www.leslibraires.fr

Marie B.

14,50
par (Librairie Dialogues)
9 août 2019

Hors du tumulte le regard s'absorbe dans les couleurs d'un nuage.

Les "Vies silencieuses" de Daniel Kay sont celles des tableaux qu'il porte en lui. Ses poèmes laissent deviner les couleurs, les tensions, les émotions esthétiques ressenties parfois, devant un Brueghel, un Titien, une sculpture, un cyprès.
Ils invitent à deviner... quel tableau ? Quelle scène ? Provoquent l'envie de trouver. Les mots rassemblés, dans la page qui respire, absorbent et impriment, sur les grains crème, un éclat, un mouvement, une odeur.
Qui sait ? Peut-être se souviendra-t-on du poème, plus tard, dans un paisible instant de déjà-vu.

par (Librairie Dialogues)
5 août 2019

Hilarant !

"Athleticus", série d'animation 3D du graphiste Nicolas Deveaux diffusée sur Arte, se transpose à présent dans un livre où de succulents arrêts sur image concurrencent les plus vibrantes photographies sportives.
Bestiaire réaliste, poésie du mouvement, situations curieuses, il y a là tout pour s'esclaffer, s'exclamer de joie et de surprise, et s'émouvoir de l'extrême détermination de ces animaux qui interpellent, dans ces jungles magnifiques que sont les stades, gymnases et terrains d'entraînement.

par (Librairie Dialogues)
1 août 2019

La découverte d'un paradigme culturel, aussi douce que la flamme d'une bougie

1899. L'Indonésie est une colonie néerlandaise. À Surabaya, sur l'Île de Java, Minke, jeune indigène, reçoit l'éducation dispensée par les enseignants du pouvoir colonial.
"Le Monde des Hommes" est le premier tome d'une quadrilogie au souffle puissant. L'éveil à l'indépendance intellectuelle se mêle à la sensualité d'un magnifique premier amour.

Stéphane Marsan

20,00
par (Librairie Dialogues)
16 février 2019

Un éblouissement

Jem Lester signe un premier roman qui vibre de profondeur et d'expérience.
Un récit sincère, écrit dans une très belle langue, qui se passe de fioritures.
Le ton est juste et reste, malgré tout, léger : Ben, le narrateur, ne s'apitoie pas tant sur son sort qu'il le laisserait bien entendre.

Ben est le père de Jonah, un jeune garçon de dix ans qui est autiste profond, et qui adore par-dessus tout les jeux de lumière. C'est le mari d'Emma, une avocate qui a besoin de prendre le large. Le père de Ben, Georg Jewell, a opté pour ce nouveau nom de famille, Jewell, après 1945. Pas de commentaires, ou alors papi réserve ses confidences pour Jonah.

Évoluer avec Jonah signifie vivre dans un monde passé sous silence... et accumuler des paperasses, imbitables, remplies de mots qui heurtent.
Pile de preuves et d'examens qui nourrit l'espoir, lourd, de remporter leur procès contre la municipalité. Permettre à ce beau garçon d'être pris en charge par un établissement spécialisé, réellement adapté à ses besoins.

Un roman doux et ravissant, triste et noyé d'alcool.
"Shtum" signifie "muet" en allemand : c'est le fil le plus fin de cette histoire.

Nia Gould

Editions Palette

16,50
par (Librairie Dialogues)
9 février 2019

Un excellent resumé

Les chats, une fois de plus, épatent la galerie !
Vous rêviez de rencontrer un chat rococo, art déco, dada ou minimaliste ?
Il y en a ici pour tous les goûts et de toutes les couleurs.
Ludique et pédagogique, ce recueil retrace l'histoire de l'art avec une intelligence toute féline. Chaque chat est représenté "à la façon" d'un mouvement pictural, puis décomposé par éléments graphiques, pour comprendre dans le détail chaque esthétique et ses déclinaisons. Une frise chronologique fait le point à la fin de l'ouvrage.
Cette méthode mémo-technique simple et efficace est l'atout miaou pour découvrir l'art ou s'y repérer.