www.leslibraires.fr

Hélène A.

Price

Monsieur Toussaint Louverture

Neuf 21,90
Occasion 18,05
par (Fontaine Victor Hugo)
22 août 2014

Après nous avoir fait découvrir "Karoo", les éditions Monsieur Toussain Louverture nous offrent le premier roman de Steve Tesich, qui cette fois aborde les tourments d'un adolescent.
Daniel Price vient de finir le lycée, obtenant son diplôme et ne sait quelles vont être ses occupations pour l'été. Accompagné de ses deux amis Freud et Misiora, il erre dans la ville sans trop savoir quel sera son avenir. Sa rencontre avec Rachel, une jeune fille nouvellement arrivée dans le quartier va littéralement bouleverser son existence. Tiraillé entre un père inaccessible, bientôt foudroyé par la maladie et ce premier amour, son quotidien va devenir un désenchantement. Obsédé par Rachel et prêt à tout pour elle, Daniel va doucement délaisser ses amis et sa famille, préférant passer du temps avec sa belle. Malheureusement, celle-ci est d'une grande complexité, jouant de caprices en manipulation. Elle restera un mystère pour Price durant tout le roman.
Grâce à une écriture claire et fluide, Tesich impose un style de qualité, très agréable à lire, créant un véritable roman initiatique. Sur un ton qui pourrait sembler léger, voire parfois humoristique et décalé, il aborde des sujets profonds, évoquant la mort, l'amour, la quête de soi et l'écriture. Tous ces thèmes sont dépeints à travers le portrait de ce jeune Price, qui passera un été plein de surprises et de désillusions, le changeant à jamais.

N'attendez plus pour découvrir l'univers original et excentrique de Steve Tesich, qui malheureusement n'avait écrit que deux romans.

Jacob, Jacob

Éditions de L'Olivier

Neuf 16,00
Occasion 3,19
par (Fontaine Victor Hugo)
4 août 2014

Roman court mais d'une très grande intensité. Valérie Zenatti nous entraîne au coeur d'une famille juive d'Algérie prise dans les affres de la Seconde Guerre mondiale. Jacob, le petit dernier d'une fratrie de quatre enfants incarne la douceur et l'intelligence, à la différence des autres hommes plus rustres de sa famille. Il est adoré de beaucoup, mais va devoir partir combattre en 1944 pour la France.
L'auteur décrit avec justesse l'attachement d'une mère à son fils prête à tout pour le retrouver, ainsi que le quotidien de cette famille pauvre religieuse, vivant dans un pays où langue arabe et française cohabitent.
Avec beaucoup d'émotions, nous suivons la mutation et les pertes douloureuses que vont subir ces personnages.
Petit bijou de la rentrée littéraire, on ne ressort pas indifférent de cette lecture, imprégné de ce Jacob, comme si nous l'avions réellement connu.

Prières pour celles

Jennifer Clement

Flammarion

Neuf 20,00
Occasion 7,99
par (Fontaine Victor Hugo)
4 août 2014

Avec son regard d'adolescente, Ladydi nous raconte la vie qu'elle mène dans les montagnes du Guerrero au Mexique. Là-bas, pour ne pas être enlevées par les cartels, les filles sont déguisées en garçons. Dans ce village où les hommes sont partis travailler aux États-Unis, femmes et enfants tentent de survivre dans un milieu hostile à la terre brûlante et aux mille et unes bestioles.
Avec humour et malice, Jennifer Clément nous conte le courage et la solidarité de cette communauté.
Partageant son quotidien, entre l'école, les copines et les excentricités de sa mère, on finit par s'attacher à Ladydi, espérant qu'elle échappera à un destin tragique et rêvant pour elle à une vie meilleure.

L’amour et les forêts
Neuf 21,90
Occasion 3,99
par (Fontaine Victor Hugo)
4 août 2014

Eric Reinhardt nous relate avec justesse le harcèlement conjugal subit par l'une de ses lectrices. Voici le portrait bouleversant de Bénédicte Ombredanne, qui s'est confiée à l'écrivain pendant plusieurs années. Essayant de sortir de son carcan familial et des humiliations quotidiennes de son mari, elle va vivre le temps d'un après-midi une liaison extra-conjugale. Nous suivrons semaine après semaine la redécouverte de la passion amoureuse pour cette femme puis sa longue descente aux enfers.
"L'amour et les forêts" dépeint avec précision la monstruosité et la perversion d'un mari, face à une femme soumise. Il en résulte un cocktail choquant et révoltant, d'autant plus qu'il s'agit d'une histoire vraie.
Intéressant, mais la fin du livre vous laissera un goût amer, assorti d'un certain malaise, telle une bataille perdue d'avance.
Le harcèlement moral, un sujet qui laisse à réfléchir...

Sept années de bonheur

Éditions de L'Olivier

Neuf 18,00
Occasion 15,36
par (Fontaine Victor Hugo)
1 juin 2014

Avec plein d'humour et de malice, Etgar Keret évoque la naissance de son fils et les sept années qui suivront. Tout est prétexte pour exposer des anecdotes familiales, professionnelles et nous raconter ses nombreux voyages, parfois mouvementés en tant qu'écrivain. Nous sommes plongés dans une Tel-Aviv bouillonnante, au coeur d'un pays aux multiples conflits. Tirs de roquettes, alertes à la bombe et déplacements en compagnie de chauffeurs de taxi désagréables sont tournés en dérision et deviennent source d'histoires croustillantes.
Issu d'une famille rescapée de l'Holocauste, Keret nous parle de ses parents, évoquant le cancer de son père et retournant à Varsovie où sa mère a passé son enfance. Il nous présente également sa soeur devenue ultra-orthodoxe et fait référence à son grand frère qu'il a tant admiré.

A travers ces nombreux tableaux, il parvient à retranscrire une ambiance purement israélienne et nous fait rire du début à la fin de son roman. L'ironie est maître de ces pages, témoins de ces sept années de vie.
A lire le sourire aux lèvres.