www.leslibraires.fr

Laure M.

Neuf 22,50
Occasion 22,25
par (Librairie Dialogues)
23 février 2021

La maison des hollandais est une demeure splendide et fascinante. Elle y abrite un père, distant et silencieux, qui élève seul ses deux enfants, Danny et Maeve, unis par un amour fraternel émouvant. Leur vie est bouleversée par l'arrivée de la nouvelle épouse qui endosse, avec naturel, le costume de la marâtre. Un peu de Cendrillon dans un récit où, en revanche, la magie est inexistante, exceptée celle que procure la maison, ne laissant aucun protagoniste indifférent. Ce bien somptueux est à jamais ancrée dans les mémoires de Danny et Maeve qui, tout au long de leur existence, tentent de se construire hors de son ombre, pourtant omniprésente.
Jamais l'intrigue ne tombe dans le cliché d'une histoire qui peut nous sembler familière. Au contraire, l'auteure l'use avec subtilité pour nous offrir de beaux portraits, profonds et attachants. Elle insuffle à son histoire une force émotionnelle, à la fois douce, fragile et vraie. J'ai aimé retrouver chaque jour Danny et Maeve qui, j'espère, vous toucheront autant qu'ils m'ont touchés.

Neuf 19,00
Occasion 18,16
par (Librairie Dialogues)
5 février 2021

Un roman contemporain

Roxane, l'enfant parfaite, étudie au sein d'un lycée parisien de prestige. La pression est une compagne redoutable, chaque jour alimentée par les professeurs, les parents, la société et son culte de l'apparence. Suite à une poussée d'acné fulgurante, Roxane se fait prescrire un générique efficace mais qui engendre des effets secondaires et nous fait pressentir un drame. Parallèlement, nous suivons la vie de François, un cardiologue et père de famille, pris au piège par ses propres stéréotypes. Un court instant, il croise le chemin de Roxane et lui tend la prescription de trop pour qu'elle puisse avoir une peau parfaite.
Le roman alterne, avec subtilité, les voix des deux personnages. Deux voix aux tonalités différentes et qui créent un rythme dans lequel on se laisse porter. Le livre terminé, on ne reste pas indifférent à cet échos de notre monde contemporain.

Roman

Stock

20,00
par (Librairie Dialogues)
3 février 2021

Sœurs. Un roman prenant et inquiétant au sein d'une maison qui craquelle, fendille. Un lieu mystérieux qui nous évoque celui de Daphné du Maurier dans Rebecca. Une ambiance gothique dans laquelle deux jeunes sœurs cheminent.
À la suite d'un incident, celles-ci se sont installées, avec leur mère, dans cette maison chargée d'une histoire familiale tenue secrète… Quelle est la nature de l'incident, qui implique les deux adolescentes, dont l'une se révèle manipulatrice et envoûtante ?
On est saisi. Le livre ne se lâche plus !

16,99
par (Librairie Dialogues)
22 octobre 2020

Henk Van Rensbergen nous invite à explorer des bâtiments abandonnés situés aux quatre coins du monde. Une balade fascinante au sein de ces vestiges oubliés mais non dénués d'histoire. Le photographe capte un instant immobile, une émotion silencieuse. Les photographies interpellent, évoquent la fragilité de nos civilisation, mais aussi son génie. Plus encore, elles convoquent notre imaginaire, qui peut se révéler inépuisable. Un bel ouvrage !

Roman

L'Iconoclaste

Neuf 18,00
Occasion 16,00
par (Librairie Dialogues)
17 septembre 2020

Une réflexion sociale et une ode à l'amitié

Le narrateur, surnommé Stress, est un « blanc » qui a grandi avec sa mère dans le quartier du Panier. D’un coté, il hérite de l’éducation culturelle de sa mère, lettrée et engagée. De l’autre, il se construit dans une vie de quartier pauvre, cosmopolite, bagarreuse, torturée mais aussi touchante, drôle, solidaire. C’est ici qu’il se lie d’amitié avec cinq gars tous venus d’ailleurs : Nordine, Ichem, Kassim, Djamel et Ange. Avec eux, il fait les quatre cents coups. Puis vient le jour où le quartier se disloque. Les politiques urbaines se saisissent d’un nouveau phénomène : la gentrification, processus par lequel des quartiers populaires se voient profondément transformés par l’arrivée de nouveaux habitants issus de classes moyennes et supérieures, à savoir des « bobos » ou des « Venants » comme Stress et sa bande les nomment. C’est un peu ça que souhaite nous montrer l’auteur : un paysage social et urbain de Marseille. Nous raconter aussi ce que sont devenus ses amis, des invisibles qui n’ont pas su suivre la hausse des prix fonciers. Aujourd’hui, ils sont « chauffeur de bus, agent de sécurité, dealer, RSA ». Tout le roman est un va-et-vient entre leur adolescence et leur vie d’adulte. Et lui, Stress, cherche à faire un film de ces vies-là. Le roman, c’est l’histoire de ce film inabouti. Les mots supplantent l’image. Des mots imagés, contemporains, drôles, parfois acides… Une langue à découvrir !