www.leslibraires.fr

Le Merle Moqueur ..

SILO
23,00
par (Le Merle Moqueur)
10 février 2014

Un renouveau!

Pour sa nouvelle collection de SF sobrement nommée Exofictions, Actes Sud démarre fort avec un roman percutant : Silo.

Dans un monde ravagé par une catastrophe sans précédent, une poignée de survivants a trouvé refuge dans un immense Silo d’une centaine d’étages. La société s’est organisée en classes, et plus on descend dans le silo plus la population s’appauvrit. Le contrôle de la population est drastique, la possibilité d’avoir un enfant étant tiré à la loterie. La gestion de la criminalité est le point d’orgue de ce roman ambitieux : les criminels sont condamnés à l’exil, et doivent en sortant du silo nettoyer les caméras, seul lien avec le monde extérieur. Mais quand l’ordre établi est remis en question, c’est tout le système qui est en péril.

Un vaste roman, premier d’une trilogie vendue à plusieurs centaines de milliers d’exemplaires aux Etats-Unis, Silo a de bonnes chances de s’imposer comme un des romans forts de cette année.

Ecriture ultra-efficace, scénario alléchant, les codes du post-apocalyptique sont habilement maitrisés. Du très bon !

Décompression
Neuf 21,50
Occasion 16,50
par (Le Merle Moqueur)
10 février 2014

Angles de vue...

Un couple de riches Allemands engage un jeune guide plongée pour deux semaines, sur une île reculée. Si la voix du narrateur est pleine d’assurance, on se rend bien vite compte que quelque chose cloche, et l’ambiance devient tout à coup pesante.

Une tension subtile s’installe, le doute plane, et l’on se rend alors compte que ce qui semblait être un roman léger et ensoleillé est en fait un thriller psychologique redoutable.

Ici pas d’effusion de sang, pas de tueur psychotique, juste deux versions d’une même histoire. Sauf que ce n’est pas vraiment la même histoire. Maîtrisé du début à la fin, une vraie réussite !

Monde sans oiseaux, roman
par (Le Merle Moqueur)
10 février 2014

Une beauté littéraire

Un lac qui monte et qui descend, des cochons phosphorescents et amphibies, des maisons sur roulette ancrées au sol par des chaînes, une population quasi insulaire, voici le cadre hors-norme de ce joli conte.

Un court roman plein de grâce, un peu inclassable, mais dont la fraîcheur apaise et relaxe. Un roman zen en somme, qui vivifie en ces temps moroses.

Les Enfants du massacre
par (Le Merle Moqueur)
10 février 2014

Criminels en herbe...

Giorgio Scerbanenco est considéré par beaucoup comme le père du roman noir Italien, et a donné son nom à un prestigieux prix du polar.

Ses romans traitent le plus souvent de la société italienne, de ses travers, de ses aspects les plus sombres.

Les enfants du massacre n’échappe pas à la règle, et voit un l’inspecteur Duca Lamberti enquêter sur le massacre d’une professeur de cours du soir par les élèves de sa classe. Tous sont visiblement coupables, mais leur défense est exemplaire : tous ont vu l’action, mais n’ont pas participé.

Un roman sombre, dur et froid, qui influencera Ballard pour son roman "Sauvagerie".

Guerre et Guerre
par (Le Merle Moqueur)
10 février 2014

A découvrir!

Relativement méconnu dans nos contrées, l’écrivain Laszlo Krasznahorkai est pourtant l’un des plus grands auteurs hongrois contemporain, et bénéficie aux Etats-Unis d’une renommée équivalente à celles d’auteurs comme Sebald ou Susan Sontag.

Guerre et Guerre, roman paru en 1999 et pour la première fois traduit en France, est une oeuvre exigeante, foisonnante, le récit empreint de folie d’un employé des archives décidé à sauvegarder un texte qu’il considère comme une nouvelle Bible.

De sa Hongrie natale aux Etats-Unis, Korim va tout abandonner et peu à peu sombrer dans la folie, et suivre les pas d’Hermès comme messager des dieux.

Chaque page est une révélation, chaque phrase est travaillée, ciselée, pour aboutir à un vrai chef d’oeuvre, de ceux que l’on ne découvre que trop rarement.