour les oiseaux, animaux multiformes dont le vol invite au rêve et lui inspire l'une de ses plus grandes résolutions : désormais, elle ne devra rien désirer qui ne soit aussi puissant que le désir fou qui a amené le tout premier dinosaure de la création à acquérir des ailes et à les déployer pour quitter la terre ferme. Certes, cela a pris des millions d'années, mais qu'à cela ne tienne, la jeune Amélie sent qu'elle a trouvé le credo qui la guidera dans la vie. D'abord, elle est un œuf, une personne en train de se former, un potentiel. Oiseau, elle ne le deviendra que plus tard, et c'est dans l'écriture qu'elle trouvera l'expression de son propre envol. Avant d'en arriver là, elle se confie sur l'événement traumatique qui constitua un avant et un après, à l'âge de douze ans, et lui fit entrevoir les ténèbres. Mais alors, cette histoire de psychopompe, quel est le rapport ? Cela, elle vous l'expliquera mieux que nous, de sa plume enchanteresse et avec les accents de mysticisme que l'on adore chez elle. A découvrir !

Juliette Rousseau

Cambourakis

10,00
Conseillé par (Lettre et merveilles)
26 août 2023

Liées dans la souffrance et dans l'amour

Ce court roman est une véritable perle. Il fait mal autant qu'il émerveille. Il parle d'un deuil impossible (ou du moins qui semble l'être), de la condition féminine à travers les générations, des souffrances que l'on se transmet même sans le vouloir, de ce qui est détruit et de ce qui persiste après. Suite à la perte de sa grande sœur atteinte d'une forme rare de cancer, la narratrice ressasse ses souvenirs d'elle et de leur vie de famille. Cette sœur aimée dont la vie a été jonchée d'épreuves et qui n'arrivait pas à s'accepter elle-même. Cette sœur protectrice et parfaite qui la rassurait les nuits d'orage. Celle-là aussi qui lui avait longtemps gardé rancune d'être née pour accaparer toute la tendresse maternelle. Véritable lettre d'amour à un être cher disparu, ce livre a une portée universelle par les thèmes abordés et touche droit au cœur. Entre les pages se dessine la nostalgie et la colère de l'autrice pour ce que les hommes font subir à la nature, sans égards pour la beauté du vivant, pillant, écrasant et cherchant à dominer jusqu'à la moindre brindille, et le corps des femmes subit de même, en écho. Malgré tout, au détour de quelques phrases, la mélancolie se retire un instant et un rayon de soleil perce, lorsque l'autrice évoque sa fille, être joueur et innocent, amoureuse d'une vie dont elle ne soupçonne pas encore la dureté, et qu'elle regarde grandir avec émotion. Bouleversant !

Conseillé par (Lettre et merveilles)
23 août 2023

Cette mère dont nous ne savions rien

Byron et Benny sont frères et sœurs, autrefois très proches, aujourd'hui fâchés. Benny n'a pas vu sa famille depuis longtemps, mais lorsqu'elle apprend le décès de sa mère, elle revient dans la maison familiale et retrouve ce frère avec qui les relations sont toujours très compliquées. Une entrevue avec l'avocat de leur mère, Mr Mitch, va les plonger dans un tourbillon émotionnel auquel ni l'un ni l'autre n'aurait pu s'attendre. Avant de mourir, Ma avait enregistré un long message dans lequel elle tenait à raconter sa vie à ses enfants. Toute sa vie. Celle qu'elle était enfant, lorsqu'elle vivait sur une petite île des Antilles. Celle qu'elle était adolescente, nageuse exceptionnelle, abandonnée par sa mère, élevée par un père alcoolique et endetté, offerte en mariage à un escroc violent pour améliorer la situation économique de la famille. Et celle qu'elle fût ensuite après des événements tragiques qui la poussèrent à réinventer toute son existence. Pour cela, Ma parlera aussi d'autres personnes, ses amis, ses amours, ceux qui l'ont aimée et ceux qui lui ont fait du mal. Si Benny et Byron pensaient connaître leurs parents, ils ne sont pas au bout de leurs surprises...
L'histoire est émouvante de bout en bout, mais elle est aussi très attachée à présenter des personnages ayant vécu des discriminations en fonction de leur couleur de peau, de leur milieu social ou de leur orientation sexuelle. Il est donc à la fois un roman puissant, une saga familiale passionnante et un récit engagé. Le rythme est haletant, le récit de Ma, énigmatique, nous accroche dès les premières pages. Un grand plaisir de lecture et une très bonne découverte !