Marianne K.

HORIZON EST ICI (L') - POUR UNE PROLIFERATION DES MODES DE RELATIONS
par (Les Lisières à Villeneuve d'Ascq)
25 mai 2020

Des liens qui libèrent ?

Alors que nous avançons masqués et prenons nos distances, c’est sans aucun doute le bon moment pour nous interroger sur nos relations, nos liens, les hiérarchies et les rapports que nous entretenons les uns avec les autres : parfois lieux d’un « enrichissement personnel », parfois, au contraire, « point de lutte » et de « prédation ». S’inspirant de nombreuses sources et références (littérature, essais, articles...), Myriam Suchet dresse une réflexion extrêmement pertinente sur les modèles établis de nos relations, sur ceux qui ont existé et sur ceux que nous avons encore à inventer ! L’horizon est ici est un ouvrage magnifique, superbement mis en page (bravo aux éditions du commun), inspiré du Talmud, poussant toujours plus loin nos questionnements, allant au-delà de nos façons de penser habituelles. Invitant à une lecture littéraire, c’est-à-dire en cessant de se demander « quoi ? » et « pourquoi ? » pour mieux s’intéresser à la « manière », l’ouvrage propose une véritable expérience de lecture innovante et déroutante : à chaque page, une citation crée l’impulsion, puis est proposée une interprétation, des références bibliographiques, des notes, des bouts de pensée… Tout cela résonne extraordinairement, circule, fait écho, transforme, décale nos idées et schémas de pensée… Bref, c’est incomparable, enrichissant, évidemment, très beau aussi, autant littérairement parlant que visuellement !

Le chien noir ; conte gothique
par (Les Lisières à Villeneuve d'Ascq)
19 mai 2020

"Il était une fois..."

Tous les ingrédients du conte sont ici réunis : le « Il était une fois », la princesse avide de liberté, un roi cruel, un mari violent qui rappelle Barbe-Bleue, un château magique, une bibliothèque chaude et chaleureuse, ou encore un animal étrange et secret… Si Le Chien noir nous entraîne dans une relecture des contes traditionnels, il s’inspire aussi des romans gothiques et des grands romans de littérature féminine ! Entraînés dans la sombre histoire de la princesse Eugénie, qui n’échappe à un père tyrannique que pour mieux tomber entre les mains d’un mari pervers, nous n’attendons qu’une chose : qu’Eugénie parvienne à se révolter et à se libérer… Avec son écriture envoûtante, Lucie Baratte nous happe dans cet univers à la noirceur inquiétante et nous livre un portrait de femme des plus ensorcelants ! Lisez simplement une page et vous êtes sûr de vous faire prendre (et puis ce serait vraiment dommage de ne pas aller jusqu’aux pages 148 et 149, qui procurent au lecteur un allant et une émotion incomparable…!), de trembler avec une héroïne surprenante, et de frissonner dans l’atmosphère glacée d’un château effrayant...

La véritable histoire de Matias Bran
par (Les Lisières à Villeneuve d'Ascq)
12 mai 2020

Pour comprendre l’histoire de Matias Bran, il faut repartir au début du XXème siècle, en Hongrie, au sein d’une usine d’armement… Dans cet univers terrible, un petit événement vient bouleverser le quotidien des ouvriers et ouvrières à la vie difficile : un nouvel arrivé sait lire ! Il apprend ainsi la lecture à une ouvrière, qui elle-même l’enseigne à deux autres, qui à leur tour l’enseigne à d’autres… Mais sur quel livre se fait donc cet apprentissage ? Sur le Manuel communiste de Marx ! Autant dire que la révolte gronde ! Avec ses phrases courtes, percutantes, Isabel Alba nous plonge dans un univers historique passionnant (début du siècle, monde ouvrier, première guerre mondiale), racontant un quotidien transformé par le pouvoir de la lecture et de l’union, s’intéressant à l’histoire des femmes et à une histoire de famille.
Un livre fort, marquant ; qui reste gravé dans les mémoires !! Pour tout type de lecteurs.

L'annexe

Sabine Wespieser Éditeur

20,00
par (Les Lisières à Villeneuve d'Ascq)
1 mai 2020

"Ne te laisse jamais enfermer entre deux portes"

Lors d’un séjour à Amsterdam, une espionne visite l’Annexe, l’appartement dans lequel la famille d’Anne Frank passa deux années avant d’être déportée. En sortant de ce qui est aujourd’hui un musée, elle prend conscience qu’elle est suivie ! Rapidement, son organisation parvient à l’exfiltrer pour la mettre en lieu sûr ; l’espionne elle-même ignore où elle se trouve… Dans ce qui deviendra sa propre « annexe » pour quelques mois, elle fait la connaissance de Célestino, un vieil homme fantasque qui ne cesse de convoquer héros de cinéma et personnages littéraires dans ses grands discours. Surnommée Albertine, notre espionne tente de garder la tête froide, mais très vite ses propres réminiscences de lectures viennent embrouiller son esprit et « contaminer » sa perception de la réalité. Alors qu’elle se trouve dans un repère d’espions et qu’elle ne peut faire confiance à personne, il lui faut absolument retrouver ses réflexes ! Catherine Mavrikakis, autrice québecoise et professeure de littérature, excelle à convoquer les personnages qui ont marqué les lettres mondiales : Alice au pays des merveilles, Meursault, Emma Bovary ; ainsi que leurs auteurs : de Proust à Tourgueniev en passant par Sei Shonagon ou Maryse Condé… Romans dans le roman, réflexions sur la notion de « chez soi », sur la culpabilité, la méfiance et la place de la lecture dans nos vies : L’Annexe est un texte singulier qui invite à (re)découvrir les grands textes littéraires…

De toutes les nuits, les amants
par (Les Lisières à Villeneuve d'Ascq)
27 avril 2020

Fukuyo a 34 ans, elle travaille comme correctrice au Japon, vit seule, et est très solitaire... Un jour, elle décide de se lancer en free-lance, tournant le dos à la vie de bureau et se repliant encore un peu plus sur elle-même. Quand elle rencontre Hijiri, son intermédiaire auprès d'une maison d'édition, puis M. Mitsutsuka, ceux-ci lui apportent une autre vision du monde. Discussions sur la société japonaise, sur les femmes, la famille, le travail et les choix de chacun. Un roman dans la pure tradition japonaise : il ne se passe rien et l'atmosphère y est étrange et fascinante !