www.leslibraires.fr

Le Carnet À Spirales .

https://www.facebook.com/librairielecarnetaspirales/?fref=nf

Les lectures de l'équipe du Carnet à spirales pour vous aider dans vos choix, vous accompagner dans vos nuits blanches, dans vos heures d'évasions romanesques.
Peu adeptes des étoiles nous avons décidé d'en donner 5 par défaut à nos recommandations.
Au plaisir de vous lire et de vous recevoir au Carnet à spirales

Indice des feux

Desjardins, Antoine

La Peuplade

20,00
par (le Carnet à spirales)
22 janvier 2021

Des nouvelles du Québec….Sept récits qui interrogent sur notre relation au vivant, ce monde que nous respectons de moins en moins, ces glaciers qui fondent à vitesse grand V, ces espèces qui disparaissent à une allure inquiétante, ces changements profonds et irréversibles provoqués par la seule activité humaine. Interrogations sur le sens de la vie d’un ado en phase terminale d’un cancer, incertitudes d’un jeune couple quant à l’arrivée d’un enfant et à l’avenir qui lui est promis, abandon progressif des biens matériels d’un avocat brillant à l’intelligence hors norme, ….Antoine Desjardins, dans son québécois plein de sourires, dresse le portrait sans concessions, sans pathos, sans jugement, avec une pincée salvatrice d’humour, d’un monde qui nous échappe mais qu’il est peut-être encore temps de réparer.

Des diables et des saints
par (le Carnet à spirales)
22 janvier 2021

Roman de l'enfance ligotée et bafouée. Roman de l'amitié, de l'amour et de la musique qui peuvent tout se permettre, même de s'élever au-delà des murs austères d'un orphelinat, de sa violence et des humiliations quotidiennes. Un roman initiatique d'une beauté sombre, "sombre comme le fer (....) de celles que forge et polit l’Enfer.” comme l'écrivait Baudelaire. Un roman tout entier traversé par la musique et porté par l'écriture sensible de Jean-Baptiste Andréa.

Opus 77

Le Livre de Poche

7,40
par (le Carnet à spirales)
22 janvier 2021

De la première page, entêtante, à la dernière, qui tel un artiste salue son public, cet Opus 77 va crescendo en intensité. Nous pénétrons l'intimité d'une famille de musiciens dominée par le père, Claessens, chef d’orchestre et tyran domestique. Son fils, David, choisit la fuite comme moyen de lutte. Là réside l’excellence de ce roman, dans ce jeu au corps à corps, l’instrument en arme dénonciatrice, dans ce combat inégal entre l’artiste et son dictateur, entre l’homme et son image. Comment devenir un artiste tout en restant un homme, en demeurant soi°? Ariane, la fille, pianiste soliste, femme superbe et impassible (semble-t-il), essaie de décrypter, note après note, souvenirs après souvenirs, la partition familiale pour comprendre comment chacun d'entre eux s'est construit. Auteur virtuose menant cette quête, Alexis Ragougneau échafaude son roman en mouvements successifs, donnant le « là », chef d’orchestre d’un chœur, du cœur des lecteurs.

Friday black
par (le Carnet à spirales)
22 janvier 2021

Une claque...
12 nouvelles d'une liberté folle. 12 nouvelles pour parler d'un monde qui se déshumanise dans une belle indifférence collective, qui s'oublie dans un égoïsme exacerbé, qui s'ennuie par manque de culture.
Il est incroyable comme l'auteur peut, en quelques lignes, attraper le lecteur par le col et l'emmener dans ses histoires, maniant la dystopie, l'absurde, le fantastique et la satire.
C'est tout le contraire du Black Friday...

Division avenue

Christian Bourgois

22,00
par (le Carnet à spirales)
22 janvier 2021

Une plongée au cœur de la communauté juive hassidique qui ne peut laisser indifférent tant l'esprit communautaire dirige la pensée, les vies. L'art de protéger la communauté au détriment de l'individu. Cela peut d'ailleurs parfaitement s'inscrire dans notre actualité. Le personnage est Surie Eckstein, 57 ans, 10 fois mère, 20 fois grand-mère environ... qui est enceinte de jumeaux ! Elle ne peut le dire et donc se tait, se terre dans ce silence, le tout rythmé par les fêtes et rites religieux, hallucinant par leur nombre, par l'opulence des mets. Et puis il y a Lipa, ce fils homosexuel, renié, rejeté puis retrouvé pendu... Un grand livre, dur à refermer, absolument impitoyable, profond mais aussi drôle par instant soit volontairement soit par le côté absurde de certaines situations. Se taire pour protéger...