www.leslibraires.fr

Julien L.

http://ohpopup.canalblog.com/

Libraire depuis plus de 21 ans, je vois mon métier comme un métier de transmission
C'est pour cela que j'ai créé un blog consacré à ma passion : le livre animé voici l'adresse : http://ohpopup.canalblog.com/

Vue sur la mer
par (Librairie Dialogues)
19 avril 2005

Joseph est un écrivain sans succès qui mène une vie trop banale à son goût. Ne supportant plus le poids de ses racines, il aime se perdre dans la ville de LOndres où il retrouve ses amis artistes : Charles et Albert. Il évoque ainsi sa vie, celle d'un homme en proie à la solitude et à l'incompréhension d'une femme qu'il aime par habitude et qu'il va tromper afin d'exprimer sa passion.

Il se définit lui même comme un personnage de roman : "Joseph GRAND. Né en 1926 en Pologne. Arrive au Canada avec ses parents [...] s'enrôle en 1944 dans la RCAF, l'armée de l'air canadienne de sa majesté. [...]Après la guerre, retourne en Angleterre. Epouse une britannique. Ecrit des chroniques de voyages."
On est touché par son témoignage sincère car sa vie humble et intimiste pourrait être très bien la nôtre. Dans une langue épurée, sublime et authentique, Norman Levine décrit avec habileté le désenchantement de l'homme. Ses personnages évoluent ainsi dans un cadre unique teinté d'une atmosphère romantique et expressionniste. L'ivresse de l'amour, la beauté de la ville, la quête d'identité et des sentiments sont autant de thèmes que l'auteur traite avec force et maturité.

Stratégie pour deux jambons
par (Librairie Dialogues)
19 avril 2005

Sort enviable ! Destinée radieuse ! Etroitesse idéale de l'espace, enfermement béni ! Lorsqu'on est un cochon doué de raison, engraissant dans un local de deux mètres sur deux où toutes les libertés sont permises, on ne peut que se féliciter de l'existence et... raisonner.Et il raisonne ce "cochon très ordinaire", citant au besoin Eschyle ou Lénine... et ses réflexions pleines d'humour, ne sont pas dénuées de sagesse. Que sait-on, en effet, de l'influence sur les jambons de la position du seau par rapport à la mangeoire ? De la maturation du fumier sur le lard et la pensée ? Des conséquences du moindre laxisme sur l'Edifice tout entier? Humble représentant de la race porcine, quel exemple, quelle rigueur ! Quelle abnégation même! Et quel admirable respect pour une hiérarchie bien sentie. Car être cochon, monsieur, c'est d'abord un devoir!

Loin de tous rivages (Poèmes illustrés par Jacques Ferrandez), poèmes
par (Librairie Dialogues)
19 avril 2005

Ses polars célébraient Marseille et le sud. Ses poèmes peignent la garrigue bleue, les pierres, les cyprès, la lumière aussi. Des textes superbes, mélancoliques parfois, que Jacques Ferrandez a illustré d'un trait complice, et qu'il faut absolument découvrir.

Le valet de Sade, roman
par (Librairie Dialogues)
19 avril 2005

On s'attache rapidement à Latour, jeune homme insensible à la douleur qui passera sa vie à en rechercher l'essence même… Marginal, repoussant, il s'enfuit à Paris où il rencontrera des personnages aussi intriguants qu'effrayants, notamment le Marquis de Sade. Ce livre, où l'on retrouve l'ambiance du Parfum de P. Süskind, nous plonge dans un univers palpitant, angoissant et douloureux. La présence du marquis de Sade offre en plus une touche de volupté et d'érotisme

Où se perdent les hommes
par (Librairie Dialogues)
19 avril 2005

Ralph, jeune écrivain en manque d'inspiration anime un atelier d'écriture dans une prison Marsellaise. Bove est un être à part, un marginal condamné pour le meurtre de sa femme.
Un livre qui attise le coeur des gens car il réunit tous les ingrédients d'un roman qu'on ne peut plus lâcher. Une écriture délicate, différente, qui incite tous les sens à se réveiller.