Rien ne s'oppose à la nuit, roman
  •  
Format
Poche
EAN13
9782253164265
ISBN
978-2-253-16426-5
Éditeur
Le Livre de Poche
Date de publication
Collection
Littérature (32835)
Nombre de pages
408
Dimensions
18 x 11 x 1 cm
Poids
221 g
Langue
français

Rien ne s'oppose à la nuit

roman

De

Le Livre de Poche

Littérature

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Ma famille incarne ce que la joie a de plus bruyant, de plus spectaculaire, l'écho inlassable des morts, et le retentissement du désastre. Aujourd'hui je sais aussi qu'elle illustre, comme tant d'autres familles, le pouvoir de destruction du verbe, et celui du silence. D. de V.

Il fallait oser pour s’attaquer à un sujet déjà investi par les plus grands écrivains : le livre de ma mère. Et, pourtant, D. de Vigan a apporté sa touche originale, en plus de son talent à maîtriser un récit. [...] Ce roman intrigue, hypnotise, bouleverse. Il interroge aussi. Mohammed Aïssaoui, Le Figaro littéraire.

Malédiction familiale en même temps que questionnement passionnant sur les rapports entre l’écriture et la vie, [un] livre éblouissant. Olivia de Lamberterie, Elle.

Prix du roman Fnac 2011  - Prix Renaudot des lycéens 2011  - Prix roman France Télévisions 2011 - Grand prix des lectrices de Elle 2012
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des libraires

par (La Lison)
21 novembre 2016

Coup de cœur de Zoé

Apres la mort de sa mère, Delphine de Vigan va chercher à retracer la vie de cette femme qu'elle n'a jamais réellement connue. Le lecteur assiste au fil du livre à la lente implosion d'une famille qui semblait des plus ...

Lire la suite

par (Fontaine Auteuil)
28 janvier 2013

Dans son dernier livre, Delphine de Vigan plonge au coeur de sa mémoire familiale, dans un récit qui évoque la vie et le suicide de Lucile sa mère, troisième enfant d'une grande fratrie. Elle y décrit un très beau portrait ...

Lire la suite

Commentaires des lecteurs

29 octobre 2013

par Stéphanie G

J'ai longtemps tourné autour de ce livre avant de l'acheter ...attirée par la couverture... et je me suis décidée.....quelle lecture, quels moments spendides .....sidérée, hypnotisée...merci, merci encore pour ce sublime cadeau Delphine de Vigan...

Lire la suite

21 mars 2013

Mourir vivante

« Ma mère était bleue, d’un bleu pâle mêlé de cendres, les mains étrangement plus foncées que le visage, lorsque je l’ai trouvée chez elle, ce matin de janvier. » Parce qu’elle n’arrive pas à joindre sa mère, Delphine de ...

Lire la suite

par (Librairie La Galerne)
21 février 2013

Dans ce texte aussi personnel que poignant, Delphine de Vigan rend un magnifique hommage à sa mère en tentant de défaire les nœuds de sa propre histoire. De l'autofiction, certes, mais avec tellement de pudeur et de sincérité que ce ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Delphine de Vigan