Haute Voltige
21,00
par (Le Pain des Rêves)
14 mars 2017

La galerie de personnages de ce gros roman est importante et imposante. À elle seule, elle laisse imaginer que le roman n'est pas à laisser passer...
- Ranko, alias Le Gecko, est un grimpeur de grande classe capable d'escalader les façades les plus lisses pour aller faire des cambriolages sans laisser aucune trace. Il est serbe, meurtri par la guerre. C'est un homme qui aime le beau, un solitaire, un taiseux, un homme fidèle.
- Stephan Suarez est le commandant du groupe casse de la Brigade de répression du banditisme, un flic fasciné par Le Gecko, capable de consacrer toute sa vie à le pister.K Capable, aussi, d'offrir à la femme qu'il aime, un voyage érotique dans un hélicoptère en vol simulé.
- Astrakan est le chef de clan, oncle de Ranko. Il sait commander et rester dans l'ombre. Très généreux quand il est amoureux, et très brutal avec ceux qui s'écartent de sa ligne.
- Ylana est une très belle femme, une ancienne patineuse artistique. Maîtresse soumise d'un riche saoudien, elle s'en libérera et deviendra le grand amour d'Astrakan.
- Enki Bilal, l'artiste dessinateur de bandes dessinées, a inventé le chessboxing dans "Froid équateur". Yalana aime beaucoup son oeuvre.
- Des hommes de main redoutables à ne pas croiser le soir : BrainMan, Miko, Redi. Des comparses rusés comme la Sangsue.
- Un blessé grave, Carmel Gheda, qui fait partie de l'histoire du couple de Suarez et Tamara. Et un médecin Denis Safran, qui travaille avec la BRB et les Pompiers de Paris.
- Une belle équipe de policiers, et leur mascotte, un gris du Gabon.
Et tant d'autres, une grosse cinquantaine...
Pour ce qui est des événements, il y a aussi ce qu'il faut :
D'abord une attaque éclair à l'entrée de Paris, d'un riche saoudien et de ses bijoux qui disparaissent complètement. Un chauffeur sera grièvement blessé et une femme disparaît. L'enquête de Suarez et de son groupe démarre lentement,les indices sont rares. Puis Ylana est repérée comme ayant été dans le convoi. Les filatures produisent peu à peu des indices.
Il y a des règlements de comptes, une promenade en forêt spéciale, impressionnante et effrayante.
Il y a les promenades du Gecko sur les toits de Paris, mais pas que... Lorsqu'il va cacher son butin au haut du piler d'un pont, il est pris en filature par Myriam et Greg qui, ahuris, le voient faire son jogging sur une barrière de sécurité.
Il y a ce combat de chessboxing (un sport hybridant boxe et échecs) que propose Astrakan à Ranko en lui offrant un magnifique jeu d'échecs, afin de trouve l'adresse de l'atelier d'Enki Bilal pour y aller voler quelques oeuvres d'art. Ranko s'entraîne avec Cédric, un coach qui lui apprend à se maîtriser pour récolter des informations et pouvoir cambrioler le dessinateur.
Il y a encore un autre cambriolage à la demande de son fourgue, avec une belle escalade, très risquée.
Tout au long de roman très noir, la question se pose de savoir si Ranko chutera, au propre ou au figuré, si Suarez réussira à le prendre en flagrant délit, si Ylana occupera son esprit avec assez de densité pour qu'il perde ses moyens...

Le roman est d'une grande réalité. Ingrid Astier s'est longuement documentée, a rencontré des gens qui ont inspiré ses personnages, s'est immergée dans le quotidien de la BRB pour mieux nous plonger dans un réel retravaillé par son écriture et son imaginaire. Le lecteur évolue dans un Paris bien réel, sur des toits où l'on croise le freerunner Simon Nogueira, dans l'atelier de Bilal, passe près de l'organiste Jean Guillou... Le lecteur est toujours sur le fil entre fantasme et réalité, entre ciel et terre, entre violence et douceur, entre haine et amour, entre dureté et tendresse, entre vie ordinaire et actes de courage, entre liberté et pesanteur. C'est un roman de l'équilibre et une géographie des sentiments, de l'amour surtout.
On ne parlera pas d'intrigue parce qu'il y en a plusieurs. En fait, ce roman n'est pas un polar de plus, c'est une histoire de violence, de guerre, d'amour, un combat continuel que figure le chessboxing, un combat qui offre à la réalité de s'ouvrir au rêve, à la contemplation, à la compréhension, à la liberté. Tout ceci dans une superbe écriture et un suspense qui ne cesse pas.
Je le redis, ne passez pas à côté de ce roman...

Tous les conseils de lecture

Le , Le Merle Moqueur

Le jeudi 23 mars, l'artiste Frédérique Lucien viendra faire une séance de dédicaces au Merle moqueur, à partir de 18h30, rayon beaux-arts.

À l'occasion de la parution de son coffret "IL", édition limitée de son catalogue sorti il y a deux ans, venez rencontrer cette artiste, exposée et éditée par Sunart Gallery. Cette édition limitée, vendue sous forme de coffret, contient, en plus de l'ouvrage, une œuvre signée et numérotée de Frédérique Lucien (artiste représentée par la galerie Jean Fournier - Paris)

Tous les événements