www.leslibraires.fr

Conseils de lecture

Neuf 23,00
Occasion 3,99
par (Librairie L'Armitière)
22 août 2012

Si "Rosa Candida" était un roman sur la paternité, celui-ci est plutôt un livre sur la maternité mais il est tout aussi excellent ! Franchement, c'est irrésistible: les personnages sont si drôles, si attachants, leurs aventures si cocasses que l'on sort de ce récit de voyage sans doute un peu plus heureux que lorsqu'on y est entré. Bref, j'ai un ÉNORME coup de coeur pour ce livre à recommander à tous ceux qui aiment lire, rire et manger... et il y a même une petite leçon de tricot à méditer au passage !


Neuf 18,80
Occasion 7,50
par (Librairie L'Armitière)
22 août 2012

Ce livre, je veux le défendre bec et ongles! C'est un beau roman, un roman social, un roman féministe aussi qui raconte la vie d'une ouvrière, son quotidien, ses rêves et ses désillusions de 1967 jusqu'au début des années 2000. C'est une vie faite de luttes. L'auteur a bien su recréer le contexte de cette époque, et cela, sans jamais tomber dans les clichés. Quand on lit ce livre, on se sent solidaire de toutes ces femmes ouvrières d'hier et d'aujourd'hui aussi.


Neuf 21,50
Occasion 3,19
par (Librairie L'Armitière)
22 août 2012

Quel livre ! Quel livre ! Mais quel livre !!! J'avais déjà beaucoup aimé son précédent roman, "Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants" qui était un texte court, léger, très classique dans sa forme, presque un conte. Ici, il s'agit de tout à fait autre chose : à vrai dire, cela faisait longtemps que je n'avais pas lu un livre aussi noir et si en phase avec l'actualité. C'est frontal, sans fioritures et on en sort sonné. Le narrateur est un jeune homme arabe pris en tenailles par des forces qui le dépassent. On est plongé avec lui dans la révolution arabe puis l'exil... c'est vraiment loin des clichés touristiques habituels. C'est dur, on a mal parfois mais on s'accroche juste pour savoir comment tout cela va finir......bref, j'ai adoré !


5,00
par (Librairie Athenaeum)
21 août 2012

Au service d'un grand

En Angleterre, Henry James, écrivain renommé de la fin du 19ème siècle, a engagé Frida Wroth comme dactylographe.
Elle nous rapporte donc la vie quotidienne, mouvementée, de ce célibataire endurcit.
Le séduisant ami de Mr James, Morton Fullerton, la courtise et Frida s'insinue un peu, alors, dans le cours de l'histoire.
Il est agréable de "côtoyer" Henry James et ironique d'avoir le regard de celle qui l'assiste.
Ce roman est plaisant et son attrait réside aussi dans l'immersion anglaise.
Produit l'effet attendu : on achève le roman bien volontiers !


Neuf 21,00
Occasion 8,00
par (Librairie Athenaeum)
21 août 2012

Tout un programme ...

Remarquable.
L'analyse des rapports humains et de la condition des femmes de ce roman est déjà agréable dans la forme : la première partie du récit s'amorce avec l'histoire du peintre Fazzi, devenu handicapé brutalement, qui accable son couple et surtout sa femme de toute sa misère.
Dans la seconde partie, son épouse trouve les écrits de son mari et décide d'y répondre points par points !
Une écriture splendide, pleine de références cinématographiques, via la ville de Casablanca.
2 versions d'une seule est même histoire ... Régalez-vous !