SHADOWSCENT - TOME 1 LE PARFUM DE L'OMBRE

Freestone P.M.

La Martinière Jeunesse

21,00
par (le Carnet à spirales)
4 février 2020

Plongez dans l’Empire d’Aramtesh où les us et coutumes tournent autour des senteurs et des parfums. Nous y rencontrons Rakel qui a ce que l’on appelle un « nez » : elle est capable de reconnaître et de différencier toutes les odeurs qui s’offrent à elle.
Ash quant à lui, est le Bouclier du prince héritier, son protecteur et son ami. Tous deux vont se rendre dans la cité d’origine du prince. Mais au cours de ce séjour ce dernier est victime d’un complot et est empoisonné. Rakel est immédiatement accusée de cette tentative de meurtre. Elle n’aura pas d’autre choix que de fuir et tenter de trouver un remède pour le prince. Ash l’accompagnera dans cette quête où les jours seront comptés.
Avec ce roman l’autrice nous emmène dans un monde fantastique et mystérieux, où les fragrances et les arômes prédominent dans le système social, politique et religieux. Un roman à l’intrigue bien travaillée, à l’écriture fluide, qui mettra vos sens en éveil.

Tous les conseils de lecture

    Samedi 29 février de 15h à 18h
    Le , La Librairie Fontainebleau

    Résumé du livre : Reinhard Höhn (1904-2000) est l’archétype de l’intellectuel technocrate au service du IIIe Reich. Juriste, il se distingue par la radicalité de ses réflexions sur la progressive disparition de l’État au profit de la «communauté» définie par la race et son «espace vital». Brillant fonctionnaire de la SS – il termine la guerre comme Oberführer (général) –, il nourrit la réflexion nazie sur l’adaptation des institutions au Grand Reich à venir – quelles structures et quelles réformes? Revenu à la vie civile, il crée bientôt à Bad Harzburg un institut de formation au management qui accueille au fil des décennies l’élite économique et patronale de la République fédérale : quelque 600 000 cadres issus des principales sociétés allemandes, sans compter 100 000 inscrits en formation à distance, y ont appris, grâce à ses séminaires et à ses nombreux manuels à succès, la gestion des hommes. Ou plus exactement l’organisation hiérarchique du travail par définition d’objectifs, le producteur, pour y parvenir, demeurant libre de choisir les moyens à appliquer. Ce qui fut très exactement la politique du Reich pour se réarmer, affamer les populations slaves des territoires de l’Est, exterminer les Juifs.
    Passé les années 1980, d’autres modèles prendront la relève (le japonais, par exemple, moins hiérarchisé). Mais le nazisme aura été un grand moment managérial et une des matrices du management moderne.

    Tous les événements