www.leslibraires.fr

Simon G.

La Petite Foule
Neuf 19,00
Occasion 5,90
par (Fontaine Passy)
16 mars 2014

Jolie foule !

Intrusive et sensible, Christine Angot revient avec une somme de portraits.

« L'avocat qui dicte son courrier », « l'enfant », « l'antiquaire », tous y passent et même plus. La Bruyère apparaît en exergue, ses Caractères ne sont pas étrangers à l'entreprise de Christine Angot, qui a pourtant laissé l'ironie au vestiaire pour produire des portraits plus sensibles que moqueurs.

Chaque pastille étant soigneusement orchestrée, l'auteure entreprend un parcours au plus près de tous nos archétypes sociaux. Si les descriptions sont scientifiques et parfois très brèves, chaque portait est aussi très attachant, vrai et touchant.

Après plusieurs mises en scène, c'est toute la partition de Christine Angot qui prend vie. Ses portraits créent une composition sociale, un tableau collectif fait de forces mouvantes. Un joli tour de force où l'on se prend à chercher ce "Je" si souvent reproché. Cette fois-ci, il est plus discret.

Churchill
par (Fontaine Passy)
13 mars 2014

Un hommage appuyé.

Une biographie qui sonne juste, et laisse transparaître l'homme dans ses plus hauts faits comme dans ses plus grands regrets.
Sophie Doudet parvient à faire tomber le masque d'un des plus grands personnages du vingtième siècle et sait nous le rendre attachant.
Nous retrouvons ici un Winston Churchill militaire, ambitieux, mais surtout démocrate.

Dieu me déteste
Neuf 19,00
Occasion 7,00
par (Fontaine Passy)
12 mars 2014

Quelle claque !

La belle colère est le nouveau label éditorial pour adulte dont la particularité est d'avoir pour héros, un adolescent. Leur première publication met en scène un adolescent dont les grandes colères pourraient bien lui faire de sacrées misères..

" Remettre ça à demain, ici ? C'est risqué, vous ne croyez pas ? On n'en a pas des wagons en stock, des lendemains "

Pour preuvre, Richie Rich est en soins palliatifs. Il n'a plus qu'un mois à tirer. Alors autant vous le dire de suite, ce n'est pas une bande d'adultes sans coeur qui va l'empêcher de vivre à fond les derniers jours de sa présence sur terre !

Dieu me déteste est un roman des plus touchants, où le sarcasme côtoie la maladie sans jamais la nommer, où l'adolescence est un fruit croqué à pleine dent. Un fruit bien empoisonné...!

Aux animaux la guerre
par (Fontaine Passy)
8 mars 2014

Une réussite !

Cette fois, Martel le délégué syndical ne pourra rien faire pour les copains. Déficitaire depuis de nombreuses années, l’usine va fermer ses portes, ils ont déjà fait disparaître la machine du hall 2. Alors, lorsque le colosse peut se rattacher aux beaux yeux de l’inspectrice du travail venue l’aider dans les négociations de licenciement, il s’évade.

Mais avant de pouvoir conter fleurette, le trou de la caisse du CE doit être comblé… Comment trouver une telle somme en si peu de temps tout en restant dans le droit chemin ? Martel va devoir faire affaire avec les russkofs, et prendre en charge par la même occasion son irresponsable accolyte.

Polar social intense et nostalgique d’un monde industriel florissant, Aux animaux la guerre n’en est pas moins teinté d’un romantisme touchant et d’une générosité contagieuse.