www.leslibraires.fr

Collectif des lecteurs masqués

Les lecteurs masqués œuvrent incognito...et viennent se greffer aux librairies en poste afin de vous apporter les critiques de leurs dernières lectures.

Le Pays des autres
par (Librairie-Papeterie Peiro-Caillaud)
23 mars 2020

Avec "le Pays des Autres" , sur le thème très en vogue de la décolonisation, L. Slimani constuit une saga appétente, une fresque Marocaine, où les personnages sont dégrossis à la serpe, et ne bousculent guère nos représentations collectives sur le Maroc et le Maghreb.
Au lecteur attentif, et un peu ancien, il ne devrait pas échapper quelques réminiscences d'"Autant en emporte le vent", même si la Mathilde de L. Slimani, un peu rugueuse, un peu rustique, est loin d'être aussi séduisante que l'inoubliable Scarlett, chipie aussi insatiable qu'attachante ...
Sur le même sujet, version Algérie, on ne peut s'empêcher d'évoquer "L'art de perdre" d'Alice Zéniter, une approche plus subtile, plus intime, et émotionnellement plus juste, si bien que le lecteur en sort ''changé''.

De l'audacieuse et dérangeante L. Slimani de Chanson douce, on aurait pu espérer une fiction plus ''ébouriffante'', plus percutante, et pourquoi pas LE livre- référence sur les effets de la décolonisation dans la psychologie de la population marocaine ….
Tous les espoirs du lecteur repose, pour le tome 2, sur les frêles épaules de Aïcha, l'enfant métisse dont la vie intérieure semble plus élaborée.....
A suivre donc ….

Terres rares, Traduit de l'italien par Dominique Vittoz

Traduit de l'italien par Dominique Vittoz

Sandro Veronesi

Grasset

8,49
par (Librairie-Papeterie Peiro-Caillaud)
20 mars 2020

Terres rares

Grand plaisir à retrouver dans Terres Rares, Pietro Paladini, le père cabossé et terriblement émouvant de Chaos Calme. Si la petite fille orpheline de mère a bien grandi, si le temps du deuil est passé, les ''embrouilles'' de la vie ordinaire ne sont pas finies….
La dimension pathétique de Chaos Calme s'est estompée, et l'on retient davantage le comique de certaines situations, à travers le regard décalé de notre anti-héros, décidément très attachant. Car Pietro Paladini est sympathique, plutôt maladroit et résolument naïf, et il faut bien admettre qu'il a la poisse . Or, Pietro Paladini c'est nous, des êtres ordinaires qui s'appliquent à vivre une jolie vie malgré les ''emmerdes'' qui volent en escadrille.....
La dernière page lue, le lecteur a bien le droit de revenir vers Chaos calme, histoire de rester encore un peu avec lui. Et finalement, cette deuxième lecture, à distance de l'émotion première souligne le talent de Sandro Veronesi empathique et moqueur avec tendresse .
Souvent drôle .

Salina, les trois exils

les trois exils

Laurent Gaudé

Éditions Actes Sud

11,99
par (Librairie-Papeterie Peiro-Caillaud)
20 mars 2020

Qui dit ''migration'' dit aussi ''exil.'' Une fois encore, dans sa belle langue sobre, Laurent Gaudé nous embarque dans l'actualité brutale, et l'entortille à l'intemporel, à l'archaïque , au mythe.... Laissons donc la légende de Salina -aux -larmes -de -sel continuer de cheminer en nous, d'imprégner durablement notre imaginaire et prenons le temps d'en ouvrir tous les tiroirs....
Beau livre.

NOSTALGIA
par (Librairie-Papeterie Peiro-Caillaud)
7 février 2020

Nostalgia

On ne retient pas tout des efforts de professeur de J. Buckley pour partager ses réflexions sur l'art italien et l'on s'ennuie même un peu parfois, comme dans les visites guidées.
Qu'importe, même si l'intrigue est mince, le lecteur déambule entre passé et présent, entre faune et flore, en suivant les pas d'un peintre égocentrique et narcissique . Le temps d'un livre, J. Buckley nous offre un séjour en Toscane, dans le petit village fictif de Castelluccio, plus vrai que nature, où l'art est partout, à l'angle d'une ruelle, sous un porche, devant le retable aux couleurs sublimes d'une minuscule église, ou plus simplement ''au caffée Korso''...
Une écriture ''baroque''. A réserver aux inconditionnels de l'Italie .

Terres rares, Traduit de l'italien par Dominique Vittoz

Traduit de l'italien par Dominique Vittoz

Grasset

22,00
par (Librairie-Papeterie Peiro-Caillaud)
7 février 2020

Terres rares

Grand plaisir à retrouver dans Terres Rares, Pietro Paladini, le père cabossé et terriblement émouvant de Chaos Calme. Si la petite fille orpheline de mère a bien grandi, si le temps du deuil est passé, les ''embrouilles'' de la vie ordinaire ne sont pas finies….
La dimension pathétique de Chaos Calme s'est estompée, et l'on retient davantage le comique de certaines situations, à travers le regard décalé de notre anti-héros, décidément très attachant. Car Pietro Paladini est sympathique, plutôt maladroit et résolument naïf, et il faut bien admettre qu'il a la poisse . Or, Pietro Paladini c'est nous, des êtres ordinaires qui s'appliquent à vivre une jolie vie malgré les ''emmerdes'' qui volent en escadrille.....
La dernière page lue, le lecteur a bien le droit de revenir vers Chaos calme, histoire de rester encore un peu avec lui. Et finalement, cette deuxième lecture, à distance de l'émotion première souligne le talent de Sandro Veronesi empathique et moqueur avec tendresse .
Souvent drôle .