La Chaumière des Mots

http://lachaumieredesmots.com/

Mes lectures sont très variées : beaucoup de domaines m'intéressent, certains plus que d'autres évidemment, mais je suis un peu une "touche à tout" de la lecture.

Le code templier

Franck Gordon

Yvelinédition

27 février 2016

Excellent

Franck Gordon ne se veut pas historien, mais vulgarisateur d'idées. Dans la préface de l'ouvrage, on peut lire « Ce livre est avant tout une enquête fictive. On y développe l'Histoire des Templiers comme on raconte une histoire. »

Et c'est sans doute ce qui fait qu'une fois l'ouvrage ouvert, j'avais beaucoup de mal à le poser (mais la vie n'est pas faite que de lectures, malheureusement).

L'auteur met en scène un couple de chercheurs qui enquête sur le mystère des Templiers. Nous allons les suivre dans leur périple et découvrir avec eux ce qui pourrait bien être le début de la fortune de ces moines-soldats. Mais là où Franck Gordon a été très fort, c'est en insérant des chapitres entiers se déroulant au temps des Templiers.

Nous entrons donc réellement dans ce qui aura pu être leur quotidien (n'oublions pas que nous lisons une fiction...) et l'auteur a un véritable talent pour donner vie à ses personnages. C'est ainsi que j'ai été téléportée dans différentes époques, que j'ai vécu les guerres, les croisades, toutes sortes de conflits. Une véritable immersion dans l'Histoire (n'oublions pas que nous lisons une fiction, mais que Franck Gordon fait tout de même depuis très longtemps de vraies recherches historiques...)

Une enquête tout à fait passionnante, des personnages très présents, une base historique, tout concourt à nous attacher à notre lecture. À aucun moment l'auteur ne nous emmène trop loin, fidèle à sa volonté de vulgariser un sujet sur lequel beaucoup a été écrit mais qu'on ne comprend pas toujours, ou du moins auquel on prête beaucoup de rumeurs et peu de réalité.

Je suis désormais en attente du tome 2, qui me fera découvrir d'autres aspects de cet ordre.

La Guérison par l'esprit
7,90
31 janvier 2016

A redécouvrir

Si l’écriture est toujours aussi agréable, j’ai eu la sensation de découvrir un peu plus la volonté de comprendre de cet auteur. Ainsi qu’il est annoncé dans l’introduction « Il nous est seulement donné d’exposer ici comment une pensée se développe chez un individu, comment elle le dépasse et prend son essor dans le monde. »

L’auteur ne cherche donc pas à convaincre, mais à expliquer et par là même, le lecteur est amené à lui aussi à se poser des questions, à réfléchir tout comme Zweig a dû être amené à le faire.


Par le biais des biographies de Mesmer, Mary Baker-Eddy et Freud, nous entrons bien sûr dans leur vie, mais aussi et surtout, nous découvrons toutes les répercussions dans notre vie actuelle :

Mesmer, qui sans le savoir (et qui ne le saura jamais !) a découvert l’hypnose. Si à son époque, un juteux marché parallèle s’est développé, on peut constater que c’est toujours le cas avec toutes les annonces publicitaires que l’on voit, les spectacles dans le monde entier. L’hypnose est bonne pour tout : « Les indications sont très larges et concernent en fait une très large gamme des problématiques humaines, psychologiques et somatiques : angoisses, troubles névrotiques, arrêt du tabac, perte de poids, stress, énurésie, insomnie, phobies, allergies, traumatismes, deuils, tocs (troubles obsessionnels compulsifs), timidité, etc. mais aussi, anesthésie hypnotique, préparation mentale (chirurgie, sport, examen), résolution de conflit, apprentissages, développement personnel, etc. »*

Ah Monsieur Mesmer, vous avez sauvé le monde bien qu’à votre époque, on vous ai tant décrié !

L’histoire de Mary Baker-Eddy est tout simplement incroyable. Cette femme attendra l’âge de 54 ans pour publier son principal livre : « Science et Santé avec la clef des Écritures » qui permettra la naissance de la « Christian Science » et lui apportera gloire et fortune !

Aujourd’hui, cette église recense 3.100 filiales regroupant 500.000 membres, dans 57 pays, répartis sur les cinq continents.

Quant à Freud, je pense qu’il est inutile de revenir sur tout ce qu’il a pu apporter à nos thérapeutes actuels…

Lire cet ouvrage permet donc en retournant dans le passé, de mieux comprendre certains aspects actuels de notre médecine. D’ailleurs, l’introduction pourrait tout à fait avoir été écrite au XXIe siècle, tant elle est toujours vraie.

Elwig de l'auberge froide / roman, roman
31 janvier 2016

Plusieurs genres en un !

Le roman commence comme un polar. Il se poursuit en histoire fantastique, avec une dose de psychologie pour se terminer en ouvrage historique !

Tout le talent de l’auteur s’exprime ainsi, sans fausse note, sans lourdeur. Claudine Candat se promène dans les genres de la littérature sans jamais s’égarer ni épuiser le lecteur.

L’intrigue se déroule pendant trois époques, en trois lieux différents, le dénouement est clair, mais même ma lecture achevée, je réfléchis encore à des questions soulevées dans ce livre. Un exemple : comment un homme peut-il rêver d’une jeune fille qu’il ne connaît pas, mais la reconnaître dans le corps d’une femme assassinée ? Et bien entendu, les explications sur les travaux de Jung et Freud m’ont intéressée au plus haut point.

Voici donc un roman qui vous interrogera sur certains phénomènes, vous distraira, vous fera revenir sur une période sensible du siècle dernier, bref : je vous promets des heures passionnantes de lecture !

15 février 2015

Passionnant

L’aventure continue. Romeo et Echo ont dû quitter précipitamment l’époque où ils s’étaient retrouvés. Que vont-ils trouver dans ce nouveau monde ?

J’aime particulièrement la façon dont les chapitres sont articulés : chacun a pour titre le personnage qui va s’exprimer ou agir, on sait donc toujours et sans hésitation où et quand on se situe.


Certains passages m’ont profondément émue, comme ce petit garçon qui se sacrifiera pour la cause, ou encore la haine qui se transforme et qui laisse venir le pardon. Ce roman n’est pas uniquement le désastre de l’humanité, c’est aussi des personnages que nous pourrions, si nous avons de la chance, rencontrer dans notre vie.

Encore une fois, nous nous rendrons compte de la façon dont des êtres humains peuvent manipuler leurs congénères, soit en les abrutissant de travail pour un but hypothétique, soit en les noyant dans l’alcool et autres dérives pour détourner leur attention.

Ce second tome nous permet de mieux découvrir la psychologie des personnages, ils nous paraissent plus humains, plus sensibles. Bien des épreuves les attendent, mais l’Homme est volatile, comment les protagonistes vont-ils réagir devant les choix qu’ils devront faire ? Que feriez-vous à leur place ?

Mon ressenti depuis ma lecture de “Rémoras” est confirmé : Hélène et Sébastien, les auteurs, savent nous rendre addicts à leurs livres !

15 février 2015

Haletant !

Ce troisième volume marque la fin de la saga et il est juste terrible !

Terrible parce que, jusqu’au bout, j’ai voulu croire à une autre fin ;

Terrible parce qu’on ne veut pas que cela s’arrête ;

Terrible parce que nous n’avons plus que notre imagination pour nous figurer ce que sera cet avenir-là ;


Terrible parce qu’on se demande si l’Homme vaut vraiment les sacrifices faits pour lui ;

Terrible parce qu’une lueur d’espoir est là

Donc, ce terrible est à la fois positif et négatif !

Nous avons désormais tous les éléments pour comprendre toute l’histoire et il appartient à chacun d’en tirer ses conclusions : le monde peut-il être parfait ? Doit-il l’être ?

Je remercie vraiment les auteurs Hélène et Sébastien pour les heures passionnantes de lecture qu’ils m’ont offertes. Plaisir de la découverte d’une belle trilogie, plaisir de réfléchir à un autre monde, plaisir d’imaginer ce que pourrait être le futur.

Je terminerai par deux citations :

« L’homme sage apprend de ses erreurs,

l’homme plus sage apprend des erreurs des autres »

Confucius

« Le plus important n’est pas la recherche mais l’action »

Principes des pères