Mounette

Les victorieuses
24 août 2019

Il y a des livres qui vous marquent plus ou moins. "Les victorieuses" de Laetitia Colombani restera longtemps dans ma mémoire comme l'est d'ailleurs resté "La Tresse", son premier roman.
Solène, jeune avocate est victime d'une dépression. Afin de remonter la pente, le psychiatre qu'elle consulte lui conseille de se tourner vers les autres, en faisant du bénévolat. Elle va répondre à une petite annonce qui propose de devenir écrivain public dans un foyer pour femmes en difficulté.
Solène va alors découvrir ce qu'est la misère sociale : la vie dans la rue, le viols à répétition, les difficultés des migrantes... Elle va devoir se faire accepter par ces femmes afin d'espérer leur apporter son aide.
Dans ce Palais de la femme se mêlent toutes les religions, toutes les langues. Toutes ces femmes ont connu la violence et la précarité. L'auteure rappelle qu'aujourd'hui, en France, dans un pays qu'on appelle civilisé, tous les 2 ou 3 jours, une femme meurt sous les coups de son conjoint ou ex-conjoint.
En parallèle, nous reculons d'un siècle pour suivre l'histoire de Blanche Peyron, une femme très engagée qui a implanté en France l'Armée du Salut et qui a consacré sa vie pour celles et ceux qui vivent dans la rue.
En 1926, son rêve devient réalité. Le Palais de la femme est inauguré. Situé rue de Charonne à Paris, il accueille de nos jours, environ 600 femmes.
L'écriture est fluide et facile à lire. Pleine de sensibilité. C'est un livre émouvant, plein d'espoir et qui ne peut laisser indifférent.

Une jeune fille aux cheveux blancs / roman
4 avril 2019

Seconde jeunesse

Voici le portrait d'une "jeune fille" de 60 ans, à la retraite, décidée à ne pas entrer dans cette dernière tranche de vie qu'est le troisième âge. Or, ses filles et son mari ont eu l'idée, pour éviter qu'elle ne s'ennuie, de lui offrir un abonnement pour des activités entre seniors au club Nouvel Âge. Mariée depuis plus de 30 ans, grand-mère comblée, Caroline n'a pas envie de faire du théâtre ou de l'aquagym avec des personnes retraitées.
Pleine de vie, elle n'a pas envie de ces loisirs organisés. Elle veut profiter de sa liberté et souhaite mettre un peu de piment dans sa vie calme et rangée. Elle fait des rencontres, en particulier, celle du jeune et séduisant Julien...
C'est un livre gai, plein d'humour, très bien écrit, qui nous fait voir la retraite sous une angle inhabituel. Un agréable moment de lecture. À découvrir !

La Vraie Vie
17,00
26 février 2019

Un livre coup de poing

Voici un livre qui percute, qui marque les esprits. Un livre d'une violence inouïe dont certains passages sont à la limite du soutenable.

La narratrice âgée de 10 ans au début de l'histoire, dont nous ne connaîtrons pas le prénom, évolue entre un père chasseur de gros gibier, violent et alcoolique et une mère quasi inexistante, qui reçoit les coups de son mari avec passivité.

La fillette grandit dans ce milieu, joue à cache-cache avec son petit frère dans une casse de voitures, lorsqu'ils sont un jour témoins d'un violent accident qui affecte particulièrement son petit frère Gilles, âgé alors de 6 ans. Lui jadis enjoué, ne rit plus et a perdu la joie de vivre. Il paraît presque être au bord de la folie.

Elle va alors se battre pour essayer que "la vraie vie", celle qui existait avant l'incident, revienne, celle où le rire de Gilles parvenait à guérir toutes les blessures.

Adeline Dieudonné signe un livre grandiose, dans une atmosphère glauque qui va nous tenir en haleine jusqu'au dénouement final.

Le berceau
19,00
8 février 2019

Nous faisons la connaissance de Joseph, un sexagénaire à la retraite, veuf depuis plusieurs années. Père de deux enfants, il s'apprête à accueillir sa première petite-fille. Pour l'occasion, il fabrique de ses mains, un berceau en bois. Mais il est interrompu dans sa tâche par un appel téléphonique qui lui annonce une mauvaise nouvelle.

Emmanuel, son fils, disparaît brutalement avec son compagnon, dans un accident d'avion. Le couple décède au moment où Abigail, la mère porteuse qu'ils ont choisie va bientôt accoucher. Elle habite au Canada. Que va devenir ce petit être sans père ni mère ?

Joseph n'écoute que son cœur et, alors qu'il n'a jamais quitté sa Normandie natale, il va se rendre à Fredericton, dans la province canadienne du New Brunswick. Il est tout à fait disposé à accueillir la petite fille mais les choses ne sont pas si simples.

Quel accueil va lui réserver Abigail, la mère porteuse ? Que dit la loi canadienne ?
L'auteur aborde des thématiques actuelles avec beaucoup de finesse : la GPA (Gestation Pour Autrui), l'homosexualité, la recomposition familiale. Émouvante, c'est une belle histoire, loin d'être monotone, qui comporte des rebondissements.

Les personnages sont attachants. J'ai été vite absorbée par l'histoire et j'ai été impatiente d'en connaître la fin.

Un grand merci à Version Femina et aux éditions Flammarion pour la découverte de ce livre.

LE COEUR DE CLARA

Bruno Bonvalet

Ravet-Anceau

8,00
9 décembre 2018

Revivre après un deuil

Clara âgée de 12 ans vient de perdre sa maman. Elle est désemparée. Son père vient d'être licencié et est anéanti. Le professeur principal aidé d'Antoine, le meilleur ami de Clara, font en sorte qu'elle retourne au collège.
Clara cohabite difficilement avec son père qui se renferme dans la solitude.
Un jour, elle décide de s'enfuir mais son père la rattrape et se décide à lui parler en lui avouant que tous les deux, à leur manière, ils souffrent du fait que la maman n'est plus là.
Puis un jour, il retrouve un travail. Il semble alors métamorphosé et s'ouvrir de nouveau à la vie.
Le temps passe et voilà qu'il fait même la connaissance d'une jeune femme ayant comme lui souffert de la perte d'un être cher. Comment Clara va-t-elle réagir ? Je vous le laisse découvrir...
Un petit livre destiné aux enfants à partir de 10 ans mais qui se lit très bien par un adulte.
Il aborde le thème difficile du deuil et de la perte d'un être cher. Plein de douceur, de tendresse et de poésie, je l'ai trouvé facile à lire et adapté aux jeunes confrontés à une telle situation.