www.leslibraires.fr
J'irai goûter l'air qu'ont respiré les bêtes sauvages
Format
Relié
EAN13
9782372410892
ISBN
978-2-37241-089-2
Éditeur
HOZHONI
Date de publication
Collection
BEAUX LIVRES (1)
Nombre de pages
240
Dimensions
28,7 x 21,9 x 2,2 cm
Poids
1233 g
Langue
français

J'irai goûter l'air qu'ont respiré les bêtes sauvages

De

Hozhoni

Beaux Livres

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

  • Vendu par Librairie Au Brouillon De Culture
    29.00

Un ouvrage mémoriel sur les plus belles images du photographe Christophe Sidamon-Pesson disparu en 2014.
Christophe Sidamon-Pesson (1975-2014)
Alors qu'il n'est encore qu'un enfant, à la faveur d'un été, le jeune Christophe découvre cette vallée du Queyras, si éblouissante à ses yeux, " un royaume préservé " qui va devenir, sinon le théâtre de l'essentiel de sa vie, cet espace de nature hors du commun dont la découverte va développer chez lui une inspiration artistique originale, nourrie d'émotions toujours plus profondes et de réflexions sur le monde.
Les nombreuses images primées au fil du temps par les jurys internationaux témoignent de son talent. Au milieu de centaines de photographes naturalistes français et étrangers, l'auteur a patiemment ouvert un chemin qui le place en tête des plus remarqués de son époque par son approche artistique.
Sa quête insatiable d'une nature originelle, qu'à l'instar de son ami Bernard Boisson il qualifiait d'espace primordial, l'amène aussi à voyager. En novembre 2014, de retour d'une de ces expéditions sous les aurores boréales, et poussé par un vent de tempête, de ceux " qui agitent les êtres et les esprits " avait-il déjà écrit, il est parti dans l'ultime voyage, laissant une œuvre artistique inachevée remarquable et précieuse dont cet ouvrage entend se faire l'écho.
Par ces temps où l'image fabriquée se déverse dans le quotidien de nos vies, le besoin absolu de nature exprimé par celui qui voulait " goûter l'air qu'ont respiré les bêtes sauvages ", ne peut laisser indifférent.
Les fragments de ses écrits dessinent le fil de son parcours, tout en nous laissant, à chaque ligne blanche, l'impression d'un enchaînement sans cesse interrompu, de la mise en suspension d'une pensée qui laisserait place à la nôtre.
Michel Blanchet
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des libraires

Conseillé par (Librairie La Mandragore)
20 octobre 2023

"J'aime les arbres secs, car une fois perdue leur apparence flatteuse, c'est leur âme que je perçois"

En quête d’une nature originelle, primordiale, le photographe nous offre ici son regard acéré sur la matière : écorce, roche, tourbe, glace, mousse, plume… Si ces images nous parlent autant, c’est que l’auteur sait bien que nous sommes issus de ...

Lire la suite

Autres contributions de...